L'OMS appelle à l'interdiction des tests de virginité    DGSN : La vidéo de tentative de viol qui circule sur les réseaux remonte à 2016    Tariq Ramadan reconnait avoir eu des rapports sexuels avec deux plaignantes    Retrait américain d'un traité nucléaire : John Bolton à Moscou pour explications    Italie : Rome maintient son budget mais promet à l'UE de contenir la dette    Nouveau modèle du développement : Résultats du brainstorming de Skhirat (Document)    Khashoggi : Ankara parle d'un meurtre « planifié », la presse implique MBS    Le Maroc décide l'expulsion des migrants stoppés devant Melilla    Télémédecine : Lancement des premières activités de téléconsultations    Andalousies Atlantiques. Raymonde El Bidaouia et Hajja El Hamdaouia en "cœur" à Essaouira    Régions. L'Etat tient ses promesses    IAM: la Data accélère la croissance    Sanchez, VRP du Maroc auprès de l'UE    Botola Maroc Telecom D1 : L'Ittihad de Tanger tarde à décoller    Partenariat : CFC signe un protocole d'accord avec Shanghai    Attijariwafa bank : Deux nouveaux Espaces Libre service Bancaire à Agadir et Tiznit    Tennis de table : Le Maroc au 30e Championnat arabe prévu du 2 au 8 novembre à Tunis    Météo : Temps passagèrement stable dès mardi    Real Madrid / Lopetegui: « Je serai encore l'entraîneur demain »    Coin de l'expert    Tourisme. L'embellie pour Tanger-Tétouan-Al Hoceima    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Meknès    Inondations dans l'Aude : 200 millions d'euros de dégâts    Transformation numérique : L'industrie 4.0 en débat à l'Ecole Centrale Casablanca    Le prince Moulay El Hassan préside la cérémonie de remise des prix SM le Roi Mohammed VI de saut d'obstacles    Le Wydad de Casablanca s'imposé à domicile face au Mouloudia d'Oujda    Culture et identité : quels défis à relever?    « Visa for Music » dévoile la sélection officielle    Abdelwahab Doukkali expose ses «génies» à Bab Rouah    Edito : Exercice particulier    Le conseil communal de Mohammedia destitue son président PJD    Tanger Med : Plusieurs opérations de trafic de produits de luxe avortées    Pour avoir provoqué un accident de la route en état d'ébriété : Un brigadier-chef placé en garde à vue à Béni Mellal    Mouhcine Malzi, artiste jusqu'aux tripes    Ramed. 2019, l'année de la fin des galères ?    Kamal Lahlou : La participation du Maroc aux JOJ à Buenos Aires a été très honorable    Des Centres de santé défaillants    Divers    Séminaire international sur le rôle des Parlements et des CES d'Afrique face aux défis de la migration    News    Tenue à Asunción de la première session des consultations politiques Maroc-Paraguay    La Russie réitère sa volonté d'approfondir sa coopération avec le Maroc    Le choc OCK-Raja débouche sur un nul    Jack Lang : Ceux qui ont suscité la polémique contre l'enseignement de l'arabe sont en vérité des xénophobes et leurs arguments sont absurdes    Le conte populaire marocain, un patrimoine humain authentique et millénaire au bord de l'extinction    La rareté du lectorat pèse lourdement sur la chaîne du livre    L'Affaire Khashoggi et la main de Washington…    Malgré les aveux saoudiens, Trump et l'UE réclament plus de détails sur le meurtre de Khashoggi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aid Al Adha : L'ONSSA fait le point sur le cheptel
Publié dans La Nouvelle Tribune le 22 - 07 - 2018

Un total de 108.000 éleveurs ont été enregistrés et 3,7 millions d'ovins et de caprins identifiés dans le cadre du plan d'action Aid Al Adha 1439, qui se décline en plusieurs volets se rapportant essentiellement à l'enregistrement, à l'échelle nationale, des unités d'engraissement des ovins et caprins destinés à l'abattage et à leur identification, a indiqué, samedi à Rabat, l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA).
