Parlement: Les conseillers peinent sur leur propre règlement    Startups: L'OCP met le turbo    Les européens appelés aux urnes    La tension militaire mobilise le CCG et l'Opep    Violence dans les stades: Le débat encore (re)lancé    L'aide à l'éducation, un modérateur    Service militaire obligatoire. Le roi Mohammed VI ordonne le recrutement de plus de candidats pour cette année    Le roi Mohammed VI adresse un message de condoléances à la famille de Tayeb Bencheikh    L'offensive de Trump met en péril la survie de Huawei, selon des experts    Huawei : Nouvelle salve de Washington contre Pékin    L'Espagne reste premier partenaire commercial du Maroc, selon Eurostat    Le Maroc réélu au bureau exécutif du Conseil des ministres arabes de la Santé    Maradona appelle à boycotter un film sur lui    Etude. Maîtriser l'anglais améliore-t-il nos conditions au travail?    Rabat. Un centre de santé lancé à Diour Jamaâ    Le Musée national d'histoire naturelle de Rabat célèbre la journée internationale des musées    La RSB fait l'essentiel à Berkane face au Zamalek, en attendant la confirmation au Caire    Aéroport Fès-Saiss : Hausse du trafic des passagers à fin avril 2019    1998: retour des Lions pour une place au quart…    Seedorf : Le Maroc favori de la CAN    Stress hydrique. La Chine et le Maroc allient leurs forces    Artcom'Sup intègre la World Design Organization    Lahoucine Bardaouz, un talent pluriel    L'autre dans le cinéma    Bouskoura : Trois ouvriers meurent par asphyxie dans un canal des eaux usées    Numérisation du système judiciaire : Signature d'une convention entre le barreau de Casablanca et la CDG    Côte d'Ivoire : Atlantique Assurances, filiale de la BCP, lance une offre dédiée aux agriculteurs de coton    Fiscalité. Les libéraux veulent reconstituer un front uni    PAM. Crise autour du 4e congrès national    Etats-Unis : Quand un milliardaire diplômé rembourse les dettes étudiantes de toute sa promotion    Chronique Humour et Ramadan : Qu'Imam me suive…    L'enseignement supérieur passe au mode grève    Le Maroc à Genève pour la 72ème Assemblée mondiale de la santé    Les inégalités augmentent dans l'UE, mais moins qu'ailleurs    M'hamed Loqmani : Les intellectuels qui ne créent pas le buzz ne sont pas toujours les bienvenus dans les médias    Attention aux jeans trop serrés et à l'épilation intégrale !    Pendant le Ramadan, Essaouira retrouve toutes ses sensations    Phoques, caviar et pétrole: la mer Caspienne menacée par la pollution    Agentis construira et équipera des hôpitaux publics en Côte d'Ivoire    Divers Economie    Les Marocains d'Italie dénoncent la situation tragique dans les camps de Tindouf    Insolite : Soyez "gentils" avec la police nigériane    Ces tournages qui ont tourné au drame : Troie    Cinquantenaire du FNAP de Marrakech    En larmes, le monstre sacré du 7ème art Alain Delon honoré à Cannes    169 migrants subsahariens secourus par la marine royale en méditerranée    La FRMF reprogramme les matchs de la Botola Maroc Telecom : Le suspense jusqu'au bout !    Vidéo – Coupe de la CAF : Le RSB marque un magnifique but dans le temps additionelace au Zamalek    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





DLM, un carnet de commandes qui assure une visibilité pour 2010
Publié dans La Nouvelle Tribune le 08 - 04 - 2010

L'environnement économique défavorable a impacté négativement les réalisations de Delattre Levivier Maroc en 2009. Selon M. Eric Cecconello, Administrateur Directeur Général de DLM, « les effets de la crise ont été fortement ressentis se traduisant par un très sérieux ralentissement dans les décisions d'investissement des projets sur la période allant de fin 2008 à fin 2009 ». Il n'en demeure pas moins que le chiffre d'affaires 2009, grâce à un carnet de commandes bien rempli, a progressé de 11,7 % à 532,33 MDH. Un peu plus de 14 % du chiffre d'affaires a été réalisé à l'export avec des commandes prestigieuses dont celles d'Areva. Le secteur cimentier a été le principal client de DLM avec une part de 52,8 % du chiffre d'affaires réalisé devant les secteurs Pétrole & gaz et Mines & Chimie avec des parts respectives de 29 % et 13,3 %. Les clients finaux (OCP, ONE, etc.) représentent environ 70 % de l'activité de l'entreprise. Parallèlement, le résultat d'exploitation s'est apprécié de 6,7 % à 35,9 MDH, permettant ainsi une amélioration de la marge opérationnelle de 0,58 point à 6,56 %. Le résultat net a toutefois reculé de -2,5 % à 21,24 MDH impacté par un complément de 1,61 MDH de charge non courante liée à la TVA sur des créances irrécouvrables déjà provisionnées. Malgré cette baisse du résultat net, la capacité d'autofinancement de DLM s'est améliorée de 23 % à 33,57 MDH et ce malgré une hausse de 67 % des dotations d'exploitation liées à la prise en charge en 2009 des amortissements de la nouvelle unité de Tit Mellil.
Perspectives intéressantes
Du côté des perspectives, DLM démarre l'année avec un carnet de commande au 1er janvier 2010 s'élevant à 887,8 MDH, assurant ainsi 16 mois de chiffre d'affaires. « C'est dire qu'en dépit d'une conjoncture difficile, nous avons une visibilité pour 2010 et notre chiffre est d'ores et déjà assuré », a soutenu M. Cecconello. Parmi les affaires en cours figurent celles liées à Ciments du Maroc (198 MDH), Polysiums de Ciments de l'Atlas (167 MDH), de l'OCP (103,5 MDH), etc. Par ailleurs, les lancements de plusieurs projets d'envergure liés à l'énergie éolienne, à l'extension de la centrale de JLEC, au projet JPH de l'OCP sont autant d'opportunités pour DLM au Maroc. Sur le marché international, « le retour d'un prix du baril aux environs de 75 dollars relance les investissements dans la construction offshore. L'exploration et la production devraient voir ses dépenses mondiales progresser de 11 % en 2010 », selon M. Cecconello. En outre, l'ouverture en 2009 d'une succursale au Sénégal faisant du montage et servant de support commercial pour tous les autres pays de la région et la construction de la seconde phase de la construction de l'usine de Tit Mellil qui permettra à DLM d'optimiser ses coûts en 2010, ne manqueront pas d'impacter positivement les réalisations futures de DLM. Concernant le financement de cette seconde tranche, DLM pourra compte sur les plus-values importantes générées par la cession du terrain de Aïn Sébaa. DLM compte poursuivre son développement à l'international et cible le marché camerounais. Enfin, le conseil d'administration a proposé la distribution d'un dividende ordinaire brut de 21 dirhams par action.
Moussa Diop


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.