Casablanca : La commune mobilise plus de 2300 agents pour Aïd Al Adha    PUMA signe Luis Suarez    PLF 2018 : la lettre de cadrage de El Otmani    Aïd Al Adha : les conseils de Autoroutes du Maroc    Le tramway de Casablanca s'adapte à Aïd Al Adha    Transfert : La nouvelle destination de Hamza Mendyl    Munir El Haddadi décide de rester au FC Barcelone    Italie : un séisme d'une magnitude de 5,2 touche le centre du pays    Coupes africaines : Des destins opposés attendent le Wydad et le DHJ    Le Maroc et l'Australie-Méridionale examinent les opportunités de coopération    Le cadrage royal    Le BCIJ loue la coopération antiterroriste avec l'Espagne    La crise de la livre turque : est-ce vraiment un complot ?    Le potentiel d'Agadir Ida Outanane!    50.000 enseignants contractuels déjà en ordre de bataille    Averses orageuses fortes et temps chaud attendus vendredi et ce weekend dans plusieurs provinces ce weekend    Madona, «Berber Queen» pour son anniversaire à Marrakech    Mohamed Brahmi, le Cheikh qui veut moderniser la danse Reggada    Recrudescence de cyberattaques sur les comptes Instagram    Pont effondré à Gênes: encore 10 à 20 disparus selon les médias italiens    Facebook offre la diffusion de la Ligue des champions à l'Amérique latine...et la Liga à l'Asie du Sud    Israël: Netanyahu entendu par la police pour corruption présumée    Pakistan: Imran Khan sur le point d'être élu Premier ministre    Le Médiateur dresse son bilan : Près de 10.000 plaintes en 2017    Edito : Jeunesse d'esprit    «Hacky hack hack» : un adolescent australien de 16 ans pirate les systèmes d'Apple    Les jeunes, notre avenir    Un Canadien à la tête d'Air France-KLM    Le «Ceuta est marocaine», fait refuser la nationalité espagnole à une résidente marocaine    Emploi, social, politique : Ce que propose le CESE    Pluie d'hommages mondiaux après la mort d'Aretha Franklin    Classement mensuel de la FIFA: La Maroc perd 5 places et pointe au 46ème rang    Aretha Franklin la reine de la Soul s'est éteinte    760.000 spectateurs au Festival Jawhara    Le Festival des plages Maroc Telecom touche à sa fin    3e tour de qualification pour la Ligue des champions d'e l'UEFA : Elimination précoce de Celtic et Fenerbahçe    Appel à l'Union    Vaste opération de ratissage de l'Etat!    Ali Yata ou la fidélité à un grand fidèle à la patrie et au peuple    Cheb El Hindi se retire de la scène artistique algérienne!    La FNM rend hommage au professeur Joudia Hassar-Benslimane    Les recherches de survivants continuent dans les décombres    Le «Momo challenge», un nouveau défi dangereux pour nos enfants ?    Loi sur l'avortement : Les Algériennes gagnent une partie du pari    Méningite : La situation épidémiologique n'est pas préoccupante    Le Paraguay soutient la marocanité du Sahara    L'Atlético de Madrid bat le Real Madrid et remporte la Super coupe    Agadir accueillera une conférence internationale sur la gestion de la pénurie d'eau    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Bleus champions du monde font un retour triomphal en France
Publié dans La Nouvelle Tribune le 16 - 07 - 2018

Après le sacre, le retour triomphal: les Bleus ont été accueillis en héros lundi sur le sol français, où ils doivent célébrer leur titre de champion du monde sur les Champs-Elysées avec des dizaines de milliers de personnes avant d'être reçus à l'Elysée.
Joueurs et encadrement de l'équipe de France, auréolés du deuxième titre mondial de l'histoire des Bleus vingt ans après celui de 1998, ont atterri peu avant 17H00 à Roissy, moins de 24 heures après leur victoire (4-2) sur la Croatie au stade Loujniki de Moscou.
Les pompiers leur ont offert un « water salute », un arc monumental réalisé avec des lances à eau à plein régime.
