L'ONU organise la deuxième table ronde sur le Sahara marocain à Genève    Lesieur Cristal : Baisse de 34% du résultat net en 2018    Exercice de gestion de crise à l'aéroport Fès-Saiss    Attentat de Christchurch: Inhumation des premières victimes du carnage des mosquées    Elections test aux Pays-Bas après la fusillade d'Utrecht    Malawi-Maroc. Le sélectionneur national convoque 18 joueurs    La droite européenne s'apprête à sanctionner le populiste Orban    Abus de publicité. 1,49 milliard d'euros d'amende pour Google    Dubaï. Expulsion d'un employé qui a célébré l'attentat de Christchurch    Bouteflika, seul au monde ?    Championnat arabe de boxe : Le Maroc prend part à la 3è édition à Khartoum    British Council lance un appel à candidatures pour une formation au Royaume-Uni    Journées de la Francophonie : Les élèves marocains se distinguent à Oslo    Les raisons de la flambée des prix de la viande rouge    Semaine de la Francophonie à Las Palmas : Projection de «Aïda-La Revenante»»    La Kasbah de Tazka à Tafraout inscrite sur la liste du patrimoine culturel national    Tariq Ramadan force une conférence sur les violences faites aux femmes    Motor Village et Marokoto : Partenaires de la Raquette d'Or de Mohammedia 2019    Sukuk. Encore du chemin à faire    Pas de modification du statut du concours d'internat en médecine    Enseignants grévistes: La procédure d'abandon de poste activée    Condition de la femme : Des associations marocaines montent au créneau    Casanearshore SA et Technopolis Rabatshore deviennent Ewane Assets    Le Maroc, hub africain pour l'Inde    Tennis. Le Grand Prix Hassan II revient avec son lot de nouveautés    Sadeem 2. Le youtubeur Abdelmoumen Aomari représente le Maroc    Casablanca : Partenariat pour la promotion des métiers de la vente et du commerce    Les Philippines quittent la C.P.I.    Saisie de plus de 6.900 comprimés psychotropes et de 80 kg de cocaïne à Tanger    Et si Facebook n'avait pas perdu 17 minutes?    Trois clubs marocains au tirage des coupes africaines    Maroc-Rwanda : Douze nouveaux accords pour renforcer la coopération bilatérale    Il appartient à l'organisation criminelle «Comorra» : Un Italien interpellé à Marrakech    Brahim El Mazned intègre la banque d'expertise -Unesco    Migration illégale et trafic de drogue : Quatre individus arrêtés à Nador et Driouch    Edito : Réseaux antisociaux    Sahara marocain : Bourita appelle à «dépolluer» l'UA des «débats stériles, inutiles et en déphasage avec la réalité»    Prime de Neymar au FC Barcelone : Le procès reporté au 27 septembre    Rude épreuve congolaise pour les U23    Participation du Maroc au Forum de scoutisme arabe au Caire    Habib El Malki réitère son engagement à renforcer l'UPCI en tant qu'organisation multipartite, indépendante et efficace au sein de la communauté internationale    La Commission du droit d'accès à l'information fixe son plan d'action    L'activité minière de l'OCP passée au crible    Défection au Polisario    Rodriguez : Je n'ai pas de problème avec Zidane    Plus de la moitié des adolescents confrontés à un "triple fardeau" sanitaire    La Troupe Masrah Annas à la rencontre des Marocains de France    Un spectacle musical haut en couleur à l'ouverture des Journées culturelles algériennes à Oujda    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





YouTube défie Spotify et Deezer en Europe avec un nouvel abonnement musical
Publié dans La Nouvelle Tribune le 19 - 06 - 2018

Google lance ce lundi en Europe une version payante de son service de streaming YouTube Music, pensée pour concurrencer Spotify, Deezer et Apple Music dans l'univers en pleine croissance de la musique en ligne.
Le service, disponible depuis le 22 mai aux Etats-Unis, en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Mexique et en Corée du Sud, est désormais également déployé en France, en Espagne, en Allemagne, en Italie et au Royaume-Uni, notamment, a annoncé la société.
Pour le prix de 9,99 euros par mois, YouTube Music Premium propose une interface semblable à celle de ses concurrents, avec des milliers de listes de lecture, des recommandations personnalisées et un énorme catalogue d'albums et de chansons téléchargeables. YouTube y ajoute son gigantesque répertoire de clips et vidéos de concerts de stars ou d'inconnus, désormais visibles sans publicité.
YouTube pourrait renforcer ainsi sa position de géant mondial de la musique: 85% de ses utilisateurs s'en servent pour écouter gratuitement de la musique (soit 1,3 milliard d'internautes), selon une étude de l'IFPI (Fédération internationale de l'industrie phonographique) portant sur treize pays.
Pour convaincre ces utilisateurs de s'abonner, YouTube Music propose désormais de télécharger les morceaux sur son smartphone et de les écouter en arrière-plan, tout en utilisant d'autres applications.
Le géant américain s'attaque à un marché en pleine expansion: en 2017, 176 millions de personnes dans le monde ont payé pour un abonnement, selon l'IFPI. Ses concurrents se nomment Spotify (75 millions d'abonnés payants dans le monde), Apple Music (40 millions), Deezer (14 millions d'utilisateurs actifs, la société ne communiquant pas le nombre d'abonnés payants).
Critiqué par l'industrie musicale pour sa position dominante, YouTube a annoncé au début de l'année la signature de nouveaux accords plus équilibrés avec les principales maisons de disques.
YouTube ne leur reversait en moyenne qu'un dollar par an et par utilisateur, selon l'IFPI, contre 20 dollars pour Spotify, par exemple. Selon YouTube, ces nouveaux accords sont similaires à ceux de ses concurrents.
Les sommes reversées par les plates-formes de streaming ont permis au marché du disque, en crise depuis le début du millénaire, de repartir à la hausse depuis trois ans. Une période vertueuse qui devrait logiquement se prolonger avec le lancement de Youtube Music.
« L'arrivée de Youtube Music sur le marché du streaming audio payant est une bonne nouvelle pour notre industrie. Cela renforce l'offre globale de streaming et permet une exposition encore plus large de nos artistes », a réagi Thierry Chassagne, le président de Warner Music France.
« Youtube Music offrira aux fans de musique un service encore plus élaboré tout en assurant les intérêts des artistes et des ayants droit », a jouté celui qui préside également la SCPP (Société civile des producteurs phonographiques).
Google propose également une deuxième offre appelée YouTube Premium (ex-YouTube Red) et vendue un peu plus cher (11,99 euros), qui donne un accès sans publicité à toute la plateforme de vidéos, ainsi qu'à ses applications pour enfants (« Kids ») et fans de jeux vidéo (« Gaming »). Les non-abonnés peuvent continuer à les utiliser, mais avec des publicités.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.