Driss Lachguar : La crise sanitaire a confirmé le bien-fondé du projet de l'USFP concernant le nouveau modèle de développement    Habib El Malki reçoit le directeur général de l'ISESCO    WAC-Raja, un choc déterminant dans la course au titre    Mineurs isolés en France: Darmanin se rendra au Maroc    Enrichissement illicite Détails de la proposition de l'USFP    Employabilité des jeunes: Lydec et TIBU s'allient    Destruction d'alcool impropre à la consommation    Casablanca Les laboratoires privés toujours sous haute pression    Jilali Gharbaoui, hommage à un artiste consumé par sa passion    Derby Wydad-Raja : Le choc de la saison à ne surtout pas perdre    Tanger : la DGSN sanctionne et ferme des restaurants classés    Tourisme, peut-on sauver la saison d'hiver ?    Coronavirus au Maroc: mercredi 23 septembre, 2397 cas positifs…    Dakhla: des Subsahariens impliqués dans une sale affaire    Automobile : CDG Invest et le groupe Abdelmoumen signent un contrat d'investissement    La BERD octroie un prêt au Crédit Agricole du Maroc    El Guergarat: Mise en échec d'une tentative de trafic de 513 kilogrammes de chira    Retour probable de Munir El Haddadi en sélection: qu'en pensent les Marocains (VIDEO)    Retour progressif de la Omra : et le Maroc ?    Auto Info : Michael Jordan achète une écurie Nascar    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Conjoncture. Les Marocains doivent s'attendre au pire    Communiqué du bureau politique du PPS    Achraf Hakimi brille déjà sur les pelouses italiennes    Sofiane Boufal à la croisée des chemins    El Yamiq opte pour Valladolid !    Le PPS élu à la présidence de la commune Ouled Aissa à Taroudant    La beauté de la langue et la richesse de la culture    Assur'Moukawalati : Saham Assurance soutient les auto-entrepreneurs    France: la Tour Eiffel évacuée après une alerte à la bombe    Henri Konan Bédié appelle à la «désobéissance civile»    La Chine et les Etats-Unis s'écharpent à l'ONU    Gabon: La deuxième ligne de production de la CIMAF    Le roi Mohammed VI adresse un message au roi Salmane    Cinq individus déférés devant le juge d'instruction    Régulateurs des médias: La HACA a un nouveau allié en Afrique    Bonne gouvernance : L'Autorité marocaine du marché des capitaux présente son bilan    Vaccin anti-covid: un virologue marocain annonce une bonne nouvelle    La France va porter le congé paternité à 28 jours    Amekraz dans la ligne de mire de la jeunesse du PJD    Un regard intelligent sur un monde désorienté!    L'Institut français de Meknès expose les graffiti de Reda Boudina    La terre a tremblé mardi au Nord du Maroc    Arabie saoudite: suspendue depuis mars, la Omra va reprendre    Malgré les critiques, Fati Jamali lance une nouvelle chanson (VIDEO)    «The Moderator» : Un film sur la violence à l'égard des femmes    «Artcurial» présente le bilan de sa première année de présence au Maroc    Cinéma. Nisrine Erraddi nominée à l'Académie de Sotigui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Flamenco: Un premier album pour Nino Mekouar
Publié dans L'Economiste le 24 - 01 - 2012

Le jeune guitariste casablancais de flamenco, Nino Mekouar, de son vrai nom hamza, a enflammé le Boultek du Technopark de Casablanca mardi dernier au cours d'une conférence de presse où l'artiste a également joué. Objectif : présenter au public et faire connaître son premier album intitulé ‘Daydream'. L'artiste a impressionné son audience qui l'applaudissait après chacun de ses morceaux. Il faut dire que les mélodies souvent très entraînantes étaient parfaitement maîtrisées par le jeune prodige qui a donné le meilleur de lui-même pour cette rencontre officielle réussie avec la presse. Son album comprend pas moins de 11 compositions mélangeant à la fois du flamenco moderne, du jazz ou encore du latino-Jazz. Au total, l'artiste a pris près de huit années pour le réaliser et l'a baptisé ‘Daydream' (jour de rêve en anglais) car il voulait avant tout susciter l'évasion de son public. Ce premier opus solo purement instrumental a par ailleurs été enregistré à Casablanca et mastérisé à Londres, afin de pouvoir bénéficier de techniques de son améliorées.
Né en 1985 à Casablanca, Nino Mekouar a développé très tôt sa passion pour la musique. Ainsi, dès l'âge de 12 ans, le musicien entame l'apprentissage de la guitare, mais également de la basse. Deux ans plus tard, il donne son premier concert et à l'âge de 15 ans, il découvre la musique du grand guitariste virtuose espagnol, Vicente Amigo et le prend rapidement pour modèle. Aussi, Nino n'a pas hésité à s'isoler pendant des heures pour déchiffrer les compositions de son idole, travaillant en véritable autodidacte. Après une performance de soliste dans le groupe El Bazar, Nino se lance finalement dans une carrière solo en 2009 et se met à composer ses propres morceaux et à créer ses propres thèmes, se produisant en Trio. Par la suite, l'artiste multiplie les concerts à travers tout le Maroc, de Rabat à Tanger, en passant par Tétouan ou encore Mohammedia, accompagné de cinq musiciens de renom dont deux ivoiriens et un français jouant notamment de la basse, de la batterie ou encore du luth.
Après la sortie de son premier rejeton, l'artiste ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Il prévoit en effet un prochain album qu'il commencera à préparer dès 2013. «Ce dernier sera plus proche du patrimoine culturel marocain, même si la touche ‘flamenco' sera toujours probablement présente», nous confie Nino


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.