Mercato : Le Hellas Vérone négocie avec l'AC Fiorentina pour Amrabat    Tholot : “Aït Bennasser a perdu son niveau”    Larache, capitale des fruits rouges    Le BTP termine l'année sur une bonne note    Ces routes migratoires et ceux qui les empruntent    Chikayates: 194.000 réclamations reçues    Projets de lois votés aujourd'hui par les conseillers    Comment sommes-nous devenus si cons?    Plus d'un milliard de DH pour la réhabilitation d'écoles en 2019    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Nasser Bourita : l'ouverture de consulats dans les provinces du Sud souligne la marocanité du Sahara    La corruption endémique fait florès    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Les députés russes approuvent les amendements constitutionnels de Poutine    S.M le Roi reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Le Bahreïn réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Ziyech victime d'une déchirure musculaire au mollet    Yassin Ayoub signe au Panathinaïkos    Mohamed Wahab désigné meilleur officiel technique africain 2019 par la CAA    Ecologique pendant son utilisation, la trottinette électrique l'est un peu moins lors des phases de production et de recyclage    Le Conseil de la concurrence et l'IFC renforcent leur partenariat    La ménopause prématurée augmente le risque d'avoir des problèmes de santé à la soixantaine    mWellness Group prévoit d'investir 200 MDH au Maroc d'ici 2025    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    A Essaouira, le travail de mémoire commune des juifs et des musulmans    Parution de l'ouvrage "Renouveau pour le Maroc" de ses coauteurs Abdelaâli Benchekroun et Nour-Eddine Saoudi    IFC accorde un prêt de 100 millions de dollars à la Région Casablanca-Settat    Affaire « Hamza mon bb » : les derniers éléments du procès    La Tribune de Nas : Pas la guigne habituelle…    La tempête Gloria fait 10 morts et 4 disparus    Thomas Reilly : « le Maroc et le Royaume-Uni ont énormément à offrir au continent africain »    Nouveau virus : trois villes chinoises déclarées en quarantaine, les festivités du Nouvel An annulées à Pékin    La sélection nationale de handball approche de la qualification à la Coupe du monde    Arrestation d'un individu pour trafic de psychotropes à Fnideq    Programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation 2020-2027 : La communication se renforce autour du dispositif    Botola Pro D1 : Le Hassania d'Agadir renoue avec la victoire    Destitution Trump: l'accusation en appelle au courage des sénateurs républicains    BCE: Pleins feux sur la future stratégie et les risques    La République centrafricaine ouvre sa représentation diplomatique à Laâyoune    Exil médical: Une véritable hémorragie    Présidentielles boliviennes: Evo Morales désigne son candidat…    En Grèce, une femme élue pour la première fois à la présidence    Edito : Civisme    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    Arrestation d'un président de commune pour corruption    Au titre de l'année 2019 : 80 rencontres culturelles dans 35 cafés littéraires de par le Maroc    Improvisation sur «Des tranches de vie nées du néant»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mawazine: C'est parti pour une semaine de concerts!
Publié dans L'Economiste le 29 - 05 - 2015

LA 14e édition du festival Mawazine s'annonce haute en couleurs et chargée de grands moments musicaux. L'évènement qui fait vibrer la capitale aux musiques du monde donne le coup d'envoi dès ce vendredi 29 mai. Il se poursuivra jusqu'au samedi 6 juin. Pour ne pas déroger à la règle, Mawazine offre une programmation très éclectique de musiques d'ici et d'ailleurs. Le festival qui avait habitué son public à une programmation riche en artistes que l'on peut catégoriser de «légende» comme Stevie Wonder, BB King, Elton John... propose cette année une sélection plutôt grand public mais qui saura tout de même ravir les festivaliers. C'est d'ailleurs la bomba latina Jennifer Lopez qui lance les festivités sur la scène de l'OLM Souissi. La star est une véritable bête de scène et est connue pour offrir des concerts exceptionnels. Samedi, c'est au tour de Pharell, très attendu par son public qui s'impatiente à chanter et danser sur son tube planétaire «Happy». Quant à la scène Nahda, c'est la célèbre Syrienne Assala qui enchantera son public. Du côté de la scène Bouregreg, place à la salsa avec l'ambassadeur de la musique colombienne Yuri Buenaventura. Les temps de la semaine seront marqués par les concerts de Placebo, Elissa et Black M le mardi. Le lendemain, Sting partagera ses grands classiques à l'OLM, Nabil Shuail, dit le rossignol du Golfe, foulera la scène de Nahda et les Ambassadeurs feront vibrer le Bouregreg aux rythmes africains. Vendredi prochain, ce sera «showtime» avec Usher, considéré comme l'un des princes du R'n'B et Aziz Sahmaoui au Bouregreg qui sait définitivement comment embraser son public. Maroon 5 et Wael Kfoury promettent une clôture de cette 14e édition en beauté, compte tenu de l'importance de leurs fans au Maroc.
