Nasser Bourita : l'ouverture de consulats dans les provinces du Sud souligne la marocanité du Sahara    IFC accorde un prêt de 100 millions de dollars à la Région Casablanca-Settat    La Tribune de Nas : Pas la guigne habituelle…    Affaire « Hamza mon bb » : les derniers éléments du procès    Trade Tensions With Europe Flare as Trump Flexes Economic Muscle    LDC Afrique: Ce qu'il faut savoir sur le choc Maghrébin EST- RAJA    Espagne : arrestation d'un réseau criminel organisant des mariages blancs    La tempête Gloria fait 10 morts et 4 disparus    Thomas Reilly : « le Maroc et le Royaume-Uni ont énormément à offrir au continent africain »    Nouveau virus : trois villes chinoises déclarées en quarantaine, les festivités du Nouvel An annulées à Pékin    La sélection nationale de handball approche de la qualification à la Coupe du monde    Le PPS au parlement    Arrestation d'un individu pour trafic de psychotropes à Fnideq    Botola Pro D1 : Le Hassania d'Agadir renoue avec la victoire    La 31ème édition du Marathon international de Marrakech ce dimanche : Plus de 13.000 athlètes de 75 pays au départ    Entretien avec Adil Terrab, président du Conseil Préfectoral du tourisme Meknès    Le défi national !    Destitution Trump: l'accusation en appelle au courage des sénateurs républicains    BCE: Pleins feux sur la future stratégie et les risques    Angola: Isabel dos Santos accusée formellement de fraude et blanchiment d'argent    Présidentielles boliviennes: Evo Morales désigne son candidat…    Qui est le binôme Alj-Tazi, le nouveau duo qui tient les rênes de la CGEM ?    La République centrafricaine ouvre sa représentation diplomatique à Laâyoune    Terres collectives : Ce que recommande le CESE    Un stand marocain aménagé par l'ONMT : La 40ème édition du FITUR de Madrid se poursuit jusqu'au 26 janvier    En Grèce, une femme élue pour la première fois à la présidence    Edito : Civisme    Province de Guelmim : 3 morts et 10 blessés dans un accident de la route    Une quinzaine de routes libre et une douzaine coupée    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    60ème anniversaire de l'USFP Grande manifestation à Larache    EuroMed Droits préoccupé par la restriction de la liberté d'expression    Dans son intervention lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des conseillers    Les Américains ont moins dépensé en jeux vidéos en 2019    Le cacao bio commence à sortir des petits paysans brésiliens de la misère    Atelier de formation à Safi sur l'insertion des jeunes dans le tissu socioéconomique    Insolite : Perché dans un tonneau    Arrestation d'un président de commune pour corruption    Divers sportifs    Sébastien Desabre : L'atteinte des objectifs est une responsabilité collective qui exige du travail fondé sur la discipline, le respect et l'efficacité    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Présentation à El Jadida du livre "Mémoires d'un professeur"    Une nouvelle étoile cinématographique illumine Tiznit    Abdelkader Ababou: adieu l'artiste doux…    Au titre de l'année 2019 : 80 rencontres culturelles dans 35 cafés littéraires de par le Maroc    Improvisation sur «Des tranches de vie nées du néant»    Les avocats de Trump veulent un acquittement "immédiat" à son procès en destitution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un monde fou
Publié dans L'Economiste le 31 - 08 - 2010


· 100 reptiles dans les bagages
Cette semaine, un Malaisien a été arrêté par la police à l'aéroport, après la rupture de l'un de ses bagages sur le tapis roulant. Et pour cause, à l'intérieur des bagages il n'y avait pas moins de 100 reptiles dont la plupart sont des espèces protégées.
95 boas constricteurs, deux vipères rhinocéros et une tortue matamata ont été trouvés. L'individu interpellé était en transit entre la Malaisie et l'Indonésie. Il a été placé en détention provisoire. Il risque une peine de sept ans de prison et une lourde amende. L'individu a déjà été condamné pour un trafic d'animaux sauvages, selon le site de Ouest France.
· Un ours au volant
Au Colorado (USA), un ours a été aperçu entrant dans un véhicule et parvenant à parcourir plusieurs mètres au volant de celui-ci, tout en klaxonnant. Il se serait ainsi introduit à l'intérieur d'une Toyota Corolla, se plaçant à la place du chauffeur et conduisant la voiture sur plusieurs mètres tout en klaxonnant. D'après les premiers éléments de l'enquête, l'animal serait entré dans le véhicule non fermé après avoir été attiré par un sandwich au fromage. Et 7sur7 de rapporter les propos de Tyler Baskfield: «Il n'est pas exceptionnel de retrouver des ours dans des voitures ou des maisons. Ils recherchent constamment de la nourriture. Ils sont très malins». Pour autant dans son aventure, l'animal a beaucoup abîmé l'intérieur de la voiture, qui devra alors subir quelques travaux pour être à nouveau utilisable.
· "Spiderman" arrêté en Australie
Alain Robert, un Français surnommé "Spiderman", a escaladé hier lundi un célèbre gratte-ciel de 57 étages de Sydney, en Australie, avant d'être arrêté par la police.
Alain Robert a escaladé les 150 m des tours Lumière dans le centre de Sydney en 25 mn, sous le regard et les applaudissements de dizaines de curieux.
L'homme "araignée" français a déroulé une banderole portant l'adresse du site internet "www.onehundredmonths.org" pour sensibiliser aux dangers du réchauffement climatique. Agé de 48 ans, Robert est célèbre pour ses ascensions illégales d'édifices urbains sans matériel d'assurage. Son premier "vrai" gratte-ciel remonte à 1994. Il était alors monté en haut de la tour de la CityBank à Chicago.
Depuis lors, le Français a escaladé plus de 80 gratte-ciel autour du monde, afin d'alerter l'opinion sur le réchauffement de la planète.
· Bombe... verbale!
Pour qu'un avion parte à l'heure, il ne faut pas que ses passagers parlent de bombe: les voyageurs d'un vol qui devait quitter Toronto pour Chicago l'ont appris vendredi dernier à leurs dépens, a révélé le transporteur, la compagnie canadienne Porter.
Trente passagers et quatre membres d'équipage étaient déjà à bord d'un appareil de 70 places lorsque la police leur a demandé de sortir pour le fouiller. Il s'est avéré qu'un steward avait entendu l'un des passagers utiliser le terme "pipe bomb" (bombe artisanale confectionnée avec un bout de tuyau métallique) pendant qu'il remplissait les formalités d'embarquement.
L'enquête n'a révélé aucun risque pour la sécurité. Mais un passager a été "interrogé, arrêté et conduit à l'extérieur de l'aéroport", ajoute Porter.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.