Flash hebdomadaire    Finale de la coupe de la CAF : La RSB en pole position    Bouskoura. Mort par asphyxie de 3 ouvriers dans un canal des eaux usées    Coopération bilatérale : Bourita s'entretient avec son homologue libérien    Rabat : Arrestation d'une quadragénaire qui vendait illégalement, des boissons alcoolisées    La FRMF reprogramme les matchs de la Botola Maroc Telecom : Le suspense jusqu'au bout !    49ème édition du cycle de conférences de la Fondation Attijariwafa bank : Valeurs éthiques et vivre-ensemble au centre des échanges    Le Festival international de musique andalouse à Casablanca    1er numéro du «Bulletin du patrimoine de Marrakech et de sa région»    Journée internationale : La diversité biologique célébrée à Rabat    Casa Transport lance les travaux d'une trémie au niveau de Ghandi    L'Arabie Saoudite intercepte des missiles visant la Mecque et Djeddah    Service militaire : Le nombre de candidats dépasse toutes les espérances    Abderrassoul Lehdari : «Si Aziz nous a appris la méthode, la rigueur, la maîtrise du sujet et l'esprit critique»    Huawei ne cédera pas à la pression de Washington, assure son fondateur    P&G renouvelle son opération solidaire "Iftar Saem"    L'ancien ministre RNIste, Taieb Bencheikh, n'est plus    Les professeurs universitaires annoncent un grève nationale    Casablanca-Settat : Destruction de 56 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation    CAN2019. Mascotte, plateforme de vente de billets... l'organisation s'active    Louzani et Blinda au Mondial mais pas en CAN    Kylian Mbappé élu meilleur joueur du Championnat français    Le CESE donne la parole aux citoyens    La CGEM octroie son Label RSE à Géocycle Maroc    Abdelhak Zerouali, le maître du monodrame    La Chambre d'agriculture de Draâ-Tafilalet primée en Tunisie    Aéroports du Maroc : Plus de 2,3 millions de passagers en avril    US – Iran : Téhéran minimise les risques de conflits malgré les menaces américaines    Les sans-papiers protestent à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle    Salon Viva Technology. Quid de l'offre Maroc ?    Edito : INDH évolutive    ''Avengers" se fait doubler par ''John Wick'' sur le box-office américain    Le "biz-Hoeness model" gagnant du Bayern    La sélection marocaine féminine de boxe remporte le tournoi international du Gabon    Et si notre amnésie était dégénérescente… ?    Ramadan et diabète riment obligatoirement avec des dispositions spécifiques    Divers    Ces Marocains dits de la 3ème et de la 4ème générations Tiraillés entre l'identité revendiquée et celle attribuée    WhatsApp attaqué par Pegasus    Projets d'extension de la SOMACA et de création d'un Institut de formation aux métiers de l'automobile à Casablanca    Mohamed Jalid Les intellectuels marocains ne sont pas suffisamment ouverts sur les médias !    L'humoriste Bassou offre un spectacle captivant au public r'bati    Meknès abrite son premier Festival international du film arabe    Egypte: Près de 17 blessés dans l'explosion d'un bus touristique    Caire. Au moins 17 blessés dans une explosion visant un bus de touristes    Une délégation de la Direction du PPS au Mausolée Mohammed V    Washington dans le bourbier vénézuélien…    Les Pays-Bas remportent l'Eurovision 2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Khashoggi : Pompeo rencontre Erdogan, Washington ménage Ryad
Publié dans La Nouvelle Tribune le 17 - 10 - 2018

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo s'est entretenu mercredi avec des responsables turcs à Ankara sur l'affaire du journaliste saoudien disparu Jamal Khashoggi, Washington ménageant Ryad en dépit de nouveaux indices accréditant la thèse de son assassinat au consulat saoudien.
Le président américain lui-même semble accorder le bénéfice du doute à son allié, réclamant dans un entretien avec l'agence de presse AP l'application à l'Arabie saoudite du principe de présomption d'innocence et rappelant que l'Arabie saoudite menait sa propre enquête.
