Les positions des séparatistes concernant le Rallye Africa Eco Race: des délires pathétiques (M.Bourita)    Centre hospitalier régional d'Al Hoceïma : le ministère de la Santé alerté par l'absence de 34 médecins    Chefchaoun : un incendie ravageur se déclare dans la forêt Sidi Abdelhamid    L'entraîneur Julen Lopetegui: Youssef En-Nesyri doit continuer à progresser    King Cup : Le but d'Abderrazak Hamdellah    La Grèce encourage le maréchal Haftar dans le processus de paix libyen    WEF: Que faut-il surveiller en 2020?    Brèves Internationales    Liban: L'impasse politique se poursuit    BCP veut déverrouiller le foncier aux TPME    Partenariat public-privé: Le projet de loi adopté en plénière    CAN Handball 2020 : le Maroc bat la Zambie    Apebi: Election du binôme Amine Zarouk-Mehdi Alaoui    Adel El Fakir : « Casablanca-Pékin aura un impact positif sur le tourisme marocain »    Bulletin météorologique spécial : temps froid, chute de neige et fortes rafales de vents à partir de dimanche    Maroc-Chine. De la culture pour faire du business    Une rupture épistémologique?    La Grèce qualifie le Plan d'autonomie d'approche sérieuse et crédible pour parvenir à une solution au Sahara    Entretiens maroco-onusiens sur la lutte contre le terrorisme    Nouveau coup dur pour le Polisario : Le Gabon et la Guinée-Conakry ouvrent ce vendredi leurs consulats généraux à Laâyoune et Dakhla    Boeing abattu en Iran: « le monde attend des réponses », avertit Ottawa    Destitution: Trump compte sur des républicains au garde-à-vous    Inauguration à Rabat de l'ambassade du Rwanda    Nasser Bourita : Les ingérences étrangères risquent d'impacter négativement le rétablissement de la stabilité en Libye    Clôture de la session parlementaire d'automne : le compte à rebours est lancé, le bilan s'annonce maigre    Le Conseil de gouvernement adopte deux projets de décrets relatifs aux indemnités des magistrats    Le PAM accuse le PJD d'avoir utilisé de l'argent public pour organiser une soirée en l'honneur de l'épouse d'El Othmani    Botola J-13: Avec le choc de haut de tableau RSB-RAJA    L'OCS force un précieux nul à Jeddah    Zemamra cartonne Berkane, le Raja corrige à Tanger    La CAN remet son manteau d'hiver pour 2021    Stress, confiance et communication, l'art d'être co-pilote    Rapprochement entre Bank Al-Maghrib et le Conseil de la Concurrence    Essaouira : SM le roi inaugure des projets hydrauliques    Al Karama. 35 MDH pour l'unité d'embouteillage de Kénitra    Des vidéos mises en ligne mènent à l'arrestation d'un chauffard…    Distinctions royales aux majors du Programme de lutte contre l'analphabétisme    Destruction de drogue et de produits de contrebande estimés à 190 millions de dirhams    Marrakech : Des voleurs de palmiers arrêtés en flagrant délit    Incendies en Australie: le secteur du tourisme va perdre des milliards de dollars    S.M le Roi visite "Bayt Dakira"    A Bangkok, les jeunes défient le pouvoir…    Dans la banlieue parisienne, la fierté de voir "Les Misérables" aux Oscars    Appel à la valorisation du patrimoine juif du Sud du Maroc    Kaws expose pour la première fois au Moyen-Orient    #LesYeuxOuVerts, l'expo écolo pensée pour reconstruire des écoles    Les Moroccan cultural Days démarrent à Londres    Des œuvres d'arts disparaissent du Parlement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Discours Royal de la Marche Verte : Des ambitions renforcées pour le développement régional
Publié dans La Nouvelle Tribune le 07 - 11 - 2019

Le Roi Mohammed VI a adressé mercredi un discours à la nation à l'occasion du 44-ème anniversaire de la Marche verte.
