L'ONCF annonce une réduction de 50% sur les cartes de réductions    Les Pare-buffle interdits dès janvier    Festival du film documentaire sur la culture hassanie : 10 films en lice    Pourquoi les Etats-Unis ont-ils levé la suspension imposée aux agrumes en provenance du Maroc    2e tour des présidentielles au Chili    LE MAROC EN MARCHE:L'HISTOIRE SE RAPPELLE ET N'OUBLIE GUÈRE .DEUX CAS DE MEME IDENTITE :M. SEP BOUTEFIFA    Vladimir Poutine s'érige en garant de la prospérité du pays    La mobilité électrique en marche sur le réseau autoroutier national    Les malheurs du tout compris!    Tanger: la Maison méditerranéenne du climat, une structure pour renforcer la gouvernance climatique    Un projet de résolution visant à rejeter la décision de Trump    La CEDEAO affirme son attachement à la paix, à la sécurité et à la stabilité dans la région    Mondial 2018: Le Maroc pense à plusieurs matches amicaux    PHENOMÈNE SOCIAL:"ANTA SLAOUI ...WANTA RBATI...BGHIT NA3RAF ACH BGHITOU ?"-"HA LI BGHINA :GANTRA N3AMASS"    C'EST ARRIVE AU CIMETIERE SIDI HAJJAJ A YACOUB EL MANSOUR DES VISITEURS FACE A DES SERPENTS,SCORPIONS,CHIENS ERRANTS,HERBES SAUVAGES,DES FIGUIERS TOUFFUS ...L'HORREUR !!    Akhannouch plaide pour la concrétisation d'une nouvelle offre politique    18 DECEMBRE:JOURNEE INTERNATIONALE DES MIGRANTS    SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTE LE ROI MOHAMMED VI:COUPE DU TRÔNE 2017.Saut d'Obstacles – Clubs    MCO-A/G DEMAIN: L'ÈRE DU CHANGEMENT A - T-ELLE SONNEE POUR LE MCO?    RSA: PRESIDENCE DE L'ANC OU Mme ZUMA EST EN DIFFICULTE FACE A RAMAPHOSA    France : Ces ministres millionnaires    UE-Brexit : L'avenir sera fait de négociations difficiles    L'AS Salé connait son adversaire en quarts de finale    Programme des principaux matchs de ce dimanche 17 décembre    Mondial 2018 : Les chances des Lions selon les statisticiens    Fermeture définitive de la prison locale Salé    Khémisset: 18 blessés dans le renversement d'un véhicule de transport    Message de condoléances de SM le Roi au président français suite à la collusion de train à Millas    Troisième AG de la FAAPA à Casablanca    Parlement : Habib El Malki en visite de travail au Vietnam    4 tonnes de Haschich saisies en Espagne    OiLibya s'allie à SGS pour la qualité de ses carburants    AUJOURD'HUI A 13 H A L'INSTITUT NATIONAL DES STATISTIQUES DE LA FAC DES SCIENCES HUMAINES :JOURNEE CULTURELLE DE COREE DU SUD    « Plasticiens du Maroc, Poètes du Monde » à la Société Générale    La Fondation AWB s'intéresse à la Citoyenneté en son Espace Actua    Abdelhak Najib signe « Le pays où les pierres parlent »    DEMANTÈLEMENT D'UN GANG QUI KIDNAPPAIT DES RICHES CONTRE DES RANÇONS    Que faisait le président de la Région Beni-Mellal avec la délégation du WAC au Mundialito?    PREVISIONS METEOROLOGIQUES POUR LA JOURNEE DU SAMEDI 16 DECEMBRE    ATTENTION! POULES DANGER!!!    MISE A JOUR DE LA BOTOLA: LE WAC ET LA RAJA AU COMPLEXE PRINCE MOULAY ABDALLAH (LUNDI,MARDI ET JEUDI)    Historique de la langue arabe à l'UNESCO    Droits de l'Homme: El Othmani promet un plan d'action    Un mondial sans Espagne ?    Disney rachète 21st Century Fox    Le Maroc adhère au protocole... 3 ans après    La Chambre des représentants adopte en deuxième lecture le projet de loi de Finances 2018    Leith Alam, artiste Marocain, auteur, compositeur et arrangeur musical    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agroalimentaire: L'expertise marocaine séduit
Publié dans L'Economiste le 28 - 12 - 2016

Pour Sanou Aboubacar, président de la région «Boucle du Mouhoun» au Burkina-Faso, la coopération Sud-Sud est une nécessité (Ph. A.K)
- L'Economiste: Quel est, pour vous, le bénéfice de cette visite dans l'Oriental?
- Sanou Aboubacar: C'est un voyage d'étude et échange d'expériences entre l'Oriental et notre région la Boucle du Mouhoun (Burkina Faso). Un périple qui nous a conduit dans plusieurs localités et villes de cette région pour s'inspirer du modèle de la régionalisation avancée et voir comment on peut initier des programmes de développement commun, spécialement dans le secteur agroalimentaire. Notre délégation se compose de 14 membres (élus locaux, producteurs, transformateurs et présidents de la chambre du commerce, de l'association des éleveurs et quelques coopératives). Des secteurs productifs identiques à ceux qu'on trouve dans l'Oriental. Nos deux régions sont confrontées aux mêmes difficultés mais possèdent des atouts considérables pour lancer des coopérations bénéfiques. Dans ce sens on souhaite bénéficier du savoir-faire des professionnels de la région.
- Quel pourrait être l'impact de la coopération décentralisée sur les relations économiques entre le Burkina-Faso et le Maroc?
- Le Roi du Maroc a fait beaucoup de choses pour mon pays. C'est le cas pour les inondations de 2009 lorsque le Maroc a apporté une aide consistante au Burkina-Faso. Nos relations se renforceront dans le cadre de la coopération Sud-Sud avec multiplication des échanges commerciaux et renforcement de la coopération bilatérale. Le Maroc a gagné en expertise à la faveur d'un capital humain développé. C'est sur cet axe qu'on cherche à travailler davantage. Idem dans le secteur agroalimentaire. Le Maroc est un pays en avance par rapport à mon pays dans ce domaine. D'où la nécessité de consolider cette coopération dans un esprit gagnant-gagnant. On saisit cette occasion pour inviter les investisseurs de l'Oriental et du Maroc à visiter notre région pour lancer des partenariats et fructifier nos échanges.
- Comment décliner les échanges étatiques sur le plan régional?
- Nous espérons bénéficier de l'expérience de l'Oriental pour développer nos coopératives de transformation des produits laitiers, nos coopératives d'élevage et transport de marchandises, les politiques en économie de l'eau pour assurer un développement durable. Notre région est l'une des plus fertiles du Burkina-Faso mais n'exploite que 10% de sa superficie. C'est une région réputée pour sa production en coton, sésame, céréales et noix. C'est dans ces domaines qu'on compte sur le savoir-faire de l'Oriental en matière d'élevage et politiques de valorisation agroalimentaire.
Propos recueillis par Ali KHARROUBI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.