Que s'est-il passé à Laâyoune après le sacre de l'Algérie à la CAN ?    Signature à Amman d'une convention de coopération et de deux mémorandums d'entente    Olympiade internationale de mathématiques. Brillante prestation marocaine    Mort d'une jeune fille à Laâyoune. Ouverture d'une enquête sur les circonstances de l'accident    Terrorisme: Arrestation à Meknès d'un Marocain portant la nationalité française    Grand stade de Casablanca. Le ministère réagit aux rumeurs    Les actes de naissance et certificats médicaux seront standardisés    ONEE : Un programme d'investissement de 51,6 MMDH sur 4 ans    Le Roi Mohammed VI félicite l'équipe algérienne pour sa victoire    Salaires : l'écart se creuse entre public et privé    Le roi Mohammed VI félicite les Fennecs    La FRMF annonce un nouveau règlement concernant les agents sportifs    Temara : Un ex-enseignant tente un hold-up sur une agence de microcrédit    Meknès : 30 ans de prison pour avoir tué son ami à coups de rasoir    L'Boulevard : Carcass, Dizzy Dros et Dope D.O.D parmi les invités de la 19ème édition    Logements insalubres : la lâcheté politique    Terres collectives: Le dispositif bientôt en plénière    La lune et le doigt    Brèves Internationales    Brèves    Johnny Clegg, un blanc parmi les Zoulous    Eliminatoires de la CAN 2021    Rapport du gouvernement sur la situation des droits de l'Homme    Cryptomonnaie Le casse du siècle    Kabiné Komara : L'eau est à la fois une ressource indispensable et un facteur potentiel de conflit entre les individus et les nations    Une investiture à haut risque se profile pour Pedro Sanchez    Les bateaux de pêche européens retournent dans les eaux territoriales marocaines    Des peines de mort prononcées contre les assassins de deux Scandinaves à Imlil    Familly School, l'éducation comme figure de proue    Grogne à la CGEM    Nasser Bourita : Le Maroc dispose de tous les atouts pour se positionner en tant que partenaire crédible de l'Europe    La Juventus casse sa tirelire pour la pépite de Ligt    Klopp restera à Liverpool    Tom Cruise présente la bande-annonce du nouveau "Top Gun"    "Accro" à Terminator, Schwarzenegger ne pouvait refuser une suite    Muslim et Cheb Younes enchantent le public oujdi    Du casse-tête à la dream team ? la future Commission Von der Leyen    CAN 2021 : Le Maroc connaît ses adversaires pour les éliminatoires    Soulaliyates. Premier cap franchi pour trois projets de loi    L'Iran a saisi un tanker étranger soupçonné de « contrebande »    Sbagha Bagha 2019. Les murs ont des poèmes...    Communiqué du Bureau politique du PPS    Partenariat CGEM/SFI pour stimuler l'employabilité des femmes    CAN 2019: Algérie-Sénégal en finale inédite    Ramid présente le premier rapport sur "les réalisations en matière des droits de l'homme au Maroc"    Polémique sur un meeting Trump, une élue le traite de « fasciste »    Bouillon de culture    La syphilis regagne du terrain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mawazine 2019 : Elissa embrase Nahda
Publié dans La Nouvelle Tribune le 26 - 06 - 2019

Impossible de rester de marbre face au torrent d'émotions dans lequel s'est retrouvé le public de la scène Nahda, mardi soir à l'occasion de la 5ème journée du Festival Mawazine-Rythmes du Monde, lors du spectacle émouvant de la reine de la chanson sentimentale Elissa, où amour et passion se sont mêlés pour transporter l'assistance vers de merveilleuses contrées.
Comme à son accoutumée, la chanteuse libanaise à la longue chevelure lisse a fait une apparition digne d'une reine, vêtue d'une élégante robe blanche.
Elle entame son concert par la chanson « Wahashtouni », exprimant ses sentiments de la manière la plus sincère à un public conquis, rapidement entré en une harmonie déconcertante avec la chanteuse, tel un duo interprété par Elissa et ses nombreux fans fidèles.
S'en suivit alors un enchaînement de morceaux entremêlés de tonnerres d'applaudissements pour celle que l'on surnomme « la reine des sentiments », revenue à la rencontre de son public marocain après une longue absence.
« Je suis heureuse de participer à ce festival et de me tenir face à ce public magnifique », a répété, plus d'une fois, Elissa, émue par l'accueil chaleureux que lui a été réservé l'assistance de la scène Nahda.
Les fans de la chanteuse libanaise ont eu droit à nombre de chansons, notamment « Ikrahni », « Nafssi aqoul lah », « El farha di », « Aicha lak » et « Akss eli chayfinha », écoutant tantôt des textes émouvants et tantôt des paroles tristes.
Amour et haine, rencontre et séparation, force et faiblesse, un véritable cocktail d'émotions pour célébrer l'essence même de la vie dans tous ses aspects.
La très célèbre Elissa, qui s'est emparée du coeur de millions de ses fans, a pu, de sa touche singulière, envoûter son public par sa voix emplie d'émotions, sa performance parfaite, sa musique qui transperce l'âme, et ses paroles poignantes qui pénètrent les sens et s'invitent dans les coeurs.
Juste avant ce déferlement de sentiments, le public de la scène de Nahda accueillait l'une des stars les plus connues de la chanson marocaine, le chanteur Hamid El Hadri, qui a interprété nombre de morceaux mêlant des rythmes marocains et latino, dans un mélange exceptionnel témoignant de la richesse du répertoire musical de ce jeune artiste.
Le jeune marocain a enchaîné plusieurs de ses titres, notamment « Bent bladi », « Bghini nebghik » et « Bladi » qu'il a interprétée en hissant le drapeau marocain face à un public enchanté, ainsi qu'un nombre de morceaux du répertoire populaire marocain.
Ce natif de Chefchaouen a prouvé la diversité de son répertoire et a rendu hommage à plusieurs cultures en interprétant, au grand bonheur du public, des titres mêlant des rythmes gnaoua, flamenco et salsa, avec des paroles en arabe, en espagnol, en français et en anglais.
Auteur, compositeur, musicien et passionné de théâtre et de comédie, Hamid El Hadri a connu un grand succès en remportant la première place à la Star Academy Maghreb en 2007 et en créant son groupe de fusion « Al'Ma ». Il a rejoint ensuite la formation « Mazagan » avant de se lancer dans une carrière solo.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.