Sothema réalise un résultat net de 217 MDH en 2018    Enseignants contractuels/Gouvernement: Le bras de fer continue    Le MASI et la décélération de la croissance    FRMF : Mark Wotte limogé    JETMODE, l'événement mode de l'année !    "La Tbourida", candidate au patrimoine de l'UNESCO    Banque Centrale Populaire. La croissance toujours au rendez-vous    Qualifications CAN-2019 : Le Cameroun rejoint le Maroc et le Burundi entre dans l'histoire    Entreprenathon : L'ESSEC Afrique et l'EMI mettent le cap sur l'innovation et l'entrepreneuriat    Carburants : Le plafonnement des prix est entre les mains d'EL Otmani.    FICM de Tétouan 2019 : «La sueur des palmiers» de Radwan El-Kashef ouvre le bal    «Nous invitons les jeunes Marocains a exposé leurs talents»    Prix Terre de Femmes Maroc : agir localement pour changer le monde !    Californie. Un incendie dans une mosquée fait le lien avec Christchurch    Un Kenyan sacré meilleur enseignant du monde    Politiques budgétaires, commerce intra-africain et transformation digitale…. Les enjeux auxquels devraient faire face les pays d'Afrique    Trump accueille son « ami » Netanyahu en pleine campagne    Les principales conclusions du rapport d'enquête Mueller    News    Retenus en Syrie, les jihadistes de l'EI et leurs familles restent un danger    May entame une semaine cruciale pour le Brexit, et son propre sort    Vous avez dit classe politique !    Sahara. Un troisième round de négociations au programme.    CAN 2019: Les Lions de l'Atlas terminent en tête    Golf Presse Agadir: Une tradition qui gagne en maturité    L'UA a trouvé une bonne clé pour atteindre les objectifs de développement en Afrique    Divers    Fès:Coup d'envoi des sessions régionales du parlement de l'enfant    Une 'Caravane Verte' à Essaouira pour éduquer et sensibiliser à la protection de l'environnement    Education, "Do you speak Arabic"?    COM2019 : L'Afrique souffre encore de sa faible intégration régionale    Forum maroco-belge : Un premier événement intégrant la migration dans la coopération bilatérale    Bourita s'entretient à Marrakech avec la vice-secrétaire générale de l'ONU    Le Musée Mohammed VI est ouvert chaque jour jusqu'à 20h    Le Onze national se contente du nul blanc face au Malawi    Premier atelier des officiers de contrôle du dopage de la CAF en partenariat avec la FIFA    Edito : Talents gaspillés    Marrakech: Un brigadier de police utilise son arme pour arrêter un multirécidiviste    TOKYO: Les femmes protestent en ligne contre le port de talons hauts sur le lieu de travail    D'anciennes joueuses du FC Barcelone à Laâyoune pour encourager le football féminin au Maroc    Mohamed Benabdelkader : Pour un accès facile et décent des citoyens au service public    Lancement des travaux de construction d'un pont à haubans à Abidjan    Messi officiellement forfait pour Maroc-Argentine    Une cinquantaine de courts-métrages en compétition officielle au Festival international de cinéma d'animation    Les "Terrasses en scènes" à Fès    "Cambodia" de Taha Mohamed Ibn Slimane en avant-première à Casablanca    M. Hilale : Atténuer les effets des crises humanitaires, une priorité    Apatride de Narjiss Nejjar : Frontières intérieures…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le GBM approuve le cadre de partenariat 2019-2024 avec le Maroc
Publié dans La Nouvelle Tribune le 20 - 02 - 2019

Le Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque mondiale a approuvé, mardi, un nouveau Cadre de partenariat avec le Maroc, qui permettra de guider le programme d'assistance financière et technique du Groupe dans le Royaume au cours des six prochaines années.
Le cadre de partenariat-pays (CPF) 2019-2024 vise à soutenir l'ambition du Maroc de renforcer son avantage concurrentiel dans l'économie mondiale tout en promouvant une prospérité partagée au sein de sa population, précise la Banque Mondiale dans un communiqué.
Conformément à ce nouveau CPF, les Administrateurs ont également donné mardi leur aval à un projet de 611,3 millions d'euros (soit l'équivalent de 700 millions de dollars) destiné à aider le Maroc à accélérer l'adoption des technologies numériques afin d'en faire une source d'emplois, de croissance et de services de meilleure qualité et de se doter d'une base essentielle pour conduire la transformation économique en Afrique du Nord et plus généralement sur le continent africain.
Le Royaume est à un tournant historique: la dynamique positive que connaît la société marocaine, en termes d'urbanisation et de transition démographique notamment, lui offre une occasion unique d'instaurer une croissance forte et inclusive, souligne l'Institution de Bretton Woods.
« Le Maroc a enregistré d'importantes avancées économiques et sociales, ce qui a fait grandir les aspirations de la population, en particulier chez les jeunes », souligne Marie Françoise Marie-Nelly, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Maghreb, citée dans le communiqué.
« Les autorités marocaines ont lancé des plans ambitieux pour répondre à ces aspirations, et leurs initiatives bénéficieront du soutien total du Groupe de la Banque mondiale. Le Maroc possède un potentiel formidable. Pour le réaliser, il doit investir dans les jeunes afin de leur donner les compétences dont ils auront besoin pour être le moteur de la transformation économique. Et il doit promouvoir le dynamisme du secteur privé, clé de la création d'emplois », a-t-elle ajouté.
Fruit d'un processus de consultations mené auprès du gouvernement, du secteur privé et de la société civile, le nouveau CPF tient compte également des enseignements tirés de la précédente stratégie de partenariat de la Banque avec le Maroc. Il met en évidence trois axes d'action stratégiques pour orienter l'appui du Groupe de la Banque mondiale: favoriser la création d'emplois dans le secteur privé, renforcer le capital humain et promouvoir un aménagement du territoire résilient et profitant à tous.
Le CPF repose en outre sur le socle fondamental que constituent la gouvernance et la participation citoyenne, et met l'accent sur l'égalité hommes-femmes et le numérique au titre de priorités transversales.
Enfin, le CPF aura pour objectif global d'exploiter le potentiel des nouvelles technologies pour promouvoir l'entrepreneuriat, la productivité et les plateformes d'administration en ligne, dans le but de stimuler la croissance et l'innovation. Cette volonté de mobiliser les technologies digitales pour transformer l'économie marocaine et en faire un moteur de croissance plus inclusive et innovante bénéficiera du projet mentionné précédemment et également approuvé mardi.
Le nouveau Financement à l'appui des politiques de développement en faveur de l'inclusion financière et de l'économie numérique correspond à la stratégie poursuivie par le gouvernement marocain et viendra soutenir à ce titre un ensemble de réformes destinées à faciliter la transition du Maroc vers la Nouvelle économie, souligne le communiqué.
« Ce programme a pour but de soutenir le développement d'un secteur financier inclusif et d'une économie numérique compétitive qui profite à tous les Marocains. Il s'attaquera aux problèmes d'insertion économique et sociale dont sont notamment victimes les jeunes, les femmes et les populations rurales », explique Djibrilla Issa, spécialiste principal du secteur financier et chef d'équipe du projet.
« Il appuiera aussi l'adoption de réformes qui permettront de développer les infrastructures et les plateformes digitales indispensables pour élargir le recours aux paiements mobiles et accroître la concurrence entre prestataires du numérique. L'entrepreneuriat digital est au cœur du programme, qui s'attachera à œuvrer davantage pour faciliter la création d'entreprises en ligne et améliorer l'accès aux financements afin de libérer le potentiel des start-up numériques marocaines », a-t-il ajouté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.