Clôture à Marrakech de la 12ème édition de la World Policy Conference    Cinq ans pour réussir la transformation radicale de l'école    Chasse dans l'Oriental: Le contrôle se muscle    Un Monde Fou    Dialogue social : El Otmani rencontre syndicats et employeurs    Essoufflement de la croissance de la région MENA en 2019    La Bourse de Casablanca affiche une performance hebdomadaire en baisse    Etat des lieux de l'entrepreneuriat au Maroc    TGR : Le déficit budgétaire s'est creusé à 32,3 MMDH en septembre    Raz de marée annoncé pour le juriste Kais Saied    Un accord possible sur le Brexit dans la dernière ligne droite    Il fait l'actu : Kaiss Saïed, nouveau président de la Tunisie    Allemagne et Pays-Bas entrevoient l'Euro    Neymar de nouveau blessé    Le Gabon, ultime test pour le Onze national avant l'entame des éliminatoires de la CAN    Salaheddine Mezouar jette l'éponge    Au grand dam des demandeurs d'asile marocains, le Maroc est un pays sûr    Nouveau modèle de développement et confiance    Madrid s'attaque à ses perruches invasives    Les plus gros bad buzz des stars du football    Une journée sans voiture : L'idée est louable mais la manière n'y était pas vraiment    Insolite : Promesse ministérielle    Les trophées "Export bio Maroc 2019" décernées à sept entreprises    El Jadida à l'heure de son 2ème Salon du dessin et de l'estampe    La Biennale internationale de Rabat a déjà accueilli plus de 50 000 visiteurs    Arab Reading Challenge: La Marocaine Fatima Zahra Akhiar passe en finale    Outsourcia s'offre le français Simplify    Le 3e Salon maghrébin du livre fait la part belle aux enfants    Elle devrait s'accélérer, selon la Banque mondiale : Une croissance économique de 3,3% en 2020-2021    FRMF: Tout savoir sur les billets du match Maroc-Algérie locaux    TIBU Maroc présente la 1ère promotion de «Intilaqa»    Yemoh & The Minority Globe lance «Welcome to Africa» le 25 octobre    Suite à une réunion avec la tutelle : Les transporteurs routiers de marchandises annulent leur grève    Les violations des droits humains à Tindouf mises à nu    Ligue des champions de la CAF : Le WAC gagnera par forfait contre l'USMA    Brexit: Un accord « possible » dans la dernière ligne droite, selon Dublin    Moga Festival. L'électro métissé d'Essaouira !    Le Maroc tenu en échec par la Libye en attendant le Gabon ce mardi    À Hong Kong, la violence des radicaux n'entame pas l'unité du mouvement    Joie dans les rues de Quito pour célébrer la fin de la crise    Ouverture de la première session de la 4e année législative    Al Hoceima-CGI, un démenti en toute diligence    Paul Kagame : « Le développement de l'Afrique relève de la responsabilité des Africains »    Le Maroc remporte à Abu Dhabi le Championnat arabe du muay-thaï    Fès : Trois individus arrêtés en flagrant délit de possession de plus de 2 t de chira    Vidéo. Marrakech : L'accident enregistré par une caméra de surveillance    WPC de Marrakech : La ‘‘Route de la Soie'', entre alarmistes et réalistes    Le roi félicite le Premier ministre éthiopien lauréat du Prix Nobel de la paix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'entrée au capital de CFC de la région de Casablanca-Settat est actée
Publié dans La Nouvelle Tribune le 22 - 03 - 2019

La région de Casablanca-Settat et Casablanca Finance City (CFC) ont signé, jeudi, une convention de partenariat relative à une prise de participation par la région de 20% dans le capital de la place financière, pour un montant de 100 millions de dirhams (MDH).
La convention traduit la volonté commune de promouvoir la position de ce pôle comme leader au plan africain et raffermir le choix de faire de la métropole une plateforme des services financiers par excellence, souligne-t-on au cours de la cérémonie de signature de cet accord par le président du Conseil de la région, Mustapha Bakkoury, et le Directeur général de Casablanca Finance City Authority, Said Ibrahimi.
L'importance de CFC réside dans les objectifs stratégiques ayant présidé à sa création, qui consistent essentiellement en la transformation du Grand Casablanca en un hub africain et en l'augmentation de son attractivité, a expliqué, à cette occasion, M. Bakkoury.
Cette place « prometteuse », a-t-il dit, est d'un apport qualitatif indéniable pour le secteur des services et des finances, au même titre qu'elle contribue à accélérer le décollage économique du Royaume, à intensifier son ouverture sur l'Europe et l'Afrique et à encourager plus d'investisseurs à s'y installer.
« Cette transition ou cette transformation de la capitale économique est au cœur du programme régional de développement, à travers lequel nous œuvrons à une mise à profit optimale des potentialités et des spécificités des préfectures et provinces de la région, qu'elles soient industrielles, agricoles ou touristiques », a soutenu le président du Conseil, dont l'ensemble des composantes sont « satisfaites » de cette orientation.
De son côté, M. Ibrahimi a relevé que la convention de partenariat est d'une grande vitalité, en ce sens qu'elle va consolider les liens avec la région, qui devient, de ce fait, l'un des principaux investisseurs de CFC et un membre agissant de son conseil d'administration.
La finalité de l'accord est d'améliorer l'aura et l'attractivité de la métropole en tant que hub financier, a-t-il assuré, notant que l'entrée de la région au capital s'avère bénéfique pour relever une série de défis.
Le classement de CFC comme premier centre financier en Afrique traduit dans les faits le développement que connait le Royaume à tous les niveaux, s'est-il, par ailleurs, réjoui
D'après le Global Financial Centres Index (GFCI), réalisé en partenariat par le think tank britannique Z/Yen et le China Development Institute, la CFC a terminé, l'année 2018, à la 28ème position mondiale, au premier rang en Afrique, devant Johannesburg (52ème), et à la 3ème place dans la région MENA, derrière Dubaï et Abu-Dhabi.
Avec plus de 140 entreprises membres, CFC a constitué une forte communauté composée de sociétés financières, de sièges régionaux de multinationales, de prestataires de services et de holdings.
Elle assume pleinement son rôle de catalyseur du business vers l'Afrique. Les entreprises membres ont ainsi réalisé 74% des investissements du Maroc sur le continent en un an, avec un montant des investissements des membres CFC en Afrique en hausse de 80%.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.