Libertés individuelles: Le CNDH défend l'expérience marocaine    Opacité financière: Le Maroc dans le rouge    Un dialogue politique inter-libyen à Genève    Pourquoi Oujda néglige le sport    Météo: le temps qu'il fera ce vendredi au Maroc    Fès: L'Université Euromed entre de plain-pied dans le numérique    Préscolaire: Fahs Anjra vise l'excellence    Pourquoi Marrakech perd ses événements    Contemporary African Art Fair: à Marrakech, la culture reste «Capitale»    Rabat: le général Louarak reçoit un haut gradé pakistanais    Le Conseil de gouvernement approuve un projet de décret relatif au régime de sécurité sociale    Inwi fait la paix avec Maroc Telecom    La Commission européenne salue les efforts du Royaume en matière de réformes fiscales    Appel à la consécration d'une justice citoyenne    La Commission de la programmation n'en fait qu'à sa tête    Divers sportifs    Achraf Hakimi et son retour au Real Madrid    Le volume des transactions immobilières s'inscrit en baisse en 2019    Lancement de la deuxième édition du programme "Spin-off by PIS" dédié à l'entrepreneuriat des jeunes    Le Maroc constitue la première destination des exportations valenciennes en Afrique    Le cancer n'est pas une fatalité    Divers    L'OMDH-Casablanca sensibilise des élèves contre les dangers d'Internet    L'ambassadeur de Cuba exprime la volonté de son pays de renforcer ses relations avec le Maroc    L'ambassadrice des Pays-Bas se félicite de l'intégration des MRE dans la société néérlandaise    L'industrie du cinéma a été plus inclusive en 2019 que lors de la décennie précédente    Le CCM dévoile les jurys du 21ème Festival national du film de Tanger    L'espoir du rap Pop Smoke abattu chez lui    La DG du FMI salue le partenariat avec le Maroc    Le BTP poursuit ses bonnes performances    Classement FIFA: Le Maroc se maintient à la 43ème position    CSMD : Chakib Benmoussa initie à Paris une série de réunions d'écoute avec des Marocains du monde    Errachidia: ce qu'a saisi la police à bord d'une voiture    Un Mexicain arrêté aux Etats-Unis pour espionnage au profit de la Russie    «Archéologie de l'intime» à la Fondation Dar Bellarj de Marrakech    Tournoi féminin UNAF : Victoire du Maroc face à la Tanzanie    Basket-ball : La sélection nationale s'incline en amical face à l'Algérie    Ouverture officielle d'un consulat à Laâyoune    Les jurys du 21e Festival National du Film dévoilés!    CMA CGM s'engage dans l'accompagnement des start-ups    Dortmund de Haaland et Hakimi s'offre le PSG de Neymar    Elections régionales allemandes: Alliance Droite-Extrême droite    Allemagne : deux attaques visant des bars font neuf morts près de Francfort    6 chômeurs sur 10 sont à la recherche de leur premier emploi    Coronavirus: le point sur la situation en Chine    Bloomberg sous le feu de ses rivaux lors d'un débat démocrate tendu    Erdogan menace la Syrie de déclencher rapidement une opération à Idleb    La pièce «Daïf Al Ghafla» présentée à Bruxelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Début du procès d'Elon Musk pour diffamation à Los Angeles
Publié dans La Nouvelle Tribune le 04 - 12 - 2019

Le procès d'Elon Musk, fondateur du constructeur automobile Tesla, s'est ouvert mardi à Los Angeles, le milliardaire étant accusé de diffamation pour avoir qualifié un spéléologue britannique de pédophile sur Twitter.
La sélection du jury devait avoir lieu dans la journée, et le procès devrait se conclure d'ici vendredi. Elon Musk, qui s'est rendu au tribunal mardi, devrait être appelé à témoigner rapidement, dès le début du procès.
Le fantasque homme d'affaires, qui est souvent pointé du doigt pour ses frasques, s'en était pris à l'été 2018 à un scientifique britannique, Vernon Unsworth. Ce dernier avait qualifié de « coup de pub » l'offre avortée du patron de Tesla d'envoyer un sous-marin miniature pour aider au sauvetage de 12 jeunes footballeurs et leur entraîneur, pris au piège par la montée des eaux alors qu'ils exploraient une grotte thaïlandaise.
Les jeunes étaient restés bloqués pendant deux semaines avant d'être évacués au terme d'une opération internationale de grande ampleur, à laquelle le spéléologue avait participé.
A la suite d'une querelle par médias interposés, Elon Musk avait employé sur Twitter le terme de « pédo » (« pedo guy ») pour désigner M. Unsworth, 64 ans, qui vit une partie de l'année en Thaïlande.
Face au tollé provoqué par ses commentaires sur ce réseau social, le patron avait présenté ses excuses au spéléologue et effacé les messages injurieux.
Il s'était plus tard défendu en assurant que le terme était une injure courante en Afrique du Sud, où il a grandi. « C'est synonyme de +vieil homme glauque+ et c'est utilisé pour insulter l'apparence d'une personne et son comportement, pas pour accuser cette personne d'actes pédophiles », avait plaidé le patron de Tesla dans un document déposé auprès du tribunal.
L'avocat du spéléologue, Lin Wood, a déclaré être impatient d'interroger le milliardaire sous serment et de voir « la façon dont le jury réagira à sa stratégie de défense ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.