Dans une ambiance plus intime et cosy, les mélomanes pourront apprécier les concerts du théâtre Mohammed V. La salle, qui a vu défiler de grands noms de la musique, propose cette année les concerts de deux divas Majda Roumi (le 30 mai), et celui de la soprano Barbara Hendrickx. Les inconditionnels de la musique lyrique nationale apprécieront le concert du doyen Abdelhadi Belkhayat, ou encore la soirée de samedi avec Bajeddoub et Souiri.
A.B.
Têtes d'affiche...
■ Jennifer Lopez (J.Lo): Native du Bronx, c'est en tant que danseuse que la bomba latina originaire de Puerto Rico démarrera une riche carrière dans le monde du showbiz. Elle crèvera l'écran quelques années plus tard dans le rôle de son idole «Selena» puis sort son premier album «On the 6» marqué par la sortie de son 1er tube «If you had my love». Chaque casquette qu'elle porte lui réussit, elle est nommée personnalité la plus influente du monde par Forbes en 2012. Celle qui est aujourd'hui loin d'être «Jenny from the block» se produira au Planet Hollywood de Las Vegas de janvier à juin 2016. 29 mai à 20h45 à l'OLM Souissi
■ Pharell Williams: Plus communément appelé Pharell, c'est avec son acolyte de toujours Chad Hugo qu'il forme le duo de production mythique dans le milieu hip hop R'n'B, «The Neptunes». Connu et reconnu pour leurs productions ou encore leur remix déjà dans les années 90, le son «Neptunes» a un cachet, et les fines oreilles les reconnaissent aux premières notes. En 2001, il laisse son côté rock s'exprimer dans son groupe NERD avec des tubes comme «Rockstar» ou «Lapdance». En 2013, il explose avec l'album «Girl» et son hit aux côtés des Daft Punk «Get lucky». 30 mai à 20h45 à l'OLM Souissi
■ Assala: La grande star syrienne compte de nos jours parmi les plus grandes chanteuses du monde arabe. Comme toute grande artiste de la musique arabe, elle a chanté des titres écrits par l'illustre poète Nizar Kabbani. L'interprète de «Samahtak» et de «Alli gara» à la voix aussi puissante que douce, aura débuté alors qu'elle n'est qu'une enfant. Ce n'est qu'à partir de ses 20 ans qu'elle se forge une personnalité artistique. Sa dernière participation au festival remonte à 2012. 30 mai à 21h45 à l'Espace Nahda
■ Sting: L'un des plus grands musiciens de la planète aujourd'hui n'a pas commencé avec «The Police», mais en tant que contrebassiste d'un groupe de jazz fusion nommé «Last Exit». Son premier succès il le doit à «Roxanne», premier tube enregistré avec le groupe mythique, début d'une brillante carrière musicale pour «The Police». Il mènera également une carrière solo et enregistrera des hits comme «Englishman in New York» ou encore «Fragile». Nul besoin de préciser que le répertoire de ce chanteur british, ainsi que celui de «The Police» font partie des grands classiques. 4 juin à 20h45 à l'OLM Souissi
■ Usher: Véritable icône du R'n'B, l'incroyable danseur et digne héritier du King of Pop en la matière est l'une des figures incontournables de la scène musicale américaine. Le célèbre chanteur de «You make me wanna» est connu pour offrir des shows grandioses alliant danse et chant. Le célèbre artiste était au Maroc pas plus loin que fin 2014, où il a joué les nomades en plein désert. 5 juin à 20h45 à l'OLM Souissi
■ Wael Kfoury: Il est l'une des figures les plus populaires de la chanson lyrique arabe. «Bi njoom el leyl», «Lail wa raad wa reeh», ou encore en duo avec Nawal Zoghbi pour «Men habibi ana», l'étoile libanaise envoûte son public très éclectique à chaque interprétation. Ses fidèles venus de tout le Maroc, déjà présents lors de la clôture du festival en 2012, ne rateront sous aucun prétexte son retour à Mawazine qui promet de ravir les mélomanes. 6 juin à 21h45 à l'Espace Nahda


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.