Kénitra: des motards utilisent leurs armes de service pour arrêter un récidiviste    Création d'un centre d'accueil pour les MRE à Tanger    Installation des agents d'autorité nouvellement nommés    Tanger : Un centre d'accueil pour la diaspora marocaine    Remaniement: Divisions de la majorité et compétences rares    Le Japon affiche de nouvelles ambitions africaines    Fête de la Jeunesse: Fini les cérémonies officielles…    Un Conseil de gouvernement jeudi prochain    Insolite : Mystérieux bienfaiteur    La Bourse de Casablanca clôture juillet en bonne mine    Le taux moyen de remplissage des barrages avoisine les 57% au niveau de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima    Création d'entreprises : 50.135 nouvelles entités au premier semestre    Grève de 48 heures des médecins du secteur public    Equipements télécoms : Le processus d'agrément dématérialisé    Télédéclarations: la CNSS s'associe aux banques participatives    Exploration pétrolière: Jeu de chaises musicales sur le permis Anoual    En Libye, la peur de finir à la rue après avoir fui les combats    Réfugiés: Le ras-le-bol des pays voisins de la Syrie, après 8 ans de guerre    Le commerce mondial des marchandises pique du nez au troisième trimestre    Commerce: Trump vante la perspective d'un accord « fantastique » avec Londres après le Brexit    Gibraltar autorise le pétrolier iranien à partir malgré la tentative américaine de blocage    Hong Kong, passerelle entre Pékin et le monde, malgré l'essor économique chinois    Les utilisateurs d'Instagram pourront bientôt signaler les « Fake News »    Taux négatifs    Coupe arabe Mohammed VI des clubs champions : L'IRT décidé à franchir le tour préliminaire    Fouzi Lekjaa Objectif : Qualifier l'EN au Mondial et au dernier carré de la CAN    Coupe du Trône : Tirage au sort fatal pour au moins sept clubs de la D1    Championnat de Portugal : Adel Taarabt renoue avec Benfica jusqu'en 2022    Kitesurf : Dakhla à l'heure de la 5ème édition de «Dakhla Downwind Challenge»    Athlétisme : Des records du monde en danger    Neymar convoqué pour les prochains matches amicaux du Brésil    Vahid Halilhodzic prend officiellement les commandes de la sélection nationale    De nouveaux ambassadeurs du Qatar et de la Finlande à Rabat    Myrtilles : Cet aliment miracle réduit le risque d'Alzheimer et d'infarctus    Augmentation du nombre de bénéficiaires de l'Entraide nationale    Divers    Fès: L'UEMF s'allie à l'Ecole polytechnique    La Marine Royale saisit 4 tonnes de chira au large d'Assilah    Vol de médicaments de l'hôpital multidisciplinaire d'Azrou : Un récidiviste interpellé    Tanger : Deux arrestations dans une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort d'une personne    Réhabilitation du cimetière juif d'El Jadida    Le film culte "Apocalypse Now" ressort dans une nouvelle version    Depuis sa cellule, MHD rend un hommage déchirant à Dj Arafat    Une MasterClass pour former les musiciens en herbe    Casablanca: Où sont les autorités et la Cour des comptes?    «Le festival Bab Souss» du 23 au 25 août    Pour présenter ses vœux de l'Aïd Al Adha : Karima Skalli lance «Alhawa rachiki»    Fast and furious : Hobbs et Shaw assurent l'intérim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le G7 Finances fait un pas vers la taxation des géants du numérique
Publié dans La Nouvelle Tribune le 19 - 07 - 2019

Les ministres des Finances des pays du G7 ont fait un pas « important » vers un accord mondial sur la taxation du numérique lors de leur réunion à Chantilly, au nord de Paris, malgré les tensions entre les Etats-Unis et la France.
Au bout d'une nuit de négociations, les sept économies les plus avancées ont finalement trouvé un consensus, présenté par la présidence française comme « une avancée », sur la taxation des activités des multinationales même quand elles n'ont pas de « présence physique » dans le pays concerné.
Le ministre français Bruno Le Maire s'est félicité de « cet accord » du G7 « pour taxer les activités sans présence physique, en particulier des activités numériques », lors de la conférence de presse finale de la réunion. « C'est la première fois que les Etats membres du G7 se mettent d'accord sur ce principe », a-t-il souligné.
Son homologue américain Steven Mnuchin a fait preuve d'un enthousiasme plus modéré face aux journalistes: « nous avons fait des progrès significatifs, mais il reste encore du travail à faire », a-t-il estimé.
Le secrétaire au Trésor s'est toutefois félicité de « ce pas important dans la bonne direction », tout en refusant de parler de « percée », comme l'a fait le ministre allemand Olaf Scholz.
« Notre objectif va être atteint. Il y aura un accord l'an prochain au sein de l'OCDE » qui s'est effectivement donné jusqu'à fin 2020 pour trouver un accord international sur la taxation du numérique, s'est réjoui M. Scholz.
« Il y a maintenant une vraie dynamique, qui n'existait pas il y a encore quelques mois », a réagi le commissaire européen Pierre Moscovici.
– Discussions « constructives »
Le G7 Finances de Chantilly avait pourtant débuté mercredi sur fond de tension entre les Etats-Unis et la France, après l'ouverture par Washington d'une enquête qui pourrait déboucher sur des représailles contre Paris après son approbation d'une taxe sur le numérique dès cette année.
Face à la presse, les ministres des deux pays ont reconnu des différends, mais ils ont salué l'esprit constructif de l'autre partie.
« Du point de vue des Etats-Unis, nous avons des inquiétudes significatives à propos de la France et du Royaume-Uni », qui se prépare également à appliquer sa propre taxe, a reconnu le secrétaire au Trésor, qui s'est toutefois félicité que ses deux alliés se soient déclarés favorable à « une solution internationale ».
« Les Etats-Unis sont des alliés. On ne règle pas nos différends par la menace et par la sanction, on les règle par des accords comme celui que nous venons de trouver aujourd'hui sur la taxation du digital », a expliqué M. Le Maire lors de sa conférence de presse.
Les ministres ont transmis le dossier de la taxation du numérique à l'Organisation pour la Coopération et le Développement économiques (OCDE) qui devra soumettre un accord au G20 d'ici la fin de l'année 2020.
« S'il n'y avait pas eu aujourd'hui au G7 un accord sur la base taxable, je ne vois pas très bien comment à l'OCDE, avec 129 pays, nous serions parvenus un accord », a reconnu le ministre français, appelant à « accélérer maintenant les négociations ».
Le G7 s'est aussi entendu sur « pour instaurer une taxation minimale à l'impôt sur les sociétés » afin de limiter la concurrence fiscale entre les pays pour attirer les sièges des multinationales, a expliqué M. Le Maire. Ils n'ont toutefois pas fixé de taux plancher pour l'instant.
Sur la question des géants du numérique, le G7 Finances a alerté sur les risques pour le système financier international des projets de cryptomonnaies, comme le Libra annoncé par Facebook.
Les ministres du G7 s'étaient mis d'accord dès mercredi pour « agir rapidement » face au « préoccupant » projet de cryptomonnaie Libra.
Après ce G7 Finances, les ONG sont restées sur leur faim: les engagements « ne répondent pas à l'impératif de lutte contre les inégalités et présentent un sérieux risque que les règles financières continuent à bénéficier aux pays riches », a regretté Oxfam dans un communiqué.
« Tout reste à construire pour un système fiscal adapté et une vraie lutte contre l'évasion fiscale qui ne bénéfice pas qu'aux Etats les plus riches », a réagi sur Twitter CCFD-Terre solidaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.