World Policy Conference : L'urgence d'une nouvelle gouvernance mondiale    Outsourcia fait l'acquisition de la société française Simplify    Dialogue social : El Otmani rencontre syndicats et employeurs    TGR : Le déficit budgétaire s'est creusé à 32,3 MMDH en septembre    Il fait l'actu : Kaiss Saïed, nouveau président de la Tunisie    Arab Reading Challenge: La Marocaine Fatima Zahra Akhiar passe en finale    Le 3e Salon maghrébin du livre fait la part belle aux enfants    Samira Said à Muscat    FRMF: Tout savoir sur les billets du match Maroc-Algérie locaux    TIBU Maroc présente la 1ère promotion de «Intilaqa»    Yemoh & The Minority Globe lance «Welcome to Africa» le 25 octobre    Ligue des champions de la CAF : Le WAC gagnera par forfait contre l'USMA    Les violations des droits humains à Tindouf mises à nu    Brexit: Un accord « possible » dans la dernière ligne droite, selon Dublin    Programme Bades: Le démenti de la CGI/CDG    Suite à une réunion avec la tutelle : Les transporteurs routiers de marchandises annulent leur grève    Moga Festival. L'électro métissé d'Essaouira !    À Hong Kong, la violence des radicaux n'entame pas l'unité du mouvement    Joie dans les rues de Quito pour célébrer la fin de la crise    Le Maroc tenu en échec par la Libye en attendant le Gabon ce mardi    Ouverture de la première session de la 4e année législative    Edito : Banques    Paul Kagame : « Le développement de l'Afrique relève de la responsabilité des Africains »    Le Maroc remporte à Abu Dhabi le Championnat arabe du muay-thaï    Fès : Trois individus arrêtés en flagrant délit de possession de plus de 2 t de chira    Vidéo. Marrakech : L'accident enregistré par une caméra de surveillance    WPC de Marrakech : La ‘‘Route de la Soie'', entre alarmistes et réalistes    Tunisie : Kais Saed vainqueur de la Présidentielle    Bleus : Plan D comme Deschamps, monsieur bricolage    La quête d'un équilibre défensif    Le nouvel échéancier de paiement de l'IATA inquiète les voyagistes marocains    Ferme soutien au Plan d'autonomie au Sahara    La sensibilisation à la santé mentale au menu d'une rencontre à Rabat    Grave menace sur le passage frontalier d'El Guerguarat    Une délégation parlementaire marocaine participe à la 141ème Assemblée de l'UIP    Le village solaire d'Id Mjahdi se dote d'un Centre éducatif    La Banque africaine de développement soutient l'entrepreneuriat des jeunes et l'innovation au Maroc    Euro-2020 : L'Italie qualifiée, l'Espagne devra attendre    BMCE Bank of Africa organise une master class sur le "personal branding"    "Achoura" de Talal Selhami remporte un nouveau prix en Espagne    Le musée Farid Belkahia ouvre ses portes aux œuvres de Hassan Hajjaj    Eradication du mariage des mineurs    Epidémiologie cancer du col de l'utérus au Maroc    Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche    Fès : Saisie de plus de 2t de chira    Le roi félicite le Premier ministre éthiopien lauréat du Prix Nobel de la paix    Marrakech : Trois morts et 22 citoyens écrasés par un conducteur en état d'ébriété    Le jour où Elton John a vu la reine Elizabeth II perdre son sang-froid    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Théâtre: «10 ans de mariage» à Casablanca
Publié dans L'Economiste le 05 - 03 - 2014

ON parle souvent du cap des 7 ans comme d'une étape charnière dans la vie d'un couple. En général, ça passe ou ça casse! Alil Vardar a choisi de s'intéresser au cap des 10 ans de mariage dans sa pièce de théâtre, qui sera jouée ce jeudi 6 mars à 21h, au Mégarama de Casablanca. Une pièce qui a vu le jour en décembre 2012 et qui a déjà fait ses preuves à Paris, d'abord, puis dans le reste de la France.
Comment raconter avec humour l'usure d'un couple? Et quoi de mieux que les planches pour apporter l'éloquence, l'énergie et le rythme nécessaire pour rire d'un sujet aussi délicat?
Pitch: A l'occasion de leurs 10 ans de mariage, Lisa organise une soirée surprise pour son mari, Alec. Or, comble de l'indélicatesse, non seulement celui-ci a oublié cette date, mais il a choisi cette même soirée pour demander le divorce!
Sur scène, deux comédiens furieusement énergiques incarnant un macho à la mauvaise foi flagrante et son épouse complètement dépassée par la situation. Une pièce qui ne s'accorde aucun répit puisqu'elle se joue en ce moment-même à Paris avec deux autres comédiens. Alil Vardar et Lola Marois Bigard (l'épouse de Jean-Marie) sont, quant à eux, en tournée dans toute la France et dans les pays francophones. En tout: 70 villes en 4 mois. Un véritable marathon du rire, en somme!
Manifestement, le couple est le thème de prédilection d'Alil Vardar. Lui qui avait déjà présenté la pièce «Le clan des divorcées» en 2003. Forte de son succès, cette pièce aux 2 millions de spectateurs s'est jouée pendant 9 ans et par 60 comédiens (pour jouer les 3 personnages de la pièce). «Le clan des divorcées» avait d'ailleurs été jouée au Mégarama de Casablanca en 2010.
L'escale de «10 ans de mariage» à Casablanca est une grande première pour Alil Vardar qui connaît la ville en tant que touriste, mais qui n'y a jamais joué. En effet, sa pièce précédente avait été jouée par un autre acteur au Mégarama. Aucune appréhension pour le comédien qui est plutôt excité à l'idée de jouer au Maroc.
«Le couple, tout le monde y passe! Dans chacun de mes personnages on peut se reconnaître à un moment. Même si je tourne toujours tout à la dérision, les scènes que j'écris sont réelles. J'aime observer les couples dans la rue, au restaurant... La manière dont se comporte l'homme nous indique très vite s'il essaye de la draguer ou si elle est déjà conquise. D'ailleurs connaissez-vous cette blague: Quand un homme ouvre la porte de la voiture à une femme c'est qu'une des deux est neuve?», ironise Alil Vardar. Les couples casablancais se reconnaîtront-ils dans ces scènes de ménages? Réponse, demain à 21h!
Qu'on ne se méprenne pas, il n'y a pas de place au défaitisme dans la pièce de Vardar. Même si elle commence par une menace de rupture, on peut dès lors annoncer que la fin est heureuse. L'éternel optimiste qu'est l'auteur de la pièce fait vieillir ce couple ensemble. On les voit d'ailleurs tous deux assis sur un banc, à 90 ans.
Que ce soit au cinéma, en chanson ou encore dans la littérature, la thématique du couple est omniprésente. De quoi risquer d'en lasser certains. Et pourtant... «Le thème du couple et de l'amour est un sujet inépuisable. On aime tous suivre la vie d'un couple car, à travers l'histoire des gens qu'on regarde, on imagine la nôtre. Dans «10 ans de mariage», les scènes de ménage ont beaucoup de succès. Il faut croire que là aussi le public se reconnaît», explique Vardar.
Le comédien finit l'écriture de sa troisième comédie: "Familles Recomposées". «On reste toujours dans le même thème, mais il me réussit tellement que je persiste et signe avec une troisième pièce qui, j'espère, aura autant de succès».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.