Le capitaine Hugo Lloris, trophée en main, et le sélectionneur Didier Deschamps sont sortis les premiers, accueillis par la ministre des Sports Laura Flessel, sous les acclamations du personnel de l'aéroport qui chantait « Merci les Bleus ».
Euphoriques malgré leur courte nuit, ils ont parcouru le tapis rouge jusqu'à un petit podium où ils ont posé pour les photographes.
Un emploi du temps serré attend désormais les champions du monde, arrivés avec une heure de retard sur l'horaire prévu.
Après s'être changés, ils doivent se rendre, à bord d'un bus frappé des deux étoiles et de l'inscription « champions du monde », jusqu'aux Champs-Elysées.
Sur un autre bus, à impériale celui-là, ils descendront la « plus belle avenue du monde » depuis la place de l'Etoile jusqu'au rond-point des Champs-Elysées, comme leurs glorieux aînés – dont faisait partie Didier Deschamps – qui avaient défilé au même endroit le 13 juillet 1998, acclamés par un demi-million de personnes.
– « Une belle France » –
Dimanche, des centaines de milliers de personnes y sont venues célébrer leurs 23 héros, dont les visages ont été projetés sur l'Arc de Triomphe.
Une foule impressionnante, toute de bleu-blanc-rouge, était encore massée lundi, patientant pendant plusieurs heures sous un soleil de plomb.
« On est super fiers de cette équipe, ils sont vraiment devenus nos joueurs », s'enthousiasme Priscilla Lagneaux, arrivée dès midi de Chateaudun (Eure-et-Loir) avec des amis. « Il fallait qu'on les voie, et puis la Coupe aussi », explique cette préparatrice de commandes de 28 ans, qui rêve d'apercevoir son chouchou, Paul Pogba.
« Ça fait tellement plaisir, c'est une belle France qu'on a. Tout le monde est joyeux, tout le monde est cool », sourit un peu plus loin Anna, 16 ans: « Mon père m'a tellement bassiné avec 98, maintenant je peux vivre ça aussi! ».
Les Bleus doivent ensuite être reçus par le président de la République à l'Elysée, avant d'être accueillis à l'hôtel de Crillon.
Emmanuel Macron et son épouse Brigitte, présents en tribunes au stade Loujniki pendant la finale, puis dans les vestiaires après le match, pourront encore féliciter les nouvelles idoles du pays, suivies dimanche par 19,3 millions de téléspectateurs en France.
– « On entre dans l'histoire » –
Au contact de la foule, les 23 Français vont commencer à prendre conscience de l'exploit qu'ils viennent de réaliser.
« Franchement, personnellement, je ne réalise pas encore. La coupe pèse beaucoup », confiait durant la nuit Antoine Griezmann. « On entre dans l'histoire », semblait toutefois se rendre compte le joueur de l'Atlético Madrid, sur le toit du monde à 27 ans.
« On essaie de donner une bonne image de la France, des joueurs français. J'espère que beaucoup de jeunes auront vu ce match et feront pareil », a-t-il ajouté.
Beaucoup de jeunes auront sans doute envie de connaître la même trajectoire météorique que Kylian Mbappé.
A 19 ans et demi, il a marqué en finale de Coupe du monde son quatrième but du tournoi! Il devient le deuxième plus jeune joueur à marquer en finale de Coupe du monde après Pelé, qui avait fait trembler les filets dans le match au sommet du tournoi de 1958.
« Je suis très content, j'avais affiché mes ambitions collectives en début de Mondial, c'était de remporter la Coupe du monde », s'est réjoui sur TF1 le gamin de Bondy. « C'est la vie qu'on voulait. On est fier de rendre les Français heureux. On est conscient qu'on avait ce rôle-là aussi, on voit qu'ils oublient tous leurs problèmes », a souligné le TGV du PSG.
Et d'ajouter, déjà mature et ambitieux: « On joue pour ce genre de choses, j'ai toujours dit que je ne voulais pas être que de passage dans le foot. Etre champion du monde c'est envoyer un message, c'est un passeport pour continuer à travailler et à faire encore mieux ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.