Le CSCA avertit Radio Méditerranée Internationale pour « publicité clandestine »    Le Groupe Barid Al-Maghrib lance le e-paiement des impôts pour les auto-entrepreneurs    Plus de 7 milliards de DH de financements Mourabaha à fin juillet 2019    Jack Lang : «Trésors de l'Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar témoigne de l'histoire du Maroc»    «Pour Sama» : Le témoignage bouleversant d'une jeune mère à Alep    Journées musicales de Carthage. Vive la Tunisie libre !    Eric Zemmour saisit la Cour européenne des droits de l'Homme    Maroc-Afrique du Sud : Dégel des relations    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie à guichets fermés    El Bouzidi: les étudiants (es) de Taounate sans bourse et sans cité universitaires?    Lancement du programme au titre de l'année scolaire 2019-2020 : «Etudes et sport» forme les champions en herbe    Nabil Benabdallah: «il faut être présent au sein des institutions qui font la loi»    SM le Roi Mohammed VI accorde Sa grâce à Hajar Raissouni et ses codétenus    Christine Lagarde formellement nommée à la tête de la BCE    Les dossiers du futur président tunisien    À Marrakech, Elalamy évoque les progrès du textile marocain    ITF juniors au Maroc: Le RUC passe le relais au Riad    Filière équine. L'écosystème se développe à grande vitesse    Coupe du Trône de tennis: L'ACSA pour la 9e fois    Les violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf mise à nu    Tanger-Tétouan-Al Hoceima : Qui pour remplacer Ilyas El Omari ?    Feu vert à la création de la zone d'accélération industrielle Fès-Meknès    AMMC. 3ème participation consécutive à la «World Investor Week»    Syrie: Washington arrache une trêve à Erdogan, en vue de la création d'une « zone de sécurité »    Et la vie continue…dans un autre corps    Les lauréats du Prix de la culture amazighe dévoilés    Brexit: Après l'accord trouvé à Bruxelles, Johnson s'attelle à convaincre Westminster    Casablanca : Le groupe Akdital ouvre deux nouveaux établissements de santé    Réforme de l'enseignement. La Commission de suivi prépare sa réunion inaugurale    Attijariwafa bank, Top Performer RSE de l'année    Loi de Finances 2020 : Benchaâboun passe l'oral devant les parlementaires    Raja. Le trésorier du club détaille le rapport financier    Gouvernement. Faut-il un nouveau programme ?    Météo: Le temps qu'il fera ce vendredi    Tanger : Un nouvel espace d'insertion pour les jeunes handicapés mentaux    Rencontre commémorative à Marrakech    Victoire des socialistes portugais aux législatives    Biles, à toute épreuve    Découverte au Maroc de la plus ancienne organisation collective et sociale datant de 480 millions d'années    Divers    La situation actuelle du KACM au centre d'une réunion à Marrakech    Sixième Soulier d'or pour Lionel Messi    Une progression de 93% des ordres de paiement entre 2006 et 2018    Activités de la Chabiba ittihadia à Bouznika    Annulation de l'élection d'Iman Sabir    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    André Chénier : Le poète de la liberté    Yassine Belattar s'attire les foudres des Rifains    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FICAM 2019 met le cinéma d'animation espagnol à l'honneur
Publié dans La Nouvelle Tribune le 15 - 03 - 2019

La ville de Meknès s'apprête à accueillir la 18ème édition du FICAM, événement phare du cinéma d'animation au Maroc mais aussi en Afrique et dans le monde Arabe.
Organisée par la Fondation Aïcha en partenariat avec l'Institut français de Meknès, le festival se tiendra du 22 au 27 mars 2019 et promet une programmation riche pour ses 18 ans.
« L'objectif qu'on s'est assigné à travers le FICAM est de promouvoir Meknès en tant que plate-forme arabe et africaine du cinéma d'animation et de participer à l'émergence de jeunes talents marocains », a affirmé Mardochée Devico, Président de la Fondation Aïcha. Et d'ajouter : « Aujourd'hui, nous sommes particulièrement fiers de voir que le festival est devenu un événement très attendu et gagne d'année en année en notoriété surtout auprès des étudiants marocains des écoles d'art et de cinéma qui montrent un véritable engouement à venir à Meknès pour rencontrer les plus grands réalisateurs du cinéma d'animation et participer aux ateliers de formation ».
Cette 18ème édition consacre un focus au cinéma d'animation espagnol avec la présence de trois grandes personnalités : Alberto Vazquez, qui a marqué les esprits par son long-métrage Psiconautas, Carolina Lopez, directrice du Festival International de Cinéma d'Animation de Catalogne et Emilio de la Rosa, producteur et réalisateur de films d'animation.
C'est le film Funan qui fera l'ouverture de festival. Ce long métrage d'une heure et 24 minutes raconte l'histoire d'une jeune femme qui doit apprendre à riposter et à exister durant le régime des Khmers rouges. Funan sera projeté en présence de son réalisateur Denis Do et du producteur Sébastien Onomo.
Cette année encore, la programmation du FICAM se déclinera en projections inédites, expositions, tables rondes, Work in progress, Master-Class, conférences, etc.
Dans le cadre de ses « leçons de cinéma », le FICAM a invité Peter de Sève, connu notamment pour ses nombreuses couvertures pour The New Yorker et ses conceptions des personnages de l'Âge de glace, dont l'emblématique Scrat, et Michael Dudok de Wit, réalisateur de Père et Fille, oscar du meilleur court-métrage d'animation en 2001 et l'un des maîtres contemporains du cinéma d'animation.
Les deux invités reviendront sur leur parcours, leurs sources d'inspiration, leurs réalisations, etc.
Le FICAM c'est aussi la première et unique compétition internationale du court-métrage en Afrique qui permet de faire découvrir au public du festival des pépites du cinéma d'animation mondial.
Le jury de cette édition est composé du réalisateur néerlandais Michael Dudok de Wit, l'actrice marocaine marocaine Samia Akarriou, et Marc du Pontavice, Président de Xilam Animation et producteur de plusieurs série animés à succès notamment Oggy et les cafards.
« Ce sont plus de 300 courts métrages en provenance de 16 pays différents et de prestigieuses institutions qui participent à cette compétition. » a souligné M. Devico.
Le FICAM sillonne également le Maroc à travers le réseau des Instituts français. Ainsi, pendant 20 jours, 10 villes du royaume bénéficieront d'un ciné-concert, un programme de courts et de longs-métrages, et des rencontres avec des professionnels du cinéma d'animation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.