Un ressortissant subsaharien arrêté pour une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort à Casablanca    CAN Hand 2020: Pour suivre le derby Maroc-Tunisie    Espagne: l'ex-chef de la police catalane sur le banc des accusés    Latifa Akharbach s'entretient à Rabat avec l'ambassadeur d'Australie au Maroc    Presse : Le gouvernement pense à fusionner papier et digital    La deuxième phase de «Jeunes des 2 rives» lancée à Agadir    Ingénierie gouvernementale. Quel bilan des 100 premiers jours ?    Tanger Med: Tous les voyants au vert en 2019    Bientôt une Cité des arts et de la culture pour Essaouira    L'ONU anticipe une légère reprise de la croissance en 2020    Fès-Meknès: Conjoncture corsée pour la filière oléicole    Avec l'ouverture de la ligne directe Casablanca-Pékin : Le Maroc connecté au plus grand marché touristique du monde    Redresser les rendements de leurs portefeuilles, un défi pour les institutionnels, dixit Khalid Cheddadi, PDG de la CIMR    Perception des ménages, les constats affligeants du HCP    A Meknès, des professionnels du tourisme pointent du doigt sur les maux du secteur    Libye: Accord international pour relancer les efforts de paix    Pour 2020, le FMI prédit une « reprise poussive » de la croissance mondiale    Conférence de Berlin sur la Libye : Le Maroc exprime son étonnement    Liban : les manifestants protestent de nouveau contre le pouvoir    Qui est Mohamed Moussaoui, le mathématicien élu à la tête du Conseil Français du Culte Musulman ?    Harry confie sa « grande tristesse » de devoir se mettre en retrait    Crash d'avion en Iran : La valeur de l'indemnisation prévue pour chaque victime    Le financement de l'économie nationale au coeur d'un colloque à la Chambre des représentants    Le MCO continue sur sa lancée    Raja : fin de la saison pour Benhalib    Le gotha du football africain sera à Salé le 1e février    La tentative a été mise en échec : 400 immigrants clandestins subsahariens à l'assaut de Sebta    UK-Africa Investment Summit: Suivez le Live !    Au menu du prochain Conseil de gouvernement    Virus: Un troisième mort, l'épidémie s'étend en Chine et gagne la Corée du Sud    Boulemane: 1.300 bénéficiaires d'une caravane médicale    Prévisions météorologiques pour la journée du lundi 20 janvier    Azilal : 2 morts et 3 blessés dans un accident de la route    Un nouveau centre de la Fondation Ali Zaoua voit le jour à Fès    Maroc-Chine: Deux accords de coopération entre la FNMM et le Musée national de Chine    Zina Daoudia vivement critiquée pour son ode au Prince Salmane d'Arabie Saoudite    Essaouira : Bayt Dakira, le symbole !    Festival Cas'Arts : Des stars et des hommages pour la 3ème édition    L'année Amazigh à Agadir: Une célébration de liesse et de fierté    Masterclass sur "la VATS lobectomy" au profit de 12 spécialistes de la chirurgie thoracique    Des milliers de binationaux en plus    Le Sept national se qualifie au deuxième tour de la CAN de handball    Botola Pro D1 : Le MCO conforte sa place sur le podium    Adda M'Rabbih, rescapé des bagnes du Polisario et fondateur du Mouvement du 5 Mars à Rabouni    Amir Al-Mouminine remet le Prix Mohammed VI aux majors du Programme de lutte contre l'analphabétisme organisé dans les mosquées    L'œuf n'est pas mauvais pour la santé    Mohamed Marouazi : Mes ambitions vont plus loin que d'être un acteurc    Au procès Weinstein, le rôle-clé des consultants en jury    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Malgré la conjoncture et ses aléas : Attijariwafa bank réalise un bon résultat semestriel
Publié dans La Nouvelle Tribune le 13 - 09 - 2012

Le Groupe Attijariwafa bank consolide ses fondamentaux financiers au terme des 6 premiers mois de l'année 2012. Malgré une conjoncture économique globalement morose au Maroc et la survenance de quelques éléments imprévus, (impôt exceptionnel appliqué à l'ensemble des filiales au Maroc, crise au nord du Mali, effet du retraitement aux normes IFRS de la décote accordée au personnel lors de l'augmentation de capital réservée aux salariés du Groupe au Maroc) qui ont impacté négativement sur le résultat net part du groupe (Rnpg) semestriel pour un montant d'environ 100 MDH, tous les indicateurs du Groupe ont affiché des progressions positives, selon M. Mohamed El Kettani, PDG d'Attijariwafa bank, qui présentait ces performances lundi dernier au siège du groupe AWB.
