Le Conseil de gouvernement discutera de la modalité d'application du service militaire    Indécente richesse    Tirage au sort de la Coupe de la CAF : Le trio marocain hérite du même groupe    «Le stade de football, nouvelle arène politique…»    Le chaud et le froid pour le foot national    Forever aide les hommes à maintenir une fertilité normale    Après Casablanca : «Chantons notre patrimoine commun» prévu dans d'autres villes    7 universités françaises refusent d'appliquer la hausse des frais d'inscription    WhatsApp limite le partage de messages    Quand l'Algérie noie le poisson    Tijani en tournée mondiale    Doukkala : La culture de la betterave dépasse les prévisions    L'enfant terrible des islamistes    Ghosn se voit refuser une nouvelle demande de libération    Aujjar rend hommage aux victimes du génocide de 1994 au Rwanda    Benkirane: « Je reviens »    Faible progression de l'indice des prix en 2018, selon le HCP    Nominations aux Oscars : Cap sur l'audace pour Hollywood ?    Brexit : Theresa May compte retourner négocier à Bruxelles    Décès du prétendant au trône de France Henri d'Orléans    Norvège: L'ambassadrice du Maroc dénonce la barbarie aux funérailles de Maren Ueland    Le Groupe BMCE Bank Of Africa lance officiellement sa nouvelle filiale OGS    "TDM Aerospace" signe son premier contrat officiel avec Boeing    Macron et Merkel tentent de braver l'euroscepticisme ambiant    ONU: De nombreux risques pèsent sur l'économie mondiale    El Khalfi: 1.20 MMDH pour lutter contre les disparités territoriales    Les défis du féminisme africain    Premier League : City et Tottenham dans le rythme de Liverpool    Liga : Le Barça conserve sa cadence victorieuse    Laâyoune abrite la 1ère compétition sportive féminine inter-régionale    Rencontres africaines d'intelligence économique à Dakhla en juin prochain    Le Maroc parmi les pays émergents les plus performants en Afrique    Le Maroc, l'un des trois marchés émergents les plus prometteurs pour le secteur automobile au monde    Federer jouera Roland-Garros    Le réchauffement des océans revu à la hausse    L'ouverture de l'école sur son environnement en débat à Khouribga    Divers    Dix Casques bleus tchadiens tués dans la pire attaque contre l'ONU au Mali    La production oléicole a atteint plus d'un million de tonnes dans la région de Fès-Meknès    Les dirigeants historiques de l'USFP et les causes nationales    "Indigo", seul film marocain en lice pour l'Etalon d'or de "Yennenga"    "Glass" et Shyamalan cassent tout au box-office nord-américain    Hausse significative des bénéficiaires de la répartition des droits d'auteur entre 2017 et 2018    Vidéo : Bagarre générale entre les joueurs du Raja et de l'African Stars…    Paris accueille l'Oriental Fashion Show avec la participation du Maroc    Après Abidjan, le Festival "Afrique du Rire" fait escale à Marrakech    Compétitions africaines de football, le bilan du weekend    Casablanca : Un policier contraint d'utiliser son arme pour neutraliser un dangereux récidiviste    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Bleus champions du monde font un retour triomphal en France
Publié dans La Nouvelle Tribune le 16 - 07 - 2018

Après le sacre, le retour triomphal: les Bleus ont été accueillis en héros lundi sur le sol français, où ils doivent célébrer leur titre de champion du monde sur les Champs-Elysées avec des dizaines de milliers de personnes avant d'être reçus à l'Elysée.
Joueurs et encadrement de l'équipe de France, auréolés du deuxième titre mondial de l'histoire des Bleus vingt ans après celui de 1998, ont atterri peu avant 17H00 à Roissy, moins de 24 heures après leur victoire (4-2) sur la Croatie au stade Loujniki de Moscou.
Les pompiers leur ont offert un « water salute », un arc monumental réalisé avec des lances à eau à plein régime.
