Un voisin, un destin    Concurrence. Le système doit s'améliorer    Edito : Succès retentissant    Immigration illégale et traite humaine : Arrestation de cinq individus à Imzouren    Tiznit : Une balle de sommation tirée pour neutraliser un récidiviste en état d'ébriété avancée    Le Maroc au Blockchain Summit à Londres avec la Britcham    Ala veille du G20 à Osaka, Guterres appelle à une croissance mondiale équitable    ONU-Sahara : Gabon, Bahrein et Burundi réitèrent leur soutien au Maroc    El Othmani se décerne un satisfecit devant les Conseillers    Allah, Sidna …et le foot !    BMCE Bank of Africa réalise une triple augmentation de capital de 4 milliards Dh !    Conseil de Surveillance d'Al Omrane qui maintient le cap    13è édition de « Grandes écoles pour tous » organisée par la Fondation AWB    Mauritanie: L'opposition conteste la victoire d'El Ghazouani    Encore une cellule terroriste démantelée    Eco-Médias remporte la Supradyn Cup    Enseignement: Les élèves condamnés à subir leur héritage social    MRE: Benatiq décline le dispositif 2019    Musiques sacrées du monde: Bilan «très positif» pour la 25e édition    Mawazine: Une pluie de stars    Le Nigéria décroche le premier ticket pour les huitièmes de finale    Le Onze national poursuit sa préparation au grand complet    Atal, Monsieur "je donne tout"    Le Cameroun confirme et le Ghana rate son entrée    Bonne tenue de l'activité du secteur de la pêche    Session de formation sur la démocratie participative    Rencontre entre la direction du parti et des acteurs associatifs, de différents horizons    Bouillon de culture    Nucléaire, Golfe : L'Iran semble jouer l'apaisement    Docteur Chafik Chraïbi, président de l'Association marocaine de lutte contre l'avortement clandestin    Alzheimer La faute à la circulation sanguine ?    Baccalauréat 2019 : La meilleure note au niveau national enregistrée dans la région de Rabat-Salé-Kénitra    La communication publique stratégique : Une légitimation organisationnelle des réformes    Insolite : Pirates informatiques    Avec ses cours de robotique, l'Arménie rêve d'un "futur hautement technologique"    Deux jours de fête sous le thème "La chanson marocaine, une expression esthétique et une identité"    Pour un développement de la culture de cinéma    Taza. Première édition du festival national de la chanson marocaine    Les choses sérieuses commencent !    CAN 2019 : les derniers jours d'Al Ahmadi avec les Lions de l'Atlas    Elissa : «J'aimerais bien chanter en dialecte marocain»    Conférence à Bahreïn: Un plan économique pour les Palestiniens, qui le rejettent    Brésil: la Cour Suprême va réexaminer le dossier «Lula»    Nucléaire, Golfe : l'Iran semble jouer l'apaisement    Nissan prêt à revoir avec Renault la structure d'une alliance en danger    SM LE ROI NOMME DE NOUVEAUX AMBASSADEURS : LA LISTE COMPLÈTE AVEC YOUSSEF AMRANI POUR UNE MISSION PRECISE    BMW transporteur officiel du Festival Mawazine    El Jadida : OCP organise dimanche la finale de son championnat de beach soccer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Beau succès du festival Taymat d'Aïn Ishaq
Publié dans La Nouvelle Tribune le 26 - 08 - 2013

Le rideau est tombé, samedi soir à Ait Ishaq dans la province de Khénifra, sur la 5ème édition du festival "Thaymat" pour la culture amazighe par une soirée musicale animée par des artistes de renommée nationale et locale.
Ainsi, le chanteur populaire Kamal El Abdi et Cheb Bilal le Marocain ont enchanté le public venu nombreux assister à cette soirée marquant la clôture de cette 5ème édition organisée sous le thème "Le développement local entre les multiples contraintes et les défis de l'avenir".
Outre ces deux célèbres artistes, se sont également succédé sur la scène des troupes de l'art séculaire d'Ahidous et des groupes populaires locaux, ainsi que des poètes amazighs (Inchaden) qui ont agrémenté la soirée par des lectures de poèmes axés sur le thème central du festival Thaymat ou la fraternité entre les tribus de la région.
A l'instar des éditions précédentes, les organisateurs ont tenu à faire part belle trois jours durant à l'équitation traditionnelle (tbourida) dans l'objectif de contribuer à revivifier et à valoriser cet art traditionnel.
Une quinzaine de troupes (sorbas) représentant les régions de Khénifra et Beni Mellal se sont produites trois jours durant sur la place aménagée par les organisateurs à cet effet pour gratifier le public d'un spectacle inédit mettant en valeur ce patrimoine culturel ancestral.
Toujours dans le cadre de leurs efforts visant à valoriser ce patrimoine séculaire, les organisateurs ont saisi l'occasion pour rendre hommage aux troupes de jeunes (Sarbas) de tbourida relevant des communes de Tighessaline et Ait Isahaq (province de Khénifra), qui ont remporté respectivement les médailles d'or et d'argent lors du championnat du Maroc-2013, organisé à Dar Essalam (Rabat).
Les organisateurs ont également eu l'initiative de procéder à la remise de prix à deux élèves ayant décroché les deux meilleures moyennes aux examens de baccalauréat cette année, aux athlètes qui ont remporté le championnat du Maroc scolaire d'athlétisme du 4X60 mètres (catégorie minime), au club d'Aït Ishaq de pétanque qui s'est distingué lors de différents tournois à l'échelle nationale et à Zouhir Ouahi, un jeune s'est adjugé le prix de meilleur acteur lors de l'édition de Tinghir du théâtre amazigh.
Initiée par le conseil communal d'Ait Ishaq, en coordination avec la société civile locale et des membres de la communauté marocaine établie à l'étranger issue des communes rurales d'Ait Ishaq et Ouaoumana, cette manifestation culturelle de trois jours vise à renforcer l'attractivité touristique de la région et à contribuer à la découverte de sa diversité et sa richesse culturelle.
Erigé désormais en rendez-vous culturel incontournable de la scène culturelle au niveau de la région grâce aux efforts déployés par les organisateurs, ce festival a également pour objectifs de faire connaitre la région, jeter la lumière sur son histoire séculaire, contribuer au rayonnement de son riche patrimoine culturel et favoriser une dynamique socio-économique dans la commune.
Ce festival, qui a gagné en expérience d'année en année, est le fruit d'une approche participative et de concertation entre le conseil communal et les acteurs de la société civile locale pour assurer le succès et la pérennité de cette manifestation culturelle et socio-économique, a-t-il dit.
Outre des spectacles de fantasia, le programme de cette cinquième édition prévoyait trois soirées artistiques animées par des troupes de l'art séculaire d'Ahidous et des artistes de renommée nationale et locale comme la diva Chrifa, la troupe mythique de Tagada ou encore la troupe Sayda de Abidat R'ma et les humoristes Bassaou et Sayad Abdo.
Au menu figuraient en outre une exposition des produits de l'artisanat local ainsi qu'une conférence-débat encadrée par des universitaires et spécialistes sur "L'auto-développement, un pilier fondamental pour la promotion et la gestion de l'action associative et communale" .


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.