France : L'hypnose à la place de l'anesthésie pour une opération du cœur    SM le Roi félicite le Serviteur des deux Lieux Saints de l'Islam    Mode: Michael Kors rachète Versace    A partir de décembre, le ballon d'or se conjuguera au féminin    Dialogue social: Le CESE recommande une approche de consensus au-delà de la négociation    Conjoncture économique: aggravation du déficit commercial et budgétaire malgré la bonne dynamique sectorielle    Adhésion à la CEDEAO: Le Maroc est-il allé trop vite?    Les fondateurs d'Instagram démissionnent    Agadir africaine!    Coupes d'Afrique: Le Raja seul représentant du Maroc    Sommet de la paix Nelson Mandela: Mohammed VI rappelle l'esprit anti-séparatiste de Madiba    IRAN: La journée nationale des forces armées endeuillée…    Tanger : Première opération chirurgicale de valvulopathie mitrale et aortique    Taroudant : Une enquête sur l'incendie du poste ONEE    Les joies de la lettre inspirante    Maria Berasarte « Je suis dans une quête permanente de soi » (Interview)    Tanjazz 2018. Clap de fin ensoleillé !    BTP : Les détails du contrat programme    AWB, premier groupe bancaire africain hors Afrique du Sud    Justice constitutionnelle. La haute Cour et l'Académie du Maroc déclinent leur vision    Couverture sanitaire. Plus de 200.000 dossiers déposés pas les imams    L'ANRT ouvre la 3ème session de formation sur le protocole DNSSEC    Qui dit mieux… , Reports, encore et toujours    Championnat arabe des clubs : Match nul du WAC face à Al Ahli Tripoli (1-1)    Darija : Grand oral pour Amzazi    Casablanca : Des conducteurs de taxis transportent gracieusement des malades    Maroc-OMS : La santé mentale au menu des entretiens de M. Doukkali à New York    La lutte contre la toxicomanie s'organise à Tétouan    Engrais. OCP rachète 20% de Fertinagro Bieotech    RDC-Ebola : Déjà 100 morts !    ONU : Le Maroc défend ses positions et intensifie ses actions diplomatiques    Les 11è MEDays du 7au 10 novembre prochains à Tanger    Dialogue social : La recette du CESE    Les industriels confiants au 3e trimestre    Journée culturelle pour célébrer l'histoire en partage France-Maroc    Driss Lachguar préside la session du Conseil de l'Union arabe de la jeunesse socialiste    L'armée birmane hausse le ton contre l'ONU    L'Aquarius privé de pavillon    Lancement d'une nouvelle plateforme éducative arabophone    Operation Smile Morocco et l'OCP signent une mission humanitaire dentaire à El Jadida    Divers    L'OCK assure l'essentiel face au CRA    Concours officiel de saut d'obstacles    News    Le blogueur Mahmoud Zeidane jeté dans les geôles du Polisario    C'est parti pour la 12ème édition du Festival international du film de femmes de Salé    Participation marocaine au Festival international "Samae" d'inchad et de musique sacrée du Caire    Clôture à Rabat du premier atelier d'initiation au dessin de mode    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





YouTube défie Spotify et Deezer en Europe avec un nouvel abonnement musical
Publié dans La Nouvelle Tribune le 19 - 06 - 2018

Google lance ce lundi en Europe une version payante de son service de streaming YouTube Music, pensée pour concurrencer Spotify, Deezer et Apple Music dans l'univers en pleine croissance de la musique en ligne.
Le service, disponible depuis le 22 mai aux Etats-Unis, en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Mexique et en Corée du Sud, est désormais également déployé en France, en Espagne, en Allemagne, en Italie et au Royaume-Uni, notamment, a annoncé la société.
Pour le prix de 9,99 euros par mois, YouTube Music Premium propose une interface semblable à celle de ses concurrents, avec des milliers de listes de lecture, des recommandations personnalisées et un énorme catalogue d'albums et de chansons téléchargeables. YouTube y ajoute son gigantesque répertoire de clips et vidéos de concerts de stars ou d'inconnus, désormais visibles sans publicité.
YouTube pourrait renforcer ainsi sa position de géant mondial de la musique: 85% de ses utilisateurs s'en servent pour écouter gratuitement de la musique (soit 1,3 milliard d'internautes), selon une étude de l'IFPI (Fédération internationale de l'industrie phonographique) portant sur treize pays.
Pour convaincre ces utilisateurs de s'abonner, YouTube Music propose désormais de télécharger les morceaux sur son smartphone et de les écouter en arrière-plan, tout en utilisant d'autres applications.
Le géant américain s'attaque à un marché en pleine expansion: en 2017, 176 millions de personnes dans le monde ont payé pour un abonnement, selon l'IFPI. Ses concurrents se nomment Spotify (75 millions d'abonnés payants dans le monde), Apple Music (40 millions), Deezer (14 millions d'utilisateurs actifs, la société ne communiquant pas le nombre d'abonnés payants).
Critiqué par l'industrie musicale pour sa position dominante, YouTube a annoncé au début de l'année la signature de nouveaux accords plus équilibrés avec les principales maisons de disques.
YouTube ne leur reversait en moyenne qu'un dollar par an et par utilisateur, selon l'IFPI, contre 20 dollars pour Spotify, par exemple. Selon YouTube, ces nouveaux accords sont similaires à ceux de ses concurrents.
Les sommes reversées par les plates-formes de streaming ont permis au marché du disque, en crise depuis le début du millénaire, de repartir à la hausse depuis trois ans. Une période vertueuse qui devrait logiquement se prolonger avec le lancement de Youtube Music.
« L'arrivée de Youtube Music sur le marché du streaming audio payant est une bonne nouvelle pour notre industrie. Cela renforce l'offre globale de streaming et permet une exposition encore plus large de nos artistes », a réagi Thierry Chassagne, le président de Warner Music France.
« Youtube Music offrira aux fans de musique un service encore plus élaboré tout en assurant les intérêts des artistes et des ayants droit », a jouté celui qui préside également la SCPP (Société civile des producteurs phonographiques).
Google propose également une deuxième offre appelée YouTube Premium (ex-YouTube Red) et vendue un peu plus cher (11,99 euros), qui donne un accès sans publicité à toute la plateforme de vidéos, ainsi qu'à ses applications pour enfants (« Kids ») et fans de jeux vidéo (« Gaming »). Les non-abonnés peuvent continuer à les utiliser, mais avec des publicités.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.