SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    Coronavirus : 45 nouveaux cas, 7577 au total, mardi 26 mai à 18h    Hakimi buteur contre Wolfsburg    Campagne de solidarité avec les victimes des inondations à El Kelâa des Sraghna    La DGAPR rectifie le tir…    Réserves de change: BAM adopte les avoirs officiels de réserve    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, mardi 26 mai    Un masterpiece sublime!    Messaoud Bouhcine: le confinement sanitaire a mis à nu le secteur culturel et artistique    Une «violation» du droit international    Procès à distance : 6.001 détenus bénéficiaires    Les Marocaines ont pris part activement à l'élan mondial de lutte contre la pandémie    Hong Kong se soulève contre un projet loi imposé par Pékin…    Le tourisme sort de sa coquille!    Maroc, de quoi avons-nous peur?    Noussair Mazraoui toujours dans le viseur de la Lazio    Le géant indien SMG s'installe à Tanger Automotive City    Ces activités qui profitent de la crise    Coronavirus: L'OMS suspend les essais cliniques de l'hydroxychloroquine    VH et MFM lancent un grand concours et une expo à vocation solidaire    Omar Elabdellaoui dans le viseur du Bétis et du Galatasaray    Amine Benchaib évoluera au Sporting de Charleroi    Officiel : La date du Aïd Al Fitr désormais connue    Aides alimentaires: Un agent d'autorité épinglé pour détournement    En pleine crise du Covid-19, les cerises marocaines se renforcent à l'export    Les partis interpellés par l'après-Covid-19    Justice: L'agenda de l'après- confinement    Espagne/Foot : reprise du championnat prochainement    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    La saison des best-sellers est ouverte    Sanaa Akroud: Dans "Myopia", j'ai donné la parole aux femmes    "Mon livre solidaire", une opération qui joint l'utile à l'agréable    Sans-abris et migrants subsahariens la main dans la main à Khouribga    Pour Sapress et Sochepress, les conditions d'une reprise de la publication des journaux en papier ne sont pas réunies    Les administrations publiques prochainement ouvertes au public    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    La FLDF appelle à la mise en place d'une approche genre du processus de soutien aux ménages    Bundesliga : L'apprenti Haaland défie le maître Lewandowski    Une carrière en Liga se précise pour Jawad El Yamiq    "El Mundo" salue les efforts du Maroc dans la lutte contre le Covid-19    A Madagascar et à travers l'Afrique, la ruée controversée vers l'artemisia    Vote à distance: La Chambre des conseillers décide de développer une application électronique    238 ONG subventionnées par le programme Moucharaka Mouwatina    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    Webinaires sportifs : Raccourcir les distances et enrichir les compétences    Le Réseau des journalistes contre la peine de mort appelle le Maroc à abolir cette peine cruelle    Confinement et ramadan, un duo gagnant pour la télé!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agadir: Bagarre d'architectes
Publié dans L'Economiste le 03 - 02 - 2011

Vigilance. C'est le mot d'ordre qui a été donné le week-end dernier lors d'une rencontre du Conseil national de l'Ordre des architectes à Agadir. La multiplication ces dernières années d'affaires judiciaires dans ce secteur d'activité incite, de l'avis de tous, les architectes individuellement et collectivement à une plus grande vigilance pour «se protéger». «Pendant des années, nous avons travaillé avec une certaine souplesse. Aujourd'hui toutes ces affaires judiciaires dans lesquelles sont interpellés des architectes, montrent qu'il faut veiller à l'application stricte de la loi 16/89 qui précise les responsabilités de l'architecte», souligne Omar Farkhani, président du Conseil national de l'Ordre des architectes. Cependant, pour débattre de la question lors de ce meeting organisé à Agadir, pas grand monde de la profession. Pourtant la ville compte plus de 100 architectes. «Ce n'est pas la politique de la chaise vide, mais l'absence de tous est en réaction au manque de considération de la part du Conseil national aux instances de l'Ordre régional», souligne un membre du bureau du Conseil régional du Sud. «La rencontre a été décidée sans concertation avec nous et le Conseil national a fait parvenir des courriers aux architectes de la ville sans passer par le Conseil régional. Cela aurait été mieux de faire les choses dans les règles de l'art», renchérit Abdeslam Oudad, président du Conseil régional des architectes du Sud. Pour les représentants de l'Ordre national, il n'y a pas eu manque de respect vis-à-vis de quiconque. «Nous avons préparé cette réunion avec un membre du bureau car le président Oudad boude toutes nos réunions depuis longtemps», expliquent-ils. «C'est parce que notre Conseil régional, comme d'autres conseils régionaux, conteste les agissements de l'Ordre national», répond le concerné. En terme de contestations, le professionnel fait allusion entre autres à l'augmentation des cotisations annuelles. «Une décision prise par l'Ordre national sans nous avoir concerté», avance Oudad. Quoi qu'il en soit, visiblement, il y a un déficit de dialogue entre les instances nationales et régionales. Pourtant, à un moment où un architecte est devant la justice, poursuivi pour complicité de détournement de fonds publics, la profession devrait plutôt se serrer les rangs et être unie au lieu de diverger. L'approche des élections du Conseil régional du Sud est peut-être de l'avis d'un observateur, la cause de tout ce remue-ménage.
De notre correspondante,

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.