DGSN: la police de Safi s'attaque aux fumigènes    Juan Carlos Garrido est le nouveau coach du Wydad Casablanca    Saad Lamjarred et Fnaire ont-ils plagié une chanson de Hamid Zaher ? (VIDEO)    SUEZ remporte deux contrats dans le secteur automobile au Maroc    Habib El Malki recadre certains politiciens d'Europe    La coopération entre les services de renseignements arabes au centre d'un forum au Caire    Italie : le virus en Toscane et Sicile, des ministres européens à Rome    Modèle de développement: Le forum des jeunes d'Al Akhawayn formule une série de recommandations    Casablanca: un “khettaf” percute volontairement un fourgon de police    Autre revers cinglant pour la fantomatique «RASD»    Hamidou Zemmouri n'est plus    L'ancien président égyptien Hosni Moubarak n'est plus    Les souvenirs du séisme d'Agadir!    L'escalade continue    3e édition de l'Afrique du Rire    Huawei sort la nouvelle version de son mobile pliable, à un prix très haut de gamme    Varroc Lighting Systems Maroc obtient un nouveau prêt auprès de la BERD    Tour des championnats européens de football    Primaires démocrates : Sanders en pole position, Biden sous pression    6 jeunes auteurs en résidence d'écriture pour le film d'animation    Eliminatoires africaines de taekwondo : Trois Marocains sur quatre qualifiés aux JO de Tokyo    Tennis : le Med Avenir du COC a rendez-vous avec son 33e tournoi incontournable    Allemagne: Une voiture fonce dans un défilé de carnaval, 30 blessés    Coronavirus : à Wall Street, pire séance en deux ans pour le Dow Jones    Thaïlande: La Cour Constitutionnelle dissout un parti d'opposition…    Alliances Développement Immobilier : Alami Lazraq franchit à la hausse le seuil de participation    Le Maroc prend part à Genève à une rencontre sur la Convention contre la torture    Pétitions, le Parlement fait le point    Attijariwafa bank : un nouvel organigramme    4ème édition de Oulad Mogador Music Action : Deux groupes sélectionnés    Prévisions météorologiques pour ce mardi 25 février    63ème Championnat marocain de cross-country    Insolite : Anniversaire présidentiel    Les cygnes blancs de 2020    Le DG de l'ONEE présente à Kampala le bilan positif de la présidence marocaine de l'Association africaine de l'eau    Marrakech abrite une journée nationale sur les NTI et le développement informatique    Les éditeurs marocains exposent au Salon international du livre à Mascate    Participation du Maroc à la 43ème session du CDH    Divers    Pompeo appelle le Premier ministre irakien désigné à protéger les troupes américaines    200ème but de Cavani sous les couleurs du PSG    Le Zamalek se retire du championnat égyptien    Mubawab annonce le lancement de sa nouvelle Business Unit "Mubawab Transaction"    Dounia : Un monodrame poignant sur le parcours d'une jeune femme en quête d'identité existentielle    Avec "Pinocchio", Matteo Garrone signe un conte noir pour enfants    Lancement du programme de prévention des jeunes à l'addiction au tabac et aux drogues    Parution: «Celui qui vient de l'avenir, Abdelkébir Khatibi»    Carton plein pour Saad Lamjarred et Fnaire (VIDEO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Emeutes: Les Iraniens ont déjoué un « complot dangereux » selon le guide suprême
Publié dans La Nouvelle Tribune le 27 - 11 - 2019

Le guide suprême d'Iran, Ali Khamenei, a affirmé mercredi que son pays avait mis en échec « un complot très dangereux » après les manifestations violentes de mi-novembre déclenchées par une hausse du prix de l'essence en pleine crise économique.
Les autorités iraniennes accusent principalement les Etats-Unis et Israël, ennemis jurés de Téhéran, d'avoir été à l'origine des troubles survenus lors des manifestations déclenchées le 15 octobre. Elles ont affirmé avoir rétabli l'ordre au bout de quelques jours.
A l'étranger, l'organisation de défense des droits humains Human Rights Watch (HRW) a affirmé que le pouvoir en Iran avait « dissimulé délibérément » le bilan des morts et des arrestations dans la répression des rassemblements qui ont gagné des dizaines de villes. Amnesty International a fait état de près de « 143 manifestants tués ».
Les autorités ont confirmé la mort de cinq personnes, quatre membres des forces de l'ordre tués par des « émeutiers » et un civil, et annoncé environ 500 arrestations dont celles de 180 « meneurs ».
– « Grand et puissant » –
Durant les manifestations, stations-service, commissariats, centre commerciaux, mosquées et bâtiments publics ont été incendiés ou attaqués, selon les médias locaux.
L'ampleur de la répression n'est néanmoins pas claire, en raison du blocage d'internet par les autorités. L'accès à internet est revenu ces derniers jours, et le réseau mobile, jusqu'ici bloqué selon NetBlocks, qui surveille la liberté d'accès à internet dans le monde, était en train de redevenir accessible mercredi soir.
« Le peuple a mis en échec un (…) très dangereux complot. Beaucoup d'argent a été dépensé pour détruire, mener des violences et tuer les gens », a déclaré l'ayatollah Khamenei devant un rassemblement des Bassidj.
Il a recommandé à ce corps de volontaires islamistes, pouvant agir comme supplétifs des forces de l'ordre, de maintenir une présence dans toutes les provinces du pays et de conserver un coup d'avance sur « l'ennemi ».
Le numéro un iranien a aussi exprimé sur Twitter sa « profonde gratitude et reconnaissance » à la nation iranienne dans un message accompagné d'images d'une grande manifestation progouvernementale qui a eu lieu lundi à Téhéran à l'appel des autorités.
« Le peuple a une fois de plus prouvé qu'il est grand et puissant; il a vaincu le gros complot de l'ennemi », a-t-il ajouté en pointant du doigt « l'Arrogance globale et le Sionisme », allusion aux Etats-Unis et Israël.
Depuis le retrait américain en mai 2018 de l'accord international sur le nucléaire iranien, l'administration de Donald Trump mène une « campagne de pression maximale » contre l'Iran, qu'elle accuse de chercher à se doter de l'arme atomique et d'une influence « déstabilisatrice dans la région ».
Les manifestations contre la hausse surprise du prix de l'essence surviennent dans un pays touché par une crise économique, aggravée par le rétablissement et le durcissement de sanctions économiques par les Etats-Unis depuis 2018.
Ces sanctions empêchent l'Iran, pays membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), de vendre son pétrole à l'étranger, une de ses principales sources de revenus.
Les Etats-Unis, qui ont apporté leur soutien aux manifestants, ont reçu « près de 20.000 messages » illustrant « les abus du régime » iranien lors de la répression, a affirmé mardi le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, menaçant Téhéran de nouvelles sanctions.
– « Climat de peur » –
La coupure d'Internet durant les manifestations avait rendu la tâche difficile, pour les ONG, de reconstituer les faits du 15 novembre et des jours suivants, et d'en établir le bilan.
HRW a accusé dans un communiqué les autorités « de dissimuler délibérément l'ampleur de la répression massive des manifestants », les appelant à « annoncer immédiatement le nombre des morts, des arrestations, des détentions (…) et à permettre une enquête indépendante sur les abus présumés ».
« Maintenir les familles dans le noir quant au sort de leurs proches, attisant dans le même temps un climat de peur et de vengeance, est une stratégie délibérée du gouvernement pour étouffer toute dissidence », selon HRW.
Avant HRW, Amnesty International avait affirmé qu' »au moins 143 manifestants ont été tués ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.