Ainsi, le Groupe Attijariwafa bank a consolidé son rang de premier collecteur d'épargne (dépôts bancaires, OPCVM et épargne-bancassurance) pour un encours en hausse de 7 % à 300,9 milliards de dirhams (+18,2 milliards de dirhams), grâce notamment à l'évolution du périmètre de son réseau d'agence qui a atteint 2 474 points de vente (1881 agences au Maroc dont 960 agences propres à la banque) et le recrutement de 209 164 nouveaux clients. Parallèlement, le total des crédits consolidés distribués par le Groupe augmenté de 14 % (+26,2 milliards de dirhams) à 249,5 milliards de dirhams dont 205,7 milliards de dirhams accordés au marché domestique (+26,2 milliards de dirhams).
Coût du risque
Ces réalisations commerciales ont impacté positivement les résultats financiers du Groupe. Ainsi, en consolidé et selon les normes IFRS, le produit net bancaire s'est apprécié de 9 % à 8,7 milliards de dirhams, grâce notamment aux fortes progressions enregistrées par les marges sur commissions (+18 %) et des activités de marché (+17 %). Parallèlement, «les charges générales d'exploitation restent contenues malgré les différents programmes d'investissement et de développement et l'intégration dans le périmètre de consolidation d'entités avec un coefficient d'exploitation supérieur à la moyenne du Groupe», a souligné M. Ismaïl Douiri, Directeur Général «Pôle Finances, Technologies et Opérations».
Le coefficient d'exploitation s'est légèrement déprécié de 0,4 point passant à 43,7 % du fait de l'intégration des filiales moins performantes. Le résultat brut d'exploitation a connu la même évolution (+9 %) pour s'établir à 4,9 milliards de dirhams. A noter que le coût du risque s'est apprécié de 0,11 point pour ressortir à 0,46 %. Au niveau du coût du risque, le Groupe a procédé à un traitement prudent et par anticipation dans les comptes consolidés du provisionnement total (encaisses, immobilisations corporelles et encours de crédit) des 2 agences de la filiale malienne (BIM) situées à Gao et Tombouctou. Cette hausse et les éléments exceptionnels ont impacté le résultat net consolidé qui a finalement progressé de 3 % (+7,2 % hors éléments exceptionnels) à 2,7 milliards de dirhams. Mieux, le résultat net part du groupe (Rnpg) a augmenté de 4 % (+9 % hors éléments exceptionnels) à 2,33 milliards de dirhams. Attijariwafa bank demeure le premier contributeur au Rnpg (64,3 % soit 1,5 milliard de dirhams), devant Wafa Assurance et FCP (15,4 % soit 360 MDH), Wafasalaf (3,5 % soit 82 MDH), Attijaribank Tunisie (2,4 % soit 56 MDH), CBAO (2,4 % soit 56 MDH), SIB (2,3 % soit 54 MDH), etc.
Par ailleurs, les fonds propres consolidés ont augmenté de 17 % à 33,2 milliards de dirhams. Outre l'effet du résultat positif, cette forte hausse provient de la finalisation de l'augmentation de capital réservée aux salariés du groupe au Maroc pour un montant de 2 milliards de dirhams et portant la participation des collaborateurs du Groupe (banque et ses filiales) au Maroc à hauteur de 5,15 % du capital de la banque. A noter qu'une augmentation de capital supplémentaire de 1 milliard de dirhams réservée aux salariés des filiales à l'international est programmée pour l'année prochaine.
Conséquence de cette forte hausse des assises financières du Groupe, le rendement des fonds propres du Groupe s'est amoindri de 2,7 points à 17,9 %.
Comptes sociaux
Concernant les résultats sociaux, Attijariwafa bank a réalisé un produit net bancaire en hausse de 10,7 % à 5 130 MDH. Si la marge d'intérêt demeure prépondérante dans la construction du Pnb (3 207 MDH), ce sont la marge sur commissions et les opérations de marché qui affichent les plus fortes progressions avec des hausses respectives de 11,8 % à 572 MDH et 59,7 % à 725 MDH. Les charges générales d'exploitation de la banque ont augmenté de 9,2 % sous l'effet tout particulièrement de la politique de développement du réseau d'agences. Du coup, le résultat brut d'exploitation a augmenté de 11,5 % à 3 403 MDH.
Par ailleurs, face à la montée des risques, les dotations globales nettes des reprises aux provisions d'Attijariwafa bank sont en hausse de 15,22 % à 583 MDH. Ce provisionnement a permis d'améliorer le taux de couverture des créances en souffrance de 6,47 points à 85,5 %. Malgré cet effort de provisionnement, le résultat courant ressort à 2 820, en hausse de 10,8 %. In fine, après impôt, le résultat net social d'Attijriwafa bank progresse de 10,6 % à 2 038 MDH.
Enfin, au niveau du marché boursier, l'action Attijariwafa bank a sur performé le MASI en limitant ses pertes à -4,3 % à fin juin contre -9 % pour le marché.
Actuellement, le titre offre des niveaux de valorisation intéressants avec un PER de 14,64x les bénéfices attendus (contre 17,4x pour le secteur), un P/B de 2,36x et un dividend yield de 2,50 %.
Avec ces ratios, «Attijariwafa bank représente le meilleur couple croissance/valorisation du secteur bancaire marocain», a conclu M. El Kettani.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.