Lutte contre la criminalité: La DGSN démonte les fake news    Suivez en direct le derby milanais: Ac Milan vs Inter    Tanjazz racheté par Jazzblanca    Remaniement ministériel: Mohammed VI reçoit El Othmani en audience    Meknès: arrestation de deux frères pour transfert de fonds à des combattants en Syrie et en Irak    Khalid Safir: "La fiscalité locale marocaine aux mêmes standards que dans d'autres pays"    La DGST rejette l'authenticité de deux documents qui lui sont attribués    Quasi-stagnation de l'indice des prix en août selon le HCP    Karina Sebti, nouvelle DG de Management de transition en France    Résultats financiers : Auto Hall tire son épingle du jeu en S1    Un atelier clandestin de fabrication de sacs plastiques démantelé à Mohammédia    10 millions d'écoliers, élèves et étudiants au Maroc    Japon: Pas de procès pour Ghosn avant avril 2020    BMCE Bank Of Africa dément les allégations fallacieuses de Maghreb Confidentiel et Afrique Intelligence    Mariage des mineures: Comment en venir à bout?    Brèves    Remaniement : le RNI reste dans le prochain gouvernement    Le Maroc participe à une grande opération de l'Interpol    Eclairage à Rabat sur les vertus de la médecine traditionnelle chinoise    Zidane face aux vents contraires après son pire naufrage au Real    Ligue Europa : Arsenal, Man United et Séville frappent d'entrée    Pour le Onze marocain, le chemin de Yaoundé passe en premier par Blida    Les dindes de Tnine Chtouka !    L'EMSI organise le 4ème Congrès international SysTol    Très chère 2M ! "La deuxième chaîne nous rassemble" Peut-être bien, mais à quel prix ?    Habib El Malki s'entretient avec le directeur du FNUAP pour la région arabe    Contrôle politique et autonomie des organismes publics    Divers    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Insolite : Plus de jours fériés    U2 en concert en Inde    Les incroyables révélations de Sinéad O'Connor    L'hologramme de Whitney partira en tournée en 2020    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Raja-Hilal Al Qods : Deux joueurs empêchés par Israël de jouer au Maroc    Il fait l'actu : Mohamed Karim Mounir, PDG de la BCP    Vidéos. L'Espagne célèbre la journée mondiale de la Paella    Alerte météo : Averses orageuses localement fortes avec chute de grêle et rafales à partir du vendredi dans plusieurs provinces    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie, une confrontation fratricide à Blida    Tarik Sektioui, nouvel entraîneur de la Renaissance sportive de Berkane    Le Festival Oasis 2019 comme si vous y étiez !    Premières Assises nationales du Développement humain    Statistiques du Haut-commissariat au plan (HCP)    L'Espagne s'achemine vers la tenue d'élections législatives anticipées…    Festival International du Film de Marrakech. Cap sur l'Australie !    DJ Nicola Cruz, l'explorateur de sons    Edito : Assises    Habib El Malki : La proclamation d'une Journée internationale de lutte contre l'islamophobie permettra de faire échec au discours de la haine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





AFD au Maroc : Plus de 400 millions d'euros d'investissement en 2018
Publié dans La Nouvelle Tribune le 23 - 04 - 2019

Les investissements financés par l'Agence française de développement (AFD) au Maroc en 2018 ont atteint 405,8 millions d'euros, a indiqué, mardi à Rabat, le directeur de l'Agence au Maroc, Mihoub Mezouaghi.
S'exprimant lors d'une conférence de presse consacrée au bilan 2018 des activités de l'AFD au Maroc, M. Mezouaghi a fait savoir qu'au cours de l'année dernière, le soutien financier de l'AFD aux projets et aux politiques de développement du Royaume a confirmé un nouveau palier d'engagement, avec 405,8 millions d'euros, soit une hausse de près de 60% en 3 ans.
"Il faut ajouter à ces financements ceux portés par la filiale Proparco, dédiée au secteur privé, qui s'élèvent pour 2018 à 20,2 millions d'euros", a-t-il noté.
Entre 2017 et 2021, ce sont au total 2 milliards d'euros d'investissement qui seront réalisés par l'AFD au Maroc, a rappelé M. Mezouaghi, précisant que les engagements se traduisent non seulement par des prêts à l'Etat et aux entreprises publiques, mais également par des subventions qui ont représenté, en 2018, près de 5,8 millions d'euros.
Ces subventions permettent le financement d'actions de renforcement de capacité, d'assistance technique ou encore d'études, a-t-il expliqué, ajoutant que l'AFD a ainsi utilisé au Maroc l'ensemble de sa palette d'outils financiers, mais également sa capacité à mobiliser des financements extérieurs.
En 2018, l'AFD a mobilisé, pour la première fois au Maroc, le Fonds Vert pour le Climat pour le financement d'un projet d'irrigation et d'adaptation de l'agriculture oasienne au changement climatique dans la province d'Errachidia, a-t-il fait observer.
Pour l'année 2019, l'AFD compte maintenir "un niveau d'investissement supérieur à 400 millions d'euros", a-t-il indiqué.
Et d'ajouter que le portefeuille de projets de l'agence au Maroc sera orienté vers le renforcement de la cohésion sociale, en phase avec les priorités du gouvernement marocain en termes de soutien à l'emploi, notamment via l'entrepreneuriat et l'insertion économique des jeunes et de réduction des déséquilibres territoriaux, en privilégiant un accompagnement financier et technique aux collectivités locales.
Des opérations pilotes seront aussi conduites dans les nouveaux secteurs d'intervention de l'AFD (sport, numérique, industries créatives et culturelles) et dans la promotion de l'intégration africaine, selon M. Mezouaghi.
Par ailleurs, le Groupe AFD aspire à être une agence 100% accords de Paris et 100% lien social pour accompagner les trajectoires de transition vers des modèles de développement bas carbone et inclusifs, a-t-il souligné. "Ces orientations trouvent une forte incarnation au Maroc, premier pays partenaire dans le monde. La convergence et la cohésion sociale des territoires, l'élévation du capital humain, la transition énergétique, l'émergence d'écosystèmes industriels et agricoles comptent parmi les défis du nouveau modèle de développement du Royaume", a-t-il ajouté.
Pour ce qui est des engagements totaux du Groupe, ils ont atteint l'année dernière quelque 11,4 milliards d'euros, soit une hausse de plus d'un milliard par rapport à 2017, et plus de 40% en 3 ans.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.