Journée mondiale du diabète : Le bilan de ce côté-ci est alarmant    Rabat: Remise de certificats et trophées aux lauréats du Cycle international de formation en diplomatie    Les tarifs du TGV Al Boraq sont très abordables selon Rabie Khlie    Jets de piment et de fournitures de bureau au parlement sri-lankais    Julian Assange inculpé aux Etats-Unis, selon WikiLeaks    El Othmani : GMT+1, les protestations spontanées des élèves contre sont «compréhensibles»    Facebook lance une « cour d'appel » pour contenus controversés    Brexit : Theresa May réconfortée par des soutiens de poids dans son gouvernement    El Othmani en Ethiopie pour un sommet extraordinaire de l'UA    Les défis de la mondialisation    Météo : Une semaine pluvieuse en perspective    Le PLF 2019 adopté à la majorité par les représentants    Benatia : Gagner pour ne pas jouer la survie au Malawi    11 personnes inculpées dans le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi    La Chambre des représentants approuve la première partie du projet de loi de finances 2019    Finale de la Coupe du Trône / WAF-RSB : Qui aura le dernier mot ?    Immigration irrégulière. L'Espagne interdit les go-fast    Lo Celso restera sûrement à Betis    Le groupe OCP reçoit la médaille d'or HSE à Pékin    Crédit agricole du Maroc. Démarrage de la 5e session d'éducation financière    Maroc-Algérie. Guerre de lobbying à Washington    Lancement de l'opération Riaya en faveur des zones touchées par la vague de froid    Signature d'une convention et suivi de plusieurs projets : Aziz Akhannouch au chevet de l'Oriental    L'Afrique et le Maghreb ont leur TGV !    Spotify : Le service de streaming musical arrive au Maroc    Mohammed VI-B bientôt dans l'espace    Le Maroc nommé président de l'Observatoire Africain de Sécurité Routière    Santé. Le secteur attend un traitement de choc    Un show pour valoriser les inventeurs arabes    Bachir Demnati: Un oublié de l'histoire de l'art au Maroc    Mohamed Benabdelkader : L'administration, pilier de tout développement économique    Fayez al-Sarraj fustige l'hypocrisie européenne sur les migrants    News    Ligue des Nations : Löw promet de poursuivre le rajeunissement de la Mannschaft    N'Golo Kanté, salarié "normal", a renoncé à un montage offshore    Prisme tactique : Trois pistes pour conjurer le sort    Driss Lachguar reçoit une délégation de l'OSPAA    Rencontre sur le judaïsme marocain : "Marocains juifs, des destins contrariés" projeté à Marrakech    Présentation à Rabat de la pièce de théâtre chorégraphique "Les hommes meurent mais ne tombent pas"    Création de trois prix régionaux de littérature dédiés à l'enfant    Co-produit par la chaîne 2M et réalisé par Hind Bensari : Le documentaire «We Could Be Heroes» en avant-première à Casablanca    Evénement biennal organisé par l'association Racines : Les états généraux de la culture font escale à Tiznit    1er Forum africain de la sécurité routière. Vivo Energy partenaire    El Khalfi : Vers une refonte du financement public des associations    INDH : 46 millions de DH mobilisés pour la province de Laâyoune    L'écrivain El Miloudi Chaghmoum va à la rencontre des prisonniers de Kénitra    Commémoration du 63ème anniversaire des Trois glorieuses    La maladie de Parkinson au cœur d'une journée organisée par le ministère chargé des MRE et des Affaires de la migration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Parlement – PLF 2019, les pour et les contre
Publié dans La Nouvelle Tribune le 23 - 10 - 2018

Les groupes parlementaires ont marqué leurs divergences à propos du projet de la loi de finances (PLF 2019), la majorité ayant salué un texte « optimiste » alors que l'opposition y voit « une simple déclaration d'intentions ».
Côté majorité, le président du groupe du Rassemblement constitutionnel à la Chambre des représentants, Taoufik Kamil, a indiqué que ce projet intervient à un moment où le Royaume est appelé à relever un ensemble de défis, notamment ceux ayant trait à la concrétisation des orientations contenues dans les discours de du Roi Mohammed VI.
S'exprimant au terme de la présentation du PLF 2019 par le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Benchaâboun, lors d'une séance conjointe des deux Chambres du parlement, M. Kamil a souligné qu'il s'agit d'un projet revêtant des dimensions sociale et économique et s'articulant autour de trois secteurs prioritaires pour le citoyen, en l'occurrence l'éducation, la santé et l'emploi. Le député s'est félicité également de la mesure visant le recouvrement de la Taxe sur la valeur ajoutée qui pèse sur bon nombre d'entreprises.
Pour sa part, le président du groupe socialiste à la même Chambre, Amam Chakrane, a mis en évidence les mesures prévues au volet social en ce sens qu'elles apportent des réponses aux attentes des citoyens, relevant « la portée optimiste'' du texte de loi et de son caractère opérationnel, en allouant des budgets importants en appui au secteur social, en premier lieu l'éducation, la santé et l'emploi.
Il a indiqué à cet égard que l'examen exhaustif du PLF-2019 permettra d'élucider davantage son impact socio-économique, insistant sur le besoin « d'un discours d'espoir et de confiance dans les potentialités du Maroc pour aller de l'avant dans les réformes et valoriser les opportunités offertes dans la perspective de drainer davantage d'investissements étrangers ».
Le président du groupe Modernité et Authenticité (opposition), Mohamed Achrourou, a de son côté signalé que les ressources inscrites dans le projet seront recouvertes sous forme d'impôts et grâce à la révision des subventions accordées à certains établissements en vue d'en faire bénéficier les secteurs sociaux tels que l'enseignement et la santé.
La discussion de ce projet permettra de mesurer à quel point le gouvernement honorera ses engagements visant la mise en œuvre des orientations relatives aux jeunes, d'autant plus que le PLF 2019 a omis de traiter les difficultés dont pâtit cette catégorie sociale et que les chiffres avancés reste »vagues ». Pour ce parlementaire, la révision de certaines dispositions du projets ayant trait à la formation professionnelle requiert des mesures qui s'avèrent difficiles à concrétiser dès 2019.
De son côté, Omar Abbassi, du groupe istiqlalien pour l'Unité et l'égalitarisme (opposition), a déploré que le projet de loi de finances « ne réponde pas aux besoins pressants et aux contraintes majeures auxquelles fait face le pays, notamment en ce qui concerne la situation difficile dans laquelle vivent les jeunes ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.