Le Masi soutenu par les premiers résultats du 3e trimestre    Saham Immobilier: Almaz revisite le moyen standing    Retraites en France: Comment combler le déficit    Les Algériens de nouveau appelés aux urnes    Oujda: Quand le football booste le tourisme local    Mafias de la santé    Des contes en ligne pour préserver l'héritage culturel    Météo: le temps qu'il fera ce vendredi    Le Polisario mis à l'index au Pays Basque espagnol    Philippe Vasseur : On ne va pas changer le monde uniquement avec des décisions qui viennent d'en haut    Shinzo Abe, une longévité record sans successeur en vue    Unis contre Trump, les démocrates exposent leur division entre modérés et progressistes    Le régime successoral est à revoir    L'OCS croit pleinement en ses chances à Radès    Les billets du derby se font désirer sur internet    Euro 2020 : Casse-tête au tirage et chocs en perspective    Tiznit s'achemine vers un nouveau marketing territorial    Le Maroc, un acteur majeur dans le domaine industriel en Afrique    Saisie de 476 kg de cocaïne dans un appartement à Harhoura    Elalamy : Le Maroc ne ménagera aucun effort pour continuer le développement de son industrie automobile    Soukaina Fahsi enflamme le public de "Visa for Music"    Deux films marocains en compétition aux Journées cinématographiques de Kairouan    Malgré la polémique, le film de Polanski attire le public    ‘‘Lire Casablanca'', une référence sur l'histoire architecturale et urbanistique de Dar El Beida    Bourita reçoit Jean-Yves Le Drian à Rabat    Le film « Adam » fait un beau parcours à l'international    Secousse tellurique de magnitude 3,1 dans la province de Midelt    Mosquées: Ahmed Toufiq s'engage pour l'amélioration de la qualité des lieux    Le FIFM célèbre le parcours de quatre grandes figures du cinéma international    Futsal: la sélection marocaine des personnes de petite taille affronte l'Egypte    A Nador, interpellation de deux hommes pour trafic international de drogue et psychotropes de grande ampleur    Google durcit les règles pour les publicités politiques    Hay Mohammadi: accueil triomphal pour l'équipe du TAS    Giovanna Barberis «La mise en œuvre effective de la politique intégrée de la protection de l'enfance pourrait être accélérée»    Le roi saoudien appelle l'Iran à renoncer à son « idéologie expansionniste »    Affaire ukrainienne: Un ambassadeur dit avoir « suivi les ordres » de Trump    «La formation un maillon parmi tant d'autres pour structurer la filière musicale»    Badr Hari organise le mariage secret de Ronaldo à Marrakech    Al boraq : 2,5 millions de voyageurs transportés à fin octobre 2019    Inauguration à Rabat du nouveau siège de la COMADER    Ce vendredi, alerte météo dans plusieurs provinces du royaume    Edito : Modèle    Saisie de 476 kg de cocaïne dans un appartement à Harhoura    Le Maroc que nous voulons...    Billetterie en ligne : Le Raja et guichet.ma, champions de la transformation numérique du sport    PLF 2020, M. Benchaaboun nu parmi les loups…    Difficulté d'accès au financement : le constat choquant du HCP    La SGM et l'Université Mohammed V scellent un partenariat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ESAV Marrakech
Faire naître une nouvelle génération d'artistes
Publié dans L'Economiste le 23 - 06 - 2015

C'est peut-être l'établissement le plus cosmopolite de la ville. La grande école internationale des métiers de l'image, l'ESAV (l'Ecole supérieure des arts visuels de Marrakech), fondée en 2006, a lancé la campagne de recrutement de sa 10e promotion cinéma et de sa 8e promotion graphisme. Deux secteurs en expansion. Pour l'établissement privé d'enseignement supérieur à vocation de service public, il s'agit en effet de faire naître une nouvelle génération d'artistes et de professionnels du cinéma, de la télévision, du multimédia et du graphisme au sud de la Méditerranée. Facile, quand on est basé à Marrakech, une destination prisée pour les tournages nationaux et internationaux.
Dans ce secteur toujours plus porteur au Maroc, l'ESAV s'impose comme l'école de référence et un vivier de recrutement. Ses étudiants participent quasi sans exception à toutes les grosses productions en tournage dans la région. Moins connue du grand public, sa filière de communication graphique repose, quant à elle, sur les besoins d'un secteur qui offre de multiples débouchés: l'art, le design, la publicité, la presse, l'édition, le web ou encore l'habillage télé. Les étudiants se préparent à endosser des postes dans la communication visuelle, l'histoire des arts et du design, la typographie arabe et latine ou l'identité de marque. Ces 2 voies de spécialisation proposées ont toutes leurs formations accréditées par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la formation des cadres. Le cursus cinéma, qui inclut les métiers de la réalisation, de l'image et du son, de la production et du montage, étant parrainé par quelques grands noms, comme Martin Scorsese, Wim Wenders, Faouzi Bensaidi ou Abderrahmane Sissako.
Plusieurs volontés composent la particularité de l'établissement. C'est avant tout un lieu d'échange et de rencontre entre étudiants de différentes nationalités et un lieu de débat d'idées pour les professionnels marocains et étrangers. Son équipe pédagogique est composée de 90 enseignants de 13 nationalités, soutenus par des intervenants ponctuels. Une efficace mise en réseau des professionnels des 2 rives de la Méditerranée. Cette mixité sociale réussie vise son orientation vers les réalités du marché de l'emploi marocain sur des secteurs nouveaux. Ce qui fait la force également de l'établissement, c'est à la fois son fonds de bourses d'études, qui permet l'accès aux étudiants de familles à faible revenu, et son infrastructure moderne et fonctionnelle. On y bénéficie d'une palette de commodités propres à toute école d'art, de cinéma et de graphisme en conformité avec les standards internationaux. En effet, les équipements se déclinent entre salles de cinéma, couvertes ou de plein air, une salle TV5 Monde de projection et d'analyse filmique, des plateaux de tournage, une régie multi-caméras, ou des salles de montage équipées des dernières technologies de pointe.
L'école a réussi, en près de 10 ans, à se tailler une belle notoriété auprès des professionnels et des entreprises au Maroc, comme à l'international, renforçant au passage l'image d'un Maroc contemporain créatif et innovant.
Les 2 nouveaux masters de la rentrée
Pour la rentrée 2015-2016, l'ESAV lance 2 nouveaux masters (bac + 5). Le premier étant un master design de communication graphique, en partenariat avec l'ESAD Valence Grenoble, avec 3 axes d'enseignements traités. Le Brand design qui intègre l'identité et la création de marque, la typographie arabe contemporaine, mais aussi, à travers la mise en place du Transmedia Lab, l'articulation d'univers narratifs sur des médias interactifs. Le second master se consacre à la production cinéma et audiovisuel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.