La cuisine marocaine en vedette au festival de Hanoï    El Youssoufia : Une campagne de correction visuelle au profit des élèves    AM Invest Morocco renforce sa participation dans le capital d'Involys    «La Méditerranée plurielle dans un environnement de mondialisation» thème de la rencontre annuelle du GERM    SOS Littoral: La tête dans le sable    Le Maroc et l'AIE signent à Paris un Programme de travail conjoint    Rapports du GIEC : contrubution active du Maroc    Le PPS au Parlement    Agadir, capitale du cinéma mondial    Bassek Ba Kobhio, Invité d'honneur    L'Etoile d'or de Priyanka Chopra brille dans le ciel de Jemaa El Fna    Ligue des Champions de la CAF : Débuts laborieux pour le WAC    Ligue des Champions : le Wac sort avec un nul face à Mamelodi Sundowns    RAM : plus de 160.000 passagers transportés sur la ligne Casa-Tunis en 2019    FIFM 2019 : Le film colombien « Valley of Souls »décroche l'Etoile d'Or    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC tenu en échec par Mamelodi Sundowns    CAN de futsal 2020: le Maroc dans le groupe A avec la Guinée équatoriale, l'Afrique du Sud et la Libye    Affaire du policier suspendu : La DGSN répond aux rumeurs    Lalla Meryem préside l'inauguration du Bazar international de Bienfaisance à Rabat    Rapport de l'UICN : Les océans en manque d'oxygène    MAPA : Conférence internationale sur les addictions    Visite de Pompéo : Les principales déclarations des responsables américains    PLF 2020 : Benchaâboun assure l'exécution rapide des décisions judiciaires    FIFM : Un bel hommage rendu à Robert Redford    Visite de Pompeo au Maroc: Le bilan    L'Otan adopte une déclaration finale    Opep: Membres et partenaires se retrouvent à Vienne    Taxe Gafa: Les hostilités relancées…    Informations    Enseignement: 2 écoliers sur 3 analphabètes!    Comment protéger vos données personnelles    "Microfracture" pour Hazard, forfait pour le clasico    Infantino va entrer au CIO en janvier    Des juges et des professionnels du sport débattent à Agadir des moyens pour lutter contre le hooliganisme    Ralentissement économique attendu dans près des deux tiers des villes du monde en 2020-21    Une nouvelle antenne de la BERD inaugurée à Agadir    La lutte contre la sextorsion requiert des mécanismes développés de surveillance et de traçage    Bertrand Tavernier : L'arrogance est l'ennemi déclaré du réalisateur    Jeremy Thomas : L'inventivité est primordiale même sans budget    Le cinéma australien brille de mille feux à Marrakech    PLF2020: le RNI remonté contre le PJD, à cause de l'article 9    Arribat Center en feu !    70e anniversaire de l'OTAN: Le sommet de la discorde…    Tous à Londres, personne à Madrid!    PCM-PLS-PPS: Un parti, un référentiel et un combat    Le Congrès va entamer la rédaction de l'acte d'accusation de Trump    Fondation Al omrane : La 1ère classe préscolaire ouvre à Charafate    L'éducation à la petite enfance se porte bien, mais …    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Autriche : Le chancelier Kurz confronté lundi à une motion de censure
Publié dans La Nouvelle Tribune le 21 - 05 - 2019

Le président du Parlement autrichien a fixé au lundi 27 mai la date du vote d'une motion de censure présentée par l'opposition contre le chancelier Sebastian Kurz, affaibli par le départ de ses anciens partenaires d'extrême droite (FPÖ) à la suite de l'Ibiza-gate.
Le président du Parlement Wolfgang Sobotka, qui comme M. Kurz appartient au parti ÖVP, a précisé mardi qu'il avait jugé préférable « pour une discussion calme et factuelle » que cette motion soit examinée après le scrutin européen de dimanche.
Depuis la chute samedi de la coalition droite-extrême droite, emportée par une vidéo compromettante pour le leader nationaliste Heinz-Christian Strache, la crise politique s'amplifie en Autriche et menace désormais le chancelier Sebastian Kurz, âgé de 32 ans.
La motion de censure a été déposée par le petit parti écologiste Jetzt mais les sociaux-démocrates et le parti d'extrême droite FPÖ n'ont pas exclu de la soutenir, ce qui leur permettrait de constituer une majorité pour faire tomber le chef du gouvernement avant les législatives anticipées prévues en septembre.
Ces législatives ont été convoquées par le chancelier après la diffusion d'extraits d'une vidéo où le chef du FPÖ, M. Strache, était filmé en caméra cachée en train de marchander des contrats publics autrichiens avec la pseudo-nièce d'un oligarque russe à Ibiza (Espagne) en 2017.
Ce scandale qui bouleverse la scène politique autrichienne, à quelques jours des élections européennes, a entraîné en quelques jours la démission de M. Strache de tous ses mandats, dont celui de vice-chancelier, puis le départ de tous les autres ministres FPÖ du gouvernement.
Mais plusieurs responsables de l'opposition estiment que le chancelier Kurz, chef du parti conservateur ÖVP, doit également remettre son mandat avant les législatives anticipées de septembre.
« Nous voulons que l'ensemble du gouvernement de transition soit composé d'experts, car nous estimons que seule cette solution peut apporter confiance et stabilité dans cette phase difficile », ont indiqué mardi les sociaux-démocrates du SPÖ.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.