Lutte contre la criminalité: La DGSN démonte les fake news    Suivez en direct le derby milanais: Ac Milan vs Inter    Tanjazz racheté par Jazzblanca    Remaniement ministériel: Mohammed VI reçoit El Othmani en audience    Meknès: arrestation de deux frères pour transfert de fonds à des combattants en Syrie et en Irak    Khalid Safir: "La fiscalité locale marocaine aux mêmes standards que dans d'autres pays"    La DGST rejette l'authenticité de deux documents qui lui sont attribués    Quasi-stagnation de l'indice des prix en août selon le HCP    Karina Sebti, nouvelle DG de Management de transition en France    Résultats financiers : Auto Hall tire son épingle du jeu en S1    Un atelier clandestin de fabrication de sacs plastiques démantelé à Mohammédia    10 millions d'écoliers, élèves et étudiants au Maroc    Japon: Pas de procès pour Ghosn avant avril 2020    BMCE Bank Of Africa dément les allégations fallacieuses de Maghreb Confidentiel et Afrique Intelligence    Mariage des mineures: Comment en venir à bout?    Brèves    Remaniement : le RNI reste dans le prochain gouvernement    Le Maroc participe à une grande opération de l'Interpol    Eclairage à Rabat sur les vertus de la médecine traditionnelle chinoise    Zidane face aux vents contraires après son pire naufrage au Real    Ligue Europa : Arsenal, Man United et Séville frappent d'entrée    Pour le Onze marocain, le chemin de Yaoundé passe en premier par Blida    Les dindes de Tnine Chtouka !    L'EMSI organise le 4ème Congrès international SysTol    Très chère 2M ! "La deuxième chaîne nous rassemble" Peut-être bien, mais à quel prix ?    Habib El Malki s'entretient avec le directeur du FNUAP pour la région arabe    Contrôle politique et autonomie des organismes publics    Divers    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Insolite : Plus de jours fériés    U2 en concert en Inde    Les incroyables révélations de Sinéad O'Connor    L'hologramme de Whitney partira en tournée en 2020    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Raja-Hilal Al Qods : Deux joueurs empêchés par Israël de jouer au Maroc    Il fait l'actu : Mohamed Karim Mounir, PDG de la BCP    Vidéos. L'Espagne célèbre la journée mondiale de la Paella    Alerte météo : Averses orageuses localement fortes avec chute de grêle et rafales à partir du vendredi dans plusieurs provinces    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie, une confrontation fratricide à Blida    Tarik Sektioui, nouvel entraîneur de la Renaissance sportive de Berkane    Le Festival Oasis 2019 comme si vous y étiez !    Premières Assises nationales du Développement humain    Statistiques du Haut-commissariat au plan (HCP)    L'Espagne s'achemine vers la tenue d'élections législatives anticipées…    Festival International du Film de Marrakech. Cap sur l'Australie !    DJ Nicola Cruz, l'explorateur de sons    Edito : Assises    Habib El Malki : La proclamation d'une Journée internationale de lutte contre l'islamophobie permettra de faire échec au discours de la haine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gouvernement français
Le grand retour de Ségolène Royal
Publié dans L'Economiste le 03 - 04 - 2014

Manuel Valls, fraîchement nommé Premier ministre, a annoncé son équipe «resserrée» de 16 ministres (contre 38 en comptant les ministres délégués dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault) dans un contexte houleux. Les nouveaux portefeuilles étaient annoncés alors même que le parti Europe-Ecologie-Les Verts (EELV) renonçait à participer à ce deuxième cabinet sous Hollande, contre l'avis de la majorité de ses parlementaires. L'aile gauche du Parti socialiste s'est montrée très critique aussi envers le nouveau Premier ministre, qu'elle juge «trop à droite».
L'Intérieur, que Manuel Valls a abandonné pour la primature, revient à Bernard Cazeneuve, qui libère pour sa part le ministère du Budget.
La nouvelle formation marque notamment le grand retour de Ségolène Royal, électron libre du PS, ex-compagne du président et candidate malheureuse aux présidentielles, en 2007. Elle hérite du ministère de l'Ecologie, du développement durable et de l'énergie. Un poste important qu'elle a déjà occupé en 1992. François Rebsamen, le seul autre «nouveau venu» au gouvernement, a été nommé ministre du Travail, de l'emploi et du dialogue social.
Arnaud Montebourg voit ses fonctions s'étendre du Redressement productif à l'Economie, redressement productif et numérique. Il reprend donc les rênes de l'Economie à Pierre Moscovici, libéré de ses fonctions gouvernementales. Michel Sapin, jusque-là ministre du Travail, se retrouve à la tête des Finances.
Contre toute attente, Christiane Taubira garde la tutelle des Sceaux. La ministre de la Justice n'a donc pas fait les frais de ses prises de bec avec Manuel Valls. Laurent Fabius et Jean-Yves Le Drian ont respectivement été reconduits aux Affaires étrangères et à la Défense. Idem pour Marisol Touraine, Aurélie Filippetti, Stéphane Le Foll et Marylise Lebranchu, qui gardent leurs fonctions à la tête des Affaires sociales et la culture, l'Agriculture, la Décentralisation et la Fonction publique.
Najat Vallaud-Belkacem garde le ministère du Droit des femmes et reprend les portefeuilles de la Ville, de la jeunesse et des sports. Elle perd en revanche son statut de porte-parole du gouvernement, récupéré au vol par Stéphane Le Foll.
Benoit Hamon, notamment choisi pour réconcilier l'aile gauche du PS avec cette nouvelle formation, hérite du ministère de l'Education, jusque-là tenu par Vincent Peillon. Ce dernier ne fait plus partie du gouvernement. Il devra gérer aussi l'Enseignement supérieur et la recherche.
George-Pau Langevin abandonne son poste de ministre déléguée à la Réussite éducative pour récupérer la gestion des Outre-mer en lieu et place de Victorin Lurel qui, lui, a été évincé.
Sylvia Pinel, seule représentante du Parti radical de gauche, est promue au Logement, après avoir été ministre déléguée chargée de l'Artisanat et du commerce dans la précédente équipe. Elle remplace Cécile Duflot, l'un des deux ministres EELV au gouvernement Ayrault.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.