Kénitra: des motards utilisent leurs armes de service pour arrêter un récidiviste    Création d'un centre d'accueil pour les MRE à Tanger    Installation des agents d'autorité nouvellement nommés    Tanger : Un centre d'accueil pour la diaspora marocaine    Remaniement: Divisions de la majorité et compétences rares    Le Japon affiche de nouvelles ambitions africaines    Fête de la Jeunesse: Fini les cérémonies officielles…    Un Conseil de gouvernement jeudi prochain    Insolite : Mystérieux bienfaiteur    La Bourse de Casablanca clôture juillet en bonne mine    Le taux moyen de remplissage des barrages avoisine les 57% au niveau de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima    Création d'entreprises : 50.135 nouvelles entités au premier semestre    Grève de 48 heures des médecins du secteur public    Equipements télécoms : Le processus d'agrément dématérialisé    Télédéclarations: la CNSS s'associe aux banques participatives    Exploration pétrolière: Jeu de chaises musicales sur le permis Anoual    En Libye, la peur de finir à la rue après avoir fui les combats    Réfugiés: Le ras-le-bol des pays voisins de la Syrie, après 8 ans de guerre    Le commerce mondial des marchandises pique du nez au troisième trimestre    Commerce: Trump vante la perspective d'un accord « fantastique » avec Londres après le Brexit    Gibraltar autorise le pétrolier iranien à partir malgré la tentative américaine de blocage    Hong Kong, passerelle entre Pékin et le monde, malgré l'essor économique chinois    Les utilisateurs d'Instagram pourront bientôt signaler les « Fake News »    Taux négatifs    Coupe arabe Mohammed VI des clubs champions : L'IRT décidé à franchir le tour préliminaire    Fouzi Lekjaa Objectif : Qualifier l'EN au Mondial et au dernier carré de la CAN    Coupe du Trône : Tirage au sort fatal pour au moins sept clubs de la D1    Championnat de Portugal : Adel Taarabt renoue avec Benfica jusqu'en 2022    Kitesurf : Dakhla à l'heure de la 5ème édition de «Dakhla Downwind Challenge»    Athlétisme : Des records du monde en danger    Neymar convoqué pour les prochains matches amicaux du Brésil    Vahid Halilhodzic prend officiellement les commandes de la sélection nationale    De nouveaux ambassadeurs du Qatar et de la Finlande à Rabat    Myrtilles : Cet aliment miracle réduit le risque d'Alzheimer et d'infarctus    Augmentation du nombre de bénéficiaires de l'Entraide nationale    Divers    Fès: L'UEMF s'allie à l'Ecole polytechnique    La Marine Royale saisit 4 tonnes de chira au large d'Assilah    Vol de médicaments de l'hôpital multidisciplinaire d'Azrou : Un récidiviste interpellé    Tanger : Deux arrestations dans une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort d'une personne    Réhabilitation du cimetière juif d'El Jadida    Le film culte "Apocalypse Now" ressort dans une nouvelle version    Depuis sa cellule, MHD rend un hommage déchirant à Dj Arafat    Une MasterClass pour former les musiciens en herbe    Casablanca: Où sont les autorités et la Cour des comptes?    «Le festival Bab Souss» du 23 au 25 août    Pour présenter ses vœux de l'Aïd Al Adha : Karima Skalli lance «Alhawa rachiki»    Fast and furious : Hobbs et Shaw assurent l'intérim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Préscolaire, le ministère dresse son bilan
Publié dans La Nouvelle Tribune le 19 - 07 - 2019

Le nombre d'enfants bénéficiaires des prestations de l'enseignement préscolaire est passé de 699.265 en 2017-2018, soit 49,60% des enfants d'âge préscolaire, à environ 800.000 (55.76%) en 2018-2019, a indiqué, jeudi à Rabat, le ministre de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saïd Amzazi.
S'exprimant à l'occasion de la rencontre nationale pour la présentation du bilan du « Programme national de généralisation et de développement de l'enseignement préscolaire: année 2018-2019 », M. Amzazi a affirmé que plus de 100.000 nouveaux enfants ont été enregistrés au titre de cette année, alors que le taux de scolarisation a gagné plus de six points.
Le nombre d'éducateurs est passé de 36.903 en 2017-2018, à 38.058 en 2018-2019, soit la mobilisation de plus de 1.150 nouveaux éducatrices et éducateurs, a-t-il précisé.
Il a, également, fait savoir que cette année scolaire a été marquée par la mise en place d'un nouveau système d'information « Raed », dédié à la gestion et au suivi dudit programme au niveau régional et provincial, ainsi que la conclusion de nombreux partenariats avec les différents intervenants concernés, afin de mettre en œuvre le programme national de généralisation et de développement de l'enseignement préscolaire, en particulier dans les milieux rural et périurbain, notamment en ce qui concerne la formation des éducateurs, l'équipement et la construction des classes pour le préscolaire.
Il a cité, dans ce sens, la convention cadre de partenariat et de coopération entre le ministère de l'Intérieur-INDH et le ministère de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique qui vise à soutenir l'enseignement préscolaire dans les milieux rural et vulnérable, particulièrement en ce qui concerne le développement de l'offre éducative pour les enfants de 4 à 5 ans.
Le ministère de l'Intérieur prend en charge, en vertu de ce partenariat, la construction de 10.000 unités d'enseignement préscolaire et la réhabilitation de 5.000 autres dans les zones rurales et vulnérables, avec une contribution pour couvrir les dépenses de leur gestion pendant deux ans.
Le ministère s'est attelé, également, à préparer une mallette pédagogique au profit des éducateurs, incluant des guides portant sur les domaines de l'éducation, la gouvernance, la mise à niveau de l'enseignement préscolaire et les mesures transversales, a-t-il ajouté.
Il a, également, réitéré la détermination du ministère à poursuivre ses actions dans le cadre de ce grand chantier national, en développant progressivement l'offre éducative à l'horizon 2027-2028 et à réviser et à mettre à jour la loi 05.00 en tant que loi fondamentale de l'enseignement préscolaire. Le ministre a, dans ce sens, rappelé l'approbation en commission par la chambre des représentants du projet de la loi-cadre n° 51.17 relative au système de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique, qui « permettra à notre pays, pour la première fois de son histoire, de se doter de ce cadre de référence contraignant pour tous et garant de la pérennité de la réforme et de la réalisation de nos aspirations ».
De son côté, la représentante de l'UNICEF au Maroc, Giovanna Barberis, a salué le travail du ministère dans le cadre du programme national de généralisation et de développement de l'enseignement préscolaire, soulignant le soutien apporté à ce secteur stratégique pour réaliser la généralisation et assurer les normes de qualité. Mme Barberis a mis en avant le progrès réalisés en matière de la généralisation de l'enseignement préscolaire, de l'instauration de l'équité, de la diversification des approches adoptées et de l'adoption de la discrimination positive à l'égard de certaines catégories d'enfants, soulignant la nécessité d'adopter un enseignement préscolaire intégré et de qualité. Elle a, en outre, appelé à un financement durable de ces chantiers afin de contribuer au renforcement des compétences des acteurs décentralisés et des personnes œuvrant dans le domaine de l'éducation préscolaire, estimant que le succès du chantier de l'enseignement préscolaire est une réussite pour le secteur de l'enseignement en général.
Cette rencontre a été marquée par la projection d'un film institutionnel sur les axes et les objectifs du Programme national de généralisation et de développement de l'enseignement préscolaire en 2018-2019 et le bilan d'une année depuis son lancement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.