Bac 2019. 150 personnes interpellées pour fraude    AWB lance un emprunt obligataire d'un milliard de dirhams    Maroc Telecom, 1ère privatisation du programme de la LdF 2019    Un suspect arrêté dans l'affaire de l'agression d'une allemande    Crise au PAM : la réunion de la commission préparatoire maintenue à Agadir    BAC 2019. Les résultats seront affichés le 26 juin    Larache: Coup d'envoi du 9e festival international d'équitation « Mata »    Inauguration officielle du Smap Paris 2019    CAN 2019 : Royal Air Maroc mobilise 54 vols supplémentaires depuis et vers l'Egypte    Relance du secteur immobilier : Fassi Fihri sollicite les MRE    Arabie Saoudite: Le conflit s'intensifie    Dialogue social: à combien s'élève le coût de l'accord ?    Bac: Nouveaux cas de triche!    Enseignement public payant: Le niet des parents    Visa se mobilise pour la CAN    Marrakech: Le festival des arts populaires fête un demi-siècle    Un salon pour encourager les jeunes à lire    Dialogue social : Le coût global de l'accord s'élève à plus de 14 milliards de dirhams    SAEDM et REALITES scellent un partenariat    Copa America : Le Brésil en reconquête sans Neymar    Les sanctions de la Commission de discipline et de fair-play    Meeting International Mohammed VI : Beau plateau attendu aux épreuves de sprint    Le Mpay Forum, un observatoire de veille en Mobile payment, Mobile banking et Fintech    Un roadshow national pour promouvoir l'accès des TPME au financement et à la commande publique    Activités du parti    Attaques contre deux pétroliers en mer d'Oman    Pour améliorer le goût de vos aliments, mangez assis !    Insolite : Le tatouage du patron de Twitter    Jessica Préalpato, la pâtissière qui bouscule le dessert    Rapatriement des familles de l'EI Que font leurs pays d'origine ?    News    Younes Moujahid à la tête de la FIJ    Zagora à l'honneur du "Moroccan day" aux Etats-Unis    "Rolling Thunder Revue", quand Scorsese s'amuse à raconter Dylan    Nouvelle édition du Moussem culturel international d'Assilah    CAN 2019. Ce qui attend les Lions de l'Atlas    La Fondation nationale des musées s'allie au ministère de la culture    Célébrations de la Fête du Trône. Les consignes du ministère de la Maison royale, du protocole et de la chancellerie    Moujahid, premier journaliste arabe et africain à la tête de la FIJ    Ouyahia écroué, Sellal entendu par un juge d'instruction    Le Suriname salue le rôle de «leader africain» de SM le Roi Mohammed VI    Taper sur Trump? C'est possible à un salon tech en Chine    NBA : Toronto fait chuter Golden State et s'offre son premier titre    Caractère officiel de l'amazigh : Le conseil provincial de Tiznit premier à passer à l'acte    Entre pirates, collision ou missiles, les tankers évoluent en eaux troubles    Compromis européen sur un budget de la zone euro    La protection des données revêt une importance capitale pour Bank Al-Maghrib    Journée mondiale des donneurs de sang    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marrakech, capitale africaine du polo
Publié dans L'Economiste le 28 - 04 - 2015

Une bien belle carte postale. Un match d'exhibition de polo,
le British Polo Day, s'est déroulé ce week-end au sein du Jnan Amar Polo Resort, le plus grand projet africain dédié à la discipline. Deux équipes de quatre joueurs chacune se sont affrontées devant un parterre de prestigieux invités, triés sur le volet. L'équipe du Commonwealth contre celle du domaine, composée des meilleurs joueurs argentins et saoudiens. A ce sujet, Abdelhadi Amar, le maître des lieux, espère qu'un jour son "équipe, qui porte les couleurs du Maroc et dispute les matchs à travers le monde, soit composée de joueurs marocains". Comme pour chaque rendez-vous de la haute société, il est de bon ton d'y associer un message de solidarité. Cette rencontre était ainsi au profit de la fondation Eve Branson, qui est au service des populations démunies du Haut-Atlas. Mais ce n'est pas la seule bonne action. Une petite dizaine d'enfants des villages voisins et même du personnel du club composent l'équipe des Ninos.
La fantasia a naturellement fait partie de la fête. On pouvait y admirer la dextérité de ces cavaliers, dont certains étaient des femmes. Un moment particulièrement apprécié par les invités
Ils sont entraînés et équipés gratuitement et profitent du terrain chaque semaine, à la seule condition d'aimer ce sport évidemment, mais aussi de pleinement s'investir dans leur scolarité et d'étudier les langues étrangères. Un donnant-donnant bien pensé pour ouvrir l'horizon de ces enfants. Après des projets essentiellement menés à Casablanca depuis 30 ans, la Société d'investissement Al Amal pour le Maroc (SIAMA) a donc jeté son dévolu sur la ville ocre pour surfer sur une niche d'élite, le polo. Les 50 hectares de terrain, à une vingtaine de kilomètres de Marrakech, sur la route du Barrage, prévoient d'héberger à terme, le Marrakech polo club, déjà opérationnel,
Les traditions du Maroc ont eu une place de choix dans cet événement international
un hôtel de luxe sous la marque Ritz-Carlton et des villas haut de gamme, dont les 22 premières, prévues dans la phase 1, sont d'ores et déjà réservées par des joueurs de polo de Dubai, d'Abu Dhabi et de Londres. Une enveloppe totale de 100 millions d'euros pour faire du site, une véritable académie au Maroc. Amar s'appuie sur le fait que "pendant les mois froids et pluvieux, les joueurs internationaux devaient se rendre en Argentine pour pratiquer toute l'année. Ce projet à Marrakech, une ville qui offre un climat idéal et une proximité géographique, est une alternative très appréciable pour ces joueurs."
Rajoutant que "le polo est une niche lucrative. Les clients que nous recevons ici viennent souvent de loin, et souhaitent être hébergés sur place. Les villas, comme l'hôtel, dont les travaux démarrent après l'été pour une ouverture en 2017, sont donc indissociables du polo club". Autre personnalité visible dans ce projet, Patrick Guerrand-Hermès, qui a présidé la Fédération of international polo, met à la disposition du club marrakchi ses poneys argentins. La race de prédilection de la discipline, dont il fait de la reproduction sur ses terres dans le nord du Maroc. Une ronde de grands noms, un projet pionnier, une discipline d'élite et la touche solidarité sont autant d'atouts pour faire briller, toujours plus, le nom de Marrakech partout dans le monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.