Le capitaine Hugo Lloris, trophée en main, et le sélectionneur Didier Deschamps sont sortis les premiers, accueillis par la ministre des Sports Laura Flessel, sous les acclamations du personnel de l'aéroport qui chantait « Merci les Bleus ».
Euphoriques malgré leur courte nuit, ils ont parcouru le tapis rouge jusqu'à un petit podium où ils ont posé pour les photographes.
Un emploi du temps serré attend désormais les champions du monde, arrivés avec une heure de retard sur l'horaire prévu.
Après s'être changés, ils doivent se rendre, à bord d'un bus frappé des deux étoiles et de l'inscription « champions du monde », jusqu'aux Champs-Elysées.
Sur un autre bus, à impériale celui-là, ils descendront la « plus belle avenue du monde » depuis la place de l'Etoile jusqu'au rond-point des Champs-Elysées, comme leurs glorieux aînés – dont faisait partie Didier Deschamps – qui avaient défilé au même endroit le 13 juillet 1998, acclamés par un demi-million de personnes.
– « Une belle France » –
Dimanche, des centaines de milliers de personnes y sont venues célébrer leurs 23 héros, dont les visages ont été projetés sur l'Arc de Triomphe.
Une foule impressionnante, toute de bleu-blanc-rouge, était encore massée lundi, patientant pendant plusieurs heures sous un soleil de plomb.
« On est super fiers de cette équipe, ils sont vraiment devenus nos joueurs », s'enthousiasme Priscilla Lagneaux, arrivée dès midi de Chateaudun (Eure-et-Loir) avec des amis. « Il fallait qu'on les voie, et puis la Coupe aussi », explique cette préparatrice de commandes de 28 ans, qui rêve d'apercevoir son chouchou, Paul Pogba.
« Ça fait tellement plaisir, c'est une belle France qu'on a. Tout le monde est joyeux, tout le monde est cool », sourit un peu plus loin Anna, 16 ans: « Mon père m'a tellement bassiné avec 98, maintenant je peux vivre ça aussi! ».
Les Bleus doivent ensuite être reçus par le président de la République à l'Elysée, avant d'être accueillis à l'hôtel de Crillon.
Emmanuel Macron et son épouse Brigitte, présents en tribunes au stade Loujniki pendant la finale, puis dans les vestiaires après le match, pourront encore féliciter les nouvelles idoles du pays, suivies dimanche par 19,3 millions de téléspectateurs en France.
– « On entre dans l'histoire » –
Au contact de la foule, les 23 Français vont commencer à prendre conscience de l'exploit qu'ils viennent de réaliser.
« Franchement, personnellement, je ne réalise pas encore. La coupe pèse beaucoup », confiait durant la nuit Antoine Griezmann. « On entre dans l'histoire », semblait toutefois se rendre compte le joueur de l'Atlético Madrid, sur le toit du monde à 27 ans.
« On essaie de donner une bonne image de la France, des joueurs français. J'espère que beaucoup de jeunes auront vu ce match et feront pareil », a-t-il ajouté.
Beaucoup de jeunes auront sans doute envie de connaître la même trajectoire météorique que Kylian Mbappé.
A 19 ans et demi, il a marqué en finale de Coupe du monde son quatrième but du tournoi! Il devient le deuxième plus jeune joueur à marquer en finale de Coupe du monde après Pelé, qui avait fait trembler les filets dans le match au sommet du tournoi de 1958.
« Je suis très content, j'avais affiché mes ambitions collectives en début de Mondial, c'était de remporter la Coupe du monde », s'est réjoui sur TF1 le gamin de Bondy. « C'est la vie qu'on voulait. On est fier de rendre les Français heureux. On est conscient qu'on avait ce rôle-là aussi, on voit qu'ils oublient tous leurs problèmes », a souligné le TGV du PSG.
Et d'ajouter, déjà mature et ambitieux: « On joue pour ce genre de choses, j'ai toujours dit que je ne voulais pas être que de passage dans le foot. Etre champion du monde c'est envoyer un message, c'est un passeport pour continuer à travailler et à faire encore mieux ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.