Le parlement de l'enfant : Une expérience prometteuse    La sélection nationale des joueurs locaux s'impose face à la Guinée    Casablanca accueille la 3ème édition de China Trade Week    Angleterre: Avec Mourinho, ça va déménager à Tottenham!    Les avocats manifestent contre l'article 9 du PLF    Ford se lance dans l'électrique, avec sa marque emblématique Mustang    «Le Mans 66» vrombit en tête du box-office nord-américain    Range Rover Evoque. Sur les traces du Velar    La Hassania d'Agadir se sépare de Gamondi    Ferrari Roma. Honorée par son chef d'Etat    Tkayes School dédie sa 6ème édition à la région de Casablanca    La sécurité au coeur de la stratégie de Vivo Energy Maroc    Une journée autour l'innovation dans l'industrie automobile    Le HCP dresse l'état des entreprises au Maroc    Vidéo. Un séisme frappe le Mexique    Japon: Shinzo Abe bat le record de longévité d'un Premier ministre    Funérailles de Mustapha Iznasni à Rabat    Le peuple marocain célèbre l'anniversaire de SAR la Princesse Lalla Hasnaa    Dépollution et environnement    15.000 postes sont à pourvoir : Près de 160.000 candidats au concours des enseignants-cadres des Académies    Coupe du Trône: Le TAS de Casablanca entre dans l'histoire    Rajae Lahlou: La quête de soi        Jean Numa Caux à l'espace Rivages à Rabat    Mehdi El Jazari dans «Hayna»    L'Iran dit avoir « repoussé l'ennemi », après de violentes manifestations    Législation. Les conseillers approuvent la loi 57-18 sur les sacs en plastique    SIDA. L'expérience marocaine évaluée    Sport-étude. TIBU s'allie avec des Américains    Forum des jeunes leaders. Une plateforme d'expression    Presse francophone. Le Maroc présent aux assises de l'UPF    Le PPS dans l'opposition    Destitution de Trump: Les républicains attaquent un témoin lors d'auditions marathon    Violences sur les réseaux : Seule une femme victime sur dix porte plainte    Migration. Les sans-papiers marocains au cœur du conflit catalan    Présentation du bilan d'étape du Plan stratégique 2017-2019 de l'AMMC    Participation marocaine au Forum de Dakar sur la paix et la sécurité    L'intégration socioprofessionnelle des migrants au Maroc mise en lumière à Genève    Les fonds envoyés à l'étranger par les résidents de l'UE en hausse à 35,6 milliards d'euros en 2018    Hay Mohammadi en fête    Taourirte bientôt dotée d'un nouveau tribunal de première instance    La Biennale de Rabat et l'exposition "Trésors de l'Islam en Afrique" dépassent la barre de 100.000 visiteurs    Alae Megri érige un pont artistique entre le Maroc et l'Amérique latine    Les artistes marocains dominent les nominations aux "Africa Music Awards"    Mohamed Benalilou décoré à Istanbul par l'Organisation de la coopération islamique    Eliminatoires CAN-2021 : Les Lions de l'Atlas dominent le Burundi (0-3)    Coupe du Trône de futsal : Le Fath de Settat s'offre le titre aux dépens de la Ville Haute de Kénitra    Les jeunes leaders de la Méditerranée à l'honneur à Essaouira    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bank Al-Maghrib : Les exportations, soutien principal de l'économie nationale
Publié dans La Nouvelle Tribune le 19 - 12 - 2018

Dans la foulée de la dernière réunion du Conseil de Bank Al-maghrib (BAM) de 2018, tenu mardi 18 décembre au matin, M. Abdellatif Jouahri, Wali de la banque centrale, a réuni la presse pour lui faire par des analyses de BAM des économies nationale et internationale, ainsi que des décisions qui en ont découlé concernant la politique monétaire marocaine.
L'information principale qui a découlé de cette réunion et qu'après analyse de la conjoncture, et des chiffres de l'inflation, la banque centrale a pris la décision de maintenir son taux directeur à 2,25%, malgré les nombreuses rumeurs qui pouvaient laisser croire à un changement à ce niveau.
La croissance mondiale décélère
M. Jouahri, fraîchement rentré des Assises du FMI à Bali, a expliqué que si l'activité mondiale demeure solide, elle montre des signes de décélération. La croissance européenne redescendrait cette année à 1,9%, tandis qu'aux Etats-Unis, si le PIB devrait croître de 2,9% cette année grâce à la politique expansionniste, la croissance devrait revenir à 2,1% en 2019. Mais, explique le Wali de BAM, le mot qui était sur les lèvres de tous les participants à ces assises est « incertitude ». Incertitude dans la politique américaine, sur les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, sur la montée du populisme, même en Europe, sur la Russie, sur la Chine, etc. Le Maroc, notamment parce qu'il est dans une région où le niveau d'intégration est quasi nul, devra trouver les moyens de résister face à ces tensions et leurs conséquences.
