Bac 2019. 150 personnes interpellées pour fraude    AWB lance un emprunt obligataire d'un milliard de dirhams    Maroc Telecom, 1ère privatisation du programme de la LdF 2019    Un suspect arrêté dans l'affaire de l'agression d'une allemande    Crise au PAM : la réunion de la commission préparatoire maintenue à Agadir    BAC 2019. Les résultats seront affichés le 26 juin    Larache: Coup d'envoi du 9e festival international d'équitation « Mata »    Inauguration officielle du Smap Paris 2019    CAN 2019 : Royal Air Maroc mobilise 54 vols supplémentaires depuis et vers l'Egypte    Relance du secteur immobilier : Fassi Fihri sollicite les MRE    Arabie Saoudite: Le conflit s'intensifie    Dialogue social: à combien s'élève le coût de l'accord ?    Bac: Nouveaux cas de triche!    Enseignement public payant: Le niet des parents    Visa se mobilise pour la CAN    Marrakech: Le festival des arts populaires fête un demi-siècle    Un salon pour encourager les jeunes à lire    Dialogue social : Le coût global de l'accord s'élève à plus de 14 milliards de dirhams    SAEDM et REALITES scellent un partenariat    Copa America : Le Brésil en reconquête sans Neymar    Les sanctions de la Commission de discipline et de fair-play    Meeting International Mohammed VI : Beau plateau attendu aux épreuves de sprint    Le Mpay Forum, un observatoire de veille en Mobile payment, Mobile banking et Fintech    Un roadshow national pour promouvoir l'accès des TPME au financement et à la commande publique    Activités du parti    Attaques contre deux pétroliers en mer d'Oman    Pour améliorer le goût de vos aliments, mangez assis !    Insolite : Le tatouage du patron de Twitter    Jessica Préalpato, la pâtissière qui bouscule le dessert    Rapatriement des familles de l'EI Que font leurs pays d'origine ?    News    Younes Moujahid à la tête de la FIJ    Zagora à l'honneur du "Moroccan day" aux Etats-Unis    "Rolling Thunder Revue", quand Scorsese s'amuse à raconter Dylan    Nouvelle édition du Moussem culturel international d'Assilah    CAN 2019. Ce qui attend les Lions de l'Atlas    La Fondation nationale des musées s'allie au ministère de la culture    Célébrations de la Fête du Trône. Les consignes du ministère de la Maison royale, du protocole et de la chancellerie    Moujahid, premier journaliste arabe et africain à la tête de la FIJ    Ouyahia écroué, Sellal entendu par un juge d'instruction    Le Suriname salue le rôle de «leader africain» de SM le Roi Mohammed VI    Taper sur Trump? C'est possible à un salon tech en Chine    NBA : Toronto fait chuter Golden State et s'offre son premier titre    Caractère officiel de l'amazigh : Le conseil provincial de Tiznit premier à passer à l'acte    Entre pirates, collision ou missiles, les tankers évoluent en eaux troubles    Compromis européen sur un budget de la zone euro    La protection des données revêt une importance capitale pour Bank Al-Maghrib    Journée mondiale des donneurs de sang    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Amour sur place ou à emporter»
Une comédie à savourer sur place
Publié dans L'Economiste le 23 - 11 - 2011

Il ne reste que quelques places pour la comédie «Amour sur place ou à emporter», programmée jeudi 24 novembre au Mégarama, à Casablanca, et organisée par Top Event Production. Apparemment, les Casablancais n'ont pas envie de rater le duo formé par Amelle Chahbi et Noom, deux stars du rire qui font les beaux jours du Jamel Comedy Club. Dans cette pièce «funky romantique», qu'ils ont écrite eux-mêmes et dont ils ont confié la mise en scène à Fabrice Eboué (un autre grand talent du théâtre de Jamel Debbouze, diffusé sur Canal+), les deux humoristes multiplient les vannes au grand bonheur du public. Un public qui a plébiscité la comédie qui cartonne dans les salles de Paris et de la province. Les thèmes abordés par le duo comique sont vraiment d'actualité. Amelle et Noom se sont rencontrés sur facebook. Mais tout les oppose: lui est radin, banlieusard, vit chez ses parents et son rêve, c'est de devenir manager chez McDo; elle, elle est indépendante, Parisienne et rêve de romantisme. Le comble, c'est qu'il est Noir et qu'elle est Maghrébine. Ce qui complique la relation mais ils vont essayer de s'aimer et de surmonter la barrière des préjugés. Résultat, deux heures de rire portées par deux artistes qui ont beaucoup d'histoire en commun et qui s'inscrivent comme des valeurs sûres de l'humour français.
Amelle Chahbi est une comédienne accomplie. Elle s'est formée à l'école de théâtre internationale Béatrice Brout, à la ligue d'improvisation théâtrale de Paris ainsi qu'au centre de danse du Marais. Avant d'intégrer le Jamel Comedy Club, la jeune humoriste a écumé toutes les scènes ouvertes de Paris. Elle forge son talent en faisant les premières parties de Jamel Debbouze, Tomer Sisley avant d'enchaîner des tournées en solo en France, Suisse, Belgique et Canada. Son personnage de Khaltoum Zouzou connaît un succès aussi important que les madames Tazi et Serfaty, de Gad el Maleh et Elie Kakou. Sa prestation, en 2010, dans le film franco-belge: «Les barons» confirme le potentiel de l'humoriste d'origine maghrébine, la première à briller sur les planches en France.
Noom fait également partie de cette génération de comédiens, issus de l'immigration et qui composent cette France melting-pot pleine de talents. Révélé aussi au grand public par le Jamel Comedy Club, Noom collabore à l'écriture de la chronique de Fabrice Eboué dans l'émission «T'empêche tout le monde de dormir» diffusée sur M6. Il a tourné dans les séries télévisées «Sur le fil» (France 2), «Cellule identité» (M6) et dernièrement au cinéma dans le film «Le Baltringue».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.