Mais des informations du New York Times, photos à l'appui, renforcent les soupçons à l'encontre de Ryad: selon le quotidien, l'un des hommes identifiés par les autorités turques comme faisant partie de l'équipe soupçonnée d'avoir perpétré l'assassinat appartient à l'entourage du prince hériter saoudien Mohammed ben Salmane, dit MBS, et trois autres appartenaient aux services de sécurité rattachés au prince.
Les autorités turques ont effectué une fouille au consulat lundi et ont entamé mercredi après-midi des recherches dans la résidence du consul Mohammad Al-Otaibi, qui, selon les médias turcs, était présent au consulat quand l'assassinat supposé à eu lieu.
M. Al-Otaibi a quitté Istanbul mardi après-midi à destination de Ryad.
Arrivé dans la matinée en provenance d'Arabie saoudite, M. Pompeo s'est entretenu à l'aéroport d'Ankara avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui s'est lui aussi à ce stade gardé d'incriminer ouvertement Ryad. Le secrétaire d'Etat américain a ensuite rencontré son homologue turc Mevlüt Cavusoglu.
Il est reparti d'Ankara sans faire de déclaration à la presse.
Cette visite intervenait au moment où la presse turque publiait de nouvelles révélations accablantes pour Ryad, selon lesquelles Jamal Khashoggi a été torturé et assassiné dans le consulat de son pays à Istanbul le 2 octobre.
– « Torturé et décapité » –
Le journal progouvernemental turc Yeni Safak, affirmant s'appuyer sur des enregistrements sonores réalisés à l'intérieur du consulat, rapporte mercredi que le journaliste y a été torturé avant d'être « décapité » par des agents saoudiens.
Le site Middle East Eye, citant une source ayant eu accès à ces enregistrements, a affirmé que l'assassinat a duré sept minutes et que les agents saoudiens avaient commencé à découper son corps en morceaux alors qu'il était encore en vie.
Des responsables turcs ont affirmé quelques jours après sa disparition que M. Khashoggi, un collaborateur du Washington Post critique du prince ben Salmane, avait été assassiné au consulat par une équipe de 15 agents spécialement dépêchés par Ryad, qui dément.
Des médias américains avaient rapporté lundi soir que l'Arabie saoudite envisageait de reconnaître que le journaliste de 60 ans qui vivait aux Etats-Unis depuis 2017 était mort lors d'un interrogatoire qui aurait mal tourné.
Selon CNN, Ryad préparerait un rapport concluant que l'opération a été menée « sans autorisation ni transparence », dédouanant ainsi l'Etat saoudien, et que « les personnes impliquées seront tenues pour responsables ».
Mais des observateurs mettent en doute l'éventualité qu'une telle opération ait pu être menée sans l'accord de Ryad où ben Salmane exerce un contrôle sans partage sur les services de sécurité, dirigés par des fidèles parmi les fidèles.
Une ligne de défense d'autant plus battue en brèche par les informations du New York Times sur l'appartenance de certains membres du commando aux services de sécurité rattachés au prince.
Un autre de ces hommes, un médecin légiste identifié comme Salah al-Tubaigy, a occupé des postes à hautes responsabilités au ministère saoudien de l'Intérieur, poursuit le journal.
– « Destructeur »-
Evoquant l'enquête que les Saoudiens affirment mener, M. Pompeo a indiqué à l'issue de ses entretiens à Ryad mardi que les autorités saoudiennes étaient « déterminés à aller jusqu'au bout » et qu'il n'y aurait d'exception pour personne.
Tranchant avec la ligne de M. Trump, qui a souligné l'importance des ventes d'armes américaine à l'Arabie pour exclure toute sanction contre son allié, deux influents sénateurs républicains ont promis mardi que le Congrès américain prendrait des mesures « fortes » si la responsabilité de Ryad dans la disparition du journaliste était avérée.
« Cet homme est destructeur. Il a fait assassiner » Jamal Khashoggi, a accusé l'un d'eux, le sénateur Lindsey Graham. « La personnalité de MBS est toxique selon moi. Il ne pourra jamais être un dirigeant mondial sur la scène mondiale ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.