Voici le texte intégral du discours royal:
« Louange à Dieu, Prière et salut sur le Prophète, Sa famille et Ses compagnons.
Cher peuple,
La Marche Verte a été et restera le symbole absolu de la symbiose qui unit indissolublement le Trône et le peuple.
Elle est la preuve, s'il en est besoin, qu'ensemble, le Roi et le peuple du Maroc sont capables de relever les défis auxquels la Nation peut être confrontée.
L'élan qui, en 1975, a rendu possible la récupération du Sahara se perpétue aujourd'hui encore, et c'est toujours l'esprit impérissable de la Marche Verte qui nous anime quand nous nous engageons à mener à bonne fin le développement de toutes les régions du Royaume.
Nous nourrissons la même ambition pour Nos Provinces du Sud qui constituent un véritable trait d'union entre le Maroc et le reste de l'Afrique sur les plans géographique, humain et économique.
Cher peuple,
Sur la Marocanité du Sahara, le Maroc a toujours affiché une position claire, inspirée par une foi inébranlable dans la justesse de sa Cause et la légitimité de ses droits.
C'est, donc, avec sincérité et bonne foi qu'il continuera à œuvrer, conformément au processus politique exclusivement onusien et aux résolutions du Conseil de sécurité, pour parvenir à une solution politique, réaliste, pragmatique et consensuelle.
Sérieuse, crédible, judicieuse dans ses orientations, l'Initiative d'autonomie constitue la traduction concrète de la solution recherchée. En effet, elle est la seule voie possible pour parvenir à un règlement du conflit, dans le respect total de l'unité nationale et de l'intégrité territoriale du Royaume.
Cette perspective s'est renforcée du fait qu'un nombre sans cesse croissant de pays (pour être plus précis 163 à ce jour) ne reconnaissent pas l'entité fictive de la RASD.
L'Initiative d'autonomie est également confortée par les partenariats et les accords qui lient les grandes puissances ainsi qu'un certain nombre de pays frères et amis à notre pays et qui couvrent toutes ses régions, y compris les Provinces du Sud.
Cher peuple,
Grâce à la Marche Verte, le Maroc a recouvré ses Provinces du sud.
Depuis, la carte du Maroc a bien changé. Pourtant, nous n'en assimilons pas toujours exactement sa configuration qui situe Rabat à la pointe nord du pays, et Agadir en son centre.
En effet, Agadir se trouve quasiment à équidistance de Tanger et des Provinces sahariennes.
Aussi, il est inconcevable qu'en dépit de la centralité géographique de la Région d'Agadir, en dépit de ses ressources, de ses potentialités, certaines infrastructures de base s'arrêtent à la hauteur de Marrakech.
Par conséquent, Nous appelons à une réflexion sérieuse sur l'établissement d'une liaison ferroviaire entre Marrakech et Agadir, en envisageant la perspective d'une extension ultérieure au reste des Provinces du sud.
Nous préconisons aussi le développement du réseau routier que nous renforçons d'ores et déjà par la mise en place de la voie express Agadir-Dakhla.
Cette ligne contribuera non seulement au désenclavement de l'ensemble de la région, mais surtout à son développement et à son essor économique, en dynamisant notamment le transport des personnes et des marchandises et en apportant un soutien aux secteurs économiques en général, aux activités d'export et au tourisme en particulier.
Ce projet d'infrastructure ferroviaire constituera enfin un levier essentiel pour la création de nombreux emplois, non seulement dans la Région de Souss, mais aussi dans toutes les zones avoisinantes.
En effet, la région de Souss-Massa doit devenir un pôle économique reliant les parties septentrionale et méridionale du Maroc, en opérant la jonction entre Tanger au Nord et Oujda à l'Est d'une part, et Nos provinces sahariennes d'autre part. Cette orientation s'inscrit dans le cadre de la Régionalisation avancée, pensée dans l'esprit d'une répartition équitable des richesses entre les Régions du Royaume.
