Les députés du PPS décortiquent un projet obsolète    Le PPS et la Loi de Finances 2020    Lutte ouvrière!    Séisme de magnitude 5,3 enregistré dans la région de Midelt    La finale de la Coupe de Trône : Le Tihad de Casablanca vs le Hassania d'Agadir    L'œuvre de Hamid Douieb sous la loupe    Liban: sous la pression de la rue, un ex-ministre renonce à devenir Premier ministre    L'alliance Renault-Nissan à la recherche du temps perdu    Le 12ème Forum MEDays clôt ses travaux    Nous sommes tous concernés par le diabète    Risques routiers: Renault Maroc sensibilise les écoliers!    Mohamed Abdennabaoui : L'indépendance du pouvoir judiciaire est devenue une réalité    Vandalisme sportif : Arrestation de 10 personnes à Salé    Province de Jerada : Activation du plan provincial de lutte contre le froid    Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche    Fathallah Sijilmassi présente son dernier ouvrage à Bruxelles    « Engagement et citoyenneté 2.0 », table ronde pour entamer la 5ème édition du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders d'Essaouira    Le Maroc réélu membre du conseil d'administration de l'Euromed Postal    MEDays : Appel à une approche ascendante du multilatéralisme    Après la défaite face à la Mauritanie, Halilhodzic commente...    Après le buzz de la vidéo le montrant en train de négocier l'allègement d'une peine, la police arrête un "semsar"    Suite à l'alerte météo, le ministère de l'Equipement appelle à la vigilance    Sao Tomé-et-Principe réaffirme son soutien à la marocanité du Sahara    AFRIQUIA met à la disposition du Hassania 50 autocars pour assister à cette finale de la coupe du Trône    Jury au festival international du film, Asma Graumiche va faire rayonner le Maroc au Caire    Derby Casablanca : Le Wydad procédera à la vente des billets en ligne    Présentation du nouveau staff technique du Raja    L'hommage posthume de la famille du basket à Abderrahmane Sebbar    Khalid Echajari s'adjuge l'Open national des échecs à El Jadida    Vincenzo Amendola : Le Maroc, un partenaire crédible de l'Italie et de l'Union européenne    En Afrique du Sud, le sel sacré qui épice la grande cuisine    Ce que la reine Elisabeth apprécie le plus chez Kate Middleton    Washington et les Européens étalent leurs divisions sur les jihadistes détenus en Syrie    Quatre visages pour raconter : La Havane, à l'aube de ses 500 ans    L'agroalimentaire marocain, un secteur en pleine expansion en Afrique    L'industrie 4.0, une opportunité à saisir pour accéder à un nouveau palier de développement    Les révélations fracassantes de Jamie Lee Curtis    La culture marocaine dans ses multiples facettes en vedette à Toronto    Les indices Amadeus mis en avant à Tanger    Miley Cyrus opérée des cordes vocales    Nicki Minaj gâtée pour son mariage    Ben Affleck à l'affiche d'"Hypnotic"    Vidéo : L'école marocaine vue par The Tberguig !    Dans son nouveau clip : Xena Aouita illustre dans «Metamorph» la transformation humaine    Kamal Hachkar rend hommage à Neta Elkayam    Rabat lance son nouveau mode de transport urbain «Tram'Bus»    Eliminatoires de la CAN 2021 / Maroc-Mauritanie : Premier véritable test pour Halilhodzic    Le PPS condamne l'agression sioniste contre la Palestine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ONU Femmes : Lancement d'une campagne contre la traite humaine au Maroc
Publié dans La Nouvelle Tribune le 23 - 04 - 2019

La présidence du ministère public en partenariat avec le bureau multi-pays de l'ONU Femmes a lancé, lundi à Rabat, sa campagne de communication et de sensibilisation sur la lutte contre la traite des êtres humains.
A travers cette campagne lancée à l'occasion de la clôture du programme « accès aux services judiciaires pour femmes et enfants victimes de la traite humaine au Maroc », le ministère public et l'organe onusien ambitionnent de sensibiliser le public ainsi que les partenaires nationaux et les organisations de la société civile sur ce fléau, ses manifestations, ainsi que sur le cadre législatif marocain, qui, par le biais de la loi n° 27.14, lutte contre ce phénomène et protège les droits des victimes.
S'exprimant à cette occasion, le procureur général du Roi près la Cour de cassation, président du ministère public, Mohamed Abdennabaoui a affirmé que la lutte contre la traite humaine demeure au centre des préoccupations de la politique pénale nationale à travers la mise en œuvre de la loi relative à la lutte contre la traite des êtres humains. « Cette loi offre un cadre efficace pour réprimer les trafiquants d'êtres humains et garantir une protection juridique aux victimes », a-t-il dit.
M. Abdennabaoui a également indiqué que la justice pénale est appelée à prendre toutes les mesures nécessaires afin de lutter contre la traite des êtres humains, en particulier pour le Maroc qui accueille un nombre très important des migrants, que ce soit ceux qui souhaitent transiter par le Maroc ou ceux qui veulent s'y installer. Les situations économiques et sociales défavorisées de ces catégories en font une victime présumée des réseaux de traite, a-t-il déploré.
Le président du ministère public a en outre affirmé que la lutte contre le crime de traite des êtres humains pose des défis à la politique pénale, notamment en matière d'identification des victimes et de dénonciation des crimes, outre la sensibilisation sur les dangers et les moyens par lesquels ils sont commis.
La représentante du Bureau d'ONU-Femmes à Rabat, Leila Rhiwi, a relevé que cette rencontre a pour objectif de rendre accessible la loi n° 27.14 relative à la traite des êtres humains et de faire connaitre à l'opinion publique l'ensemble des dispositions mises en place par le ministère public pour soutenir et protéger les droits des victimes.
Elle a également précisé que selon le rapport des Nations-Unies, 70% des victimes de la traite dans le monde sont des femmes et des filles qui sont soumises à l'exploitation sexuelle, la mendicité, le travail forcé, le trafic d'organes et plusieurs autres formes d'exploitation.
« Il est très important aujourd'hui que l'opinion publique prenne conscience qu'il existe un cadre légal, des cellules d'accueil et des dispositifs qui protègent et prennent en charge les victimes de traite humaine », a-t-elle noté.
Le programme « accès aux services judiciaires pour femmes et enfants victimes de la traite humaine au Maroc », mis en œuvre par la présidence du ministère public, en partenariat avec l'ONU Femmes et avec le soutien financier de la Confédération suisse, vise également à renforcer les capacités des magistrats et des assistants sociaux dans le but d'assurer une protection effective des victimes de la traite humaine.
Les efforts déployés par la présidence du ministère public dans la lutte contre la traite des êtres humains s'inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions constitutionnelles et des engagements internationaux du Maroc, notamment le Protocole de Palerme ratifié en 2011, visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, particulièrement des femmes et des enfants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.