La croissance non-agricole reste timide
Au niveau du Maroc, avec une campagne céréalière estimée à 103 millions de quintaux, la valeur ajoutée (VA) agricole est estimée cette année à 4,6%, et, dans l'hypothèse d'une campagne normale, reculer de -0,8% en 2019, pour se reprendre à 3,3% en 2020. Quant aux activités non-agricoles, si on perçoit une certaine amélioration, avec +3,1% en 2018, 3,5% en 2019, et 3,8% en 2020, elles n'ont pas retrouvé leur dynamique pré-2008, où elle connaissait des taux de croissance supérieurs à 4,5%. Ainsi, la croissance attendue en 2018 serait de 3,3%, puis 3,1% en 2019 et 3,6% en 2020.
Au niveau du marché du travail, on note avec une certaine satisfaction, voire un certain soulagement, une baisse du taux de chômage à 10%. Par contre, le taux d'activité recule de 0,5 point à 45%, signe que de plus en plus de Marocains sortent du circuit de l'emploi, et le chômage des jeunes urbains reste un fléau, à 44,7%. Cette année, il est à noter que sur les 122 000 emplois créés, 98 000 l'ont été dans les services.
Les exportations en forme
Les exportations, portées par l'automobile et le phosphate, qui profite d'un bon comportement des prix, ont gagné 9,7% cette année. Par contre, les importations ont pris 8,8%, notamment à cause de la facture énergétique, qui a bondi de 18,4% à 79,4 MMDH. Par ailleurs, les recettes de voyage restent stables, malgré la hausse des entrées touristiques, et les transferts de MRE sont en repli de 1,7%. Quant aux IDE, leur augmentation de 36,7% vient surtout, selon M. Jouahri, de la cession de Saham.
En conséquence, le déficit du compte courant se creuse cette année à 4,4% du PIB, mais avec la baisse attendue de la facture énergétique, il devrait revenir à 3,7% en 2019, et 3,2% en 2020. Cette année, les réserves intérieures nettes se situent à 5,1 mois d'importation. Toutefois, les banques marocaines ont une solide réserve en devises, vu qu'elles n'en ont pas acheté à BAM depuis le mois de mars.
Le dirham sera resté stable cette année, mais en 2019, il devrait s'apprécier malgré les écarts d'inflation, surtout face à l'euro et aux devises de certains pays émergents.
Au niveau du crédit, le taux moyen global pondéré est resté stable à 5,35%, augmentant pour les entreprises et baissant pour les particuliers. Par contre, le crédit au secteur non financier progresse (très) lentement, et cette tendance devrait se confirmer jusqu'en 2020, où une amélioration est attendue.
Enfin, au niveau des finances publiques, le déficit se creuse de 4,1 milliards de dirhams, notamment à cause d'une hausse de la charge de compensation et d'une baisse des dons des pays du CCG à 767 MDH contre 4,6 MMDH l'an dernier. Ce déficit devrait atteindre 3,7% du PIB cette année, 3,8% en 2019, pour revenir à 3,6% en 2020. Quant à l'endettement public, son ratio devrait se stabiliser à moyen terme. La dette publique totale devrait représenter 81,9% du PIB cette année, puis 82% en 2019 et 81,8% en 2020.
Selim Benabdelkhalek
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A propos de la nouvelle LPL accordée au Maroc
M. Jouahri a tenu, lors de ce point de presse, à mettre fin à certaines mésinformations concernant le FMI, et la Ligne de Précaution et de Liquidité que le fonds vient d'accorder au Maroc, la 5ème de suite. « Il faut arrêter le complexe du colonisé », a-t-il scandé face à certaines remarques qui avancent que le Maroc ne fait que subir les décisions du FMI. « Nous sommes membres du FMI ! Nous siégeons à son Conseil et payons notre quote-part ! », a-t-il rappelé. Il a ainsi précisé que pour avoir accès à la LPL, il a lui-même signé le document, ainsi que le Chef du Gouvernement, et que le Maroc, à travers son représentant permanent, en a négocié les conditions. Et concernant le prix de cette garantie, qui se chiffre à des dizaines de millions de dirhams, M. Jouahri explique que cette LPL, même si le Maroc ne l'a jamais activée, permet au Royaume d'obtenir des taux et conditions lors de ces sorties sur les marchés internationaux qui justifie largement cet investissement. Il a enfin annoncé que si le Maroc n'a pas eu accès à une ligne modulable cette année, plusieurs administrateurs du FMI y étaient favorables, ce qui laisse présager cette possibilité à moyen-terme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.