Le Maroc que Nous appelons de nos vœux doit être édifié dans un esprit d'harmonie et de complémentarité entre ses régions. Par ailleurs, chacune doit pouvoir bénéficier équitablement des infrastructures et des grands projets, nécessairement profitables à l'ensemble du pays.
Le développement régional doit être fondé sur la coopération entre les régions et sur leur complémentarité. Chacune d'elles doit, selon ses potentialités et ses spécificités, disposer d'une grande zone dédiée aux activités économiques.
Il importe, également, de mettre en œuvre les politiques sectorielles au niveau régional.
A cet égard, Nous soulignons que la dynamique nouvelle, que Nous avons lancée au niveau des institutions de l'Etat, du gouvernement et de l'Administration, devra, aussi, être déclinée à l'échelle régionale.
Cher peuple,
Notre souci d'assurer un développement équilibré et équitable, profitant à toutes les régions du Royaume n'a d'égal que Notre engagement à établir des relations saines et solides avec les Etats maghrébins frères.
De fait, au regard des opportunités et des enjeux qu'elle recèle, la situation actuelle dans la région et dans l'espace méditerranéen sollicite notre attention et nous incite à entreprendre une action constructive. En effet :
D'une part, la jeunesse maghrébine exige de nous la mise en place d'un espace ouvert, propice à l'interaction et à l'échange ;
D'autre part, le secteur des affaires requiert que lui soient assurées des conditions favorables à son développement ;
De même, nos partenaires, Européens en particulier, ont besoin d'un associé efficace ;
Quant à nos frères d'Afrique subsaharienne, ils attendent que nos pays contribuent à réaliser les programmes et à relever les défis majeurs dans le continent ;
Enfin, nos frères arabes désirent voir le Grand Maghreb s'associer à l'édification d'un nouvel ordre arabe.
Les espoirs et les attentes sont énormes ; les défis sont nombreux et complexes. Mais, on peut déplorer que certains n'en mesurent pas l'importance.
En vérité, notre ennemi commun réside dans l'immobilisme et le faible niveau de développement que connaissent encore nos cinq peuples.
Cher peuple,
Le Sahara marocain constitue le portail du Maroc vers l'Afrique subsaharienne.
Depuis Notre accession au Trône, Nous avons inscrit notre Continent au cœur de notre politique extérieure. Ainsi, Nous avons effectué de nombreuses visites dans ses différents pays et conclu avec eux près de mille accords couvrant tous les domaines de coopération.
Cette orientation a porté ses fruits puisque le Maroc occupe désormais, une place de choix en Afrique, dans les domaines économique, politique, culturel et religieux.
Bien plus, Nous sommes déterminé à ériger le Maroc en acteur clé de la construction de l'Afrique de demain.
Notre ambition est également d'accroître le niveau des échanges commerciaux, ainsi que le volume des investissements marocains à l'échelle du Continent. Il s'agit, infine, d'amorcer une étape nouvelle, sur la base d'intérêts mutuellement bénéfiques.
Pour atteindre ces objectifs, le Maroc devra honorer ses engagements et continuer à consolider sa présence en Afrique.
Cher peuple,
Nous sommes tous concernés quand l'enjeu est de préserver l'unité nationale et l'intégrité territoriale, de promouvoir le développement global à l'échelle du pays tout entier.
Il nous appartient, en outre, de raffermir sans cesse les relations humaines, économiques et politiques qui lient le Maroc aux pays africains.
Le moment est propice pour réaffirmer notre attachement au serment de la Marche Verte, et notre fidélité à la mémoire immaculée de son Artisan, Notre Vénéré Père, Sa Majesté le Roi Hassan II, que Dieu l'ait en Sa sainte miséricorde, ainsi qu'à toutes les âmes éprises de liberté, à ces Marocains qui ont consenti bien des sacrifices pour la liberté et le progrès du Maroc, pour son unité, sa sécurité et sa stabilité.
Wassalamou alaikoum warahmatoullahi wabarakatouh ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.