Bras de fer autour de Mellilia    La HACA sévit contre les dérapages : Carton rouge pour Radio Mars    Projet de loi organique sur la grève. L'impasse !    Procédure pénale. Aujjar livre sa copie    Sacré Maroc (12)    Habib El Malki invité à participer à la réunion de l'Assemblée parlementaire du Commonwealth    Le premier vice-président de la Chambre des conseillers décoré    Le Maroc primé à Libreville pour ses efforts en faveur de l'autonomisation de la femme    Maroc : 74% des ménages équipés en accès internet    Compact II : La CGEM et le MCA-Morocco main dans la main    Enquête L'Economiste-Sunergia/Petits équipements collectifs: Les chiffres montrent une nouvelle piste pour l'inclusion    Trésor: 4,6 milliards de DH de dividendes à fin juin    Al Omrane et le CNRST s'allient pour promouvoir la recherche en matière d'habitat    Commission des investissements : 9 projets à l'étude pour 5 MMDH    Hausse historique de 26,54% :Transport aérien : Plus de deux millions de passagers en juin    Les aviculteurs font leur bilan dans le cadre du Plan Maroc Vert    Trump se défend de tout racisme, silence des leaders républicains    Ursula von der Leyen verdit son discours pour convaincre le Parlement européen    La géopolitique du Maroc dans un nouvel ordre mondial en crise    L'Egypte expulse des supporters algériens après la demi-finale de la CAN    Au moins 180 morts de la mousson en Asie du Sud    Une délégation d'éminents hommes d'affaires africains en visite au Maroc    PSA augmente de 4,7% sa part de marché au Maroc    France. 282 personnes interpellées après la victoire de l'Algérie    L'organisation des Jeux Africains est un défi pour le Maroc, dixit Talbi Alami    Achraf Bencherki rejoint le Zamalek    La décision du TAS avant la fin du mois en cours    La FRMF dément la démission de Hervé Renard    Karaté. Le Maroc champion d'Afrique    L'Algérie mobilise 28 avions pour la finale    Un ancien footballeur sud-africain tué par balles    Football marocain : Les vraies questions à poser sur ce sport-passion    La loi-cadre de l'enseignement adoptée en commission parlementaire    Des braqueurs de camions sous les verrous    La plage Ba Kassem à Tanger hisse le Pavillon bleu pour la septième année consécutive    Lutte contre le sida en 2018: Ombres et lumière    Enquête L'Economiste-Sunergia/Petits équipements collectifs: A 33 contre 28, les jeux arrivent devant les espaces verts    Résultats du Bac: Nouveau record!    Le Groupe scolaire Jacques Chirac homologué    Rendez-vous, ce soir, avec l'éclipse lunaire    Fès : Plaidoyer pour la promotion de la diversité culturelle    Il était une fois Hassan Megri    L'actrice Lashana Lynch va devenir l'agent 007 mais James Bond reste un homme    De l'urgence d'un plan «Maroc Culture»    The «Morocco Corner» s'invite chez les Vikings    Vers la création d'une Caisse sociale pour les auteurs    Farid Chamekh : "Il faut s'inspirer de tout, sans plagier bien sûr"    Le Maroc, invité d'honneur de la Foire internationale du livre de Bruxelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El Khalfi : Vers une refonte du financement public des associations
Publié dans La Nouvelle Tribune le 15 - 11 - 2018

Le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a indiqué, mardi à Rabat, que son département s'oriente vers la réforme en profondeur du système de financement public des associations, en renforçant la transparence dans l'accès à ce soutien et en consolidant les mécanismes de gouvernance y afférents.
Répondant aux interventions des députés lors de l'examen du budget 2019 de son département, devant la commission de la justice, de la législation et des droits de l'Homme à la Chambre des représentants, M. El Khalfi a mis en avant l'impératif de renforcer les sources de financement en raison de l'insuffisance du soutien public actuel, qui est sujet à l'intervention de plusieurs départements gouvernementaux.
Evoquant la numérisation et la transparence ayant marqué la création, lors du mandat gouvernemental précédent, du portail de partenariat, M. El Khalfi a indiqué que l'accent a été mis, au cours de ce mandat, sur la promotion des appels d'offre et l'activation de dispositifs numériques. Il a de même rappelé que le ministère de la Famille, de la Solidarité, de l'Egalité, et du Développement social avait lancé environ 700 audits externes, en plus du système d'appels d'offre dans le cadre d'un dispositif contractuel et la publication d'un rapport annuel, ce qui a insufflé une nouvelle dynamique au travail effectué par les associations et leur a permis l'accès aux information sur le financement.
M. El Khalfi a rappelé que le ministère est toujours confronté au problème de versement des sommes dues et du respect des délais, outre le problème relatif à la multitude des financements en l'absence d'un système unifié. Il a, dans ce sens, appelé à la mise en œuvre des observations de la Cour des comptes, notamment celles relatives à la mise en place d'un mécanisme de contrôle et de prévention contre les financements multiples.
Il a rappelé que la capacité des associations à relever les défis du développement reste tributaire du partenariat avec les secteurs publics, citant à ce titre les différents partenariats noués par l'Agence nationale de lutte contre l'analphabétisme, qui collabore avec environ 4.000 associations, pour une enveloppe de 400 MDH, avec plus d'un millions de bénéficiaires de ses programmes (300.000 dans les mosquées et 800.000 en partenariat avec des associations).
Le ministère de la Famille, de la Solidarité, de l'Egalité et du Développement social collabore, quant à lui, avec l'Entraide Nationale et l'Agence de développement social et avec plus de 1.200 associations, dont plus de 1.000 établissements de protection sociale, rappelle M. El Khalfi.
Le troisième acteur gouvernemental en la matière est le ministère de l'Intérieur, qui a lancé la troisième phase de l'INDH, a-t-il noté, ajoutant que ce département a déjà travaillé avec plus de 13.000 associations. Au niveau des collectivités territoriales, quelque 700 MDH ont été alloués annuellement pour des partenariats avec les associations, dont le nombre dépasse 10.000, a-t-il fait savoir, mettant en avant la publication d'une note le 5 avril 2018 stipulant le recours aux appels d'offres et l'adoption des cahiers de charges garantissant les principes de la transparence et l'égalité des chances.
Il a, en outre, souligné que la durabilité du financement associatif est tributaire du secteur privé, à travers des dons déductibles des frais fiscaux, appelant à la promotion de l'emploi associatif aux perspectives prometteuses, surtout que les associations seront chargées de la mise en œuvre de la généralisation de l'enseignement préscolaire au profit de 100.000 nouveaux élèves durant cette année scolaire, avec une enveloppe budgétaire estimée à 1,3 MMDH.
Pour assurer la pérennité de l'emploi associatif, M. El Khalfi a souligné la nécessité d'adopter une loi sur le volontariat contractuel et le développement du système fiscal, notant que le ministère organisera un colloque autour de l'emploi et le volontariat associatif le mois prochain.
Concernant les dons et la bienfaisance publique, M. El Khalfi a indiqué que le système de distribution des dons a été soumis à la déclaration au lieu de l'autorisation, précisant que seulement 42 demandes d'autorisation relatives à la bienfaisance publique ont été présentées en, dont 33 ont été approuvées et 9 ont été rejetés.
En vue d'accompagner la mise en œuvre de la démocratie participative, M. El Khalfi a noté que la société civile marocaine est « indépendante et libre, d'où la nécessité de soutenir son indépendance, en partenariat et coopération avec les secteurs concernés », soulignant que la justice est le seule habilité à prendre la décision de dissoudre les associations.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.