Toutes les « mesures de précaution qui s'imposent » ont été prises pour assurer le bon déroulement de l'Aid Al Adha conformément au plan d'actions mis en place par l'ONSSA, a souligné Abdelghani Azzi, Chef de la division de sécurité sanitaire des produits et sous-produits des animaux et des aliments pour animaux à cet office dans une déclaration à la MAP à l'issue d'une rencontre de coordination dédiée à la présentation de ce plan d'action, organisée par l'ONSSA.
Le plan d'action, mis en place par l'ONSSA, se décline également en des actions de contrôle des différents points de vente et d'élevage du cheptel, a ajouté M. Azzi, précisant que ce contrôle « englobe la surveillance des résidus et la circulation des fientes ». Les deux autres volets concernent l'aménagement de 25 souks mobiles « temporaires » et l'organisation d'une campagne de sensibilisation, le but étant de lutter contre toute transgression aux lois en vigueur et de recenser toutes les fermes d'engraissement du bétail destiné à l'abattage, a-t-il poursuivi, faisant savoir que ce plan ambitionne de contenir tout usage illicite de l'alimentation des animaux par certains engraisseurs et de lutter efficacement contre tout verdissement de carcasses ovines lors de l'Aïd.
Il a, dans ce sens, rappelé l'organisation de toute une compagne de communication destinée à sensibiliser les éleveurs sur l'importance de l'enregistrement des unités d'engraissement, à fournir des conseils pratiques et à rappeler les règles d'ordre sanitaire à respecter, relevant la mise à la disposition des citoyens d'un numéro d'appel +0801003637+ pour les besoins d'information ou de réclamation.
« L'identification entamée le 6 juin 2018 a pour objectif d'atteindre 6 millions d'animaux (bouclés, ndlr) à fin juillet », a-t-il précisé, faisant savoir que cette action se fait à l'aide d'une boucle de couleur jaune baptisée Aid Al Adha et comportant un numéro de série composé de sept chiffres. A défaut de ce signe distinctif, l'ovin ou caprin n'est pas identifié et ne devra pas faire l'objet d'un achat de la part du consommateur, a-t-il expliqué.
Le but de cette opération est d'identifier, dans un premier temps, la propriété des animaux et leurs éleveurs et d'assurer ensuite la traçabilité du parcours des animaux depuis leur élevage jusqu'au point de vente, a précisé le responsable, ajoutant que cette opération permettra de « certifier 6 millions de têtes indemnes de fiente de volaille ».
M. Azzi a également recommandé aux consommateurs de n'acheter que les animaux commercialisés au niveau des points de vente connus et bouclés et d'acheter des animaux qui sont mobiles, actifs, réactifs et pas nonchalants.
Le consommateur doit garder la boucle après l'abattage en cas de réclamation ou d'anomalie et se présenter au service vétérinaire le plus proche, muni de cette boucle, pour l'identification de l'éleveur « qui s'effectuera à l'aide d'une base de données préétablie pour les nécessités de l'enquête », a-t-il insisté.
Pour sa part, le secrétaire général du ministère de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohamed Sadiki, a déclaré à la MAP que cette rencontre, organisée annuellement en collaboration avec les différentes parties prenantes, s'assigne pour objectif d'assurer la traçabilité et l'hygiène des animaux destinés à l'abattage dans le cadre de la mise en place d'un nouvelle instrument pour l'encadrement et la sensibilisation des consommateurs et pour renforcer le contrôle du cheptel.
Il a, dans ce cadre, relevé l'engagement du ministère en partenariat avec l'ONSSA pour le parachèvement de ce processus qui relève pour défis essentiellement l'identification et l'enregistrement des têtes destinées à l'abattage.
Organisée avec le soutien du ministère de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural, des eaux et forêts, cette rencontre a pour but de s'arrêter sur le bilan des réalisations accomplies depuis le lancement du plan d'action « Aid Al Adha 1439 ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.