Journée mondiale de l'information: 5 choses que vous pouvez faire pour restaurer la confiance dans le journalisme (Peu importe qui vous êtes)    Brèves    Conflits d'intérêts: L'Istiqlal plaide pour un texte dédié    Article 1067742    Auto Hall clôture le premier semestre dans le rouge    Allemagne : Schalke 04 se sépare de son entraîneur David Wagner    Cheb Khaled: «Maroc, Algérie, Tunisie... Un seul peuple séparé par l'histoire»    Colère et indignation après le meurtre de Naima (micro-trottoir)    Arts : les résultats du programme exceptionnel de soutien 2020 dévoilés    Bourita reçoit le nouvel ambassadeur du Royaume-Uni au Maroc    La chanteuse Chama Zaz tire sa révérence    Travailleuses et travailleurs domestiques: plus de 2.500 contrats de travail conclus (Amekraz)    Bilan quotidien: 1422 nouveaux cas au Maroc, dont 542 à Casa-Settat    Présidentielle en Côte d'Ivoire : l'ONU appelle à un vote «pacifique et inclusif»    US Round Up du lundi 28 septembre Présidentielle/Floride, Amy Coney Barrett, De Blasio, Célébrités    Le Liban, nouveau protectorat français ?    K-pop : 10 millions de vues pour la nouveauté des Blackpink    Chelsea: Hakim Ziyech toujours absent    Campagne d'assainissement : Plus d'un million de bouteilles d'alcool saisies par la DGSN    Mohamed Bachir Rachdi : « Le projet de loi vient donner de vrais pouvoirs d'action à l'Instance, pour jouer son rôle dans un cadre de complémentarité institutionnelle »    Festival de Fès de la culture soufie : une édition en ligne pour 2020 !    «La sortie sur le MFI de septembre était nécessaire»    Raja de Casablanca : Sofac rejoint la liste des partenaires    Le Maroc favorable au document sur le développement de l'éducation    La CGEM explique ses propositions pour la loi de finances 2021    Casablanca: trois escrocs dans les filets de la DGSN    Le gouvernement refuse de créer un fonds pour le cancer    Leicester humilie Manchester City et prend les rênes du championnat    OCP Africa et l'IFC s'allient pour l'agriculture ouest-africaine    Entre masques et doudounes, Roland-Garros lance son édition automnale toit fermé    France: les prévisions du ministre de l'Economie    JO de Tokyo: La natation nationale face au défi de la qualification    A 90 ans, Haja El Hamdaouia met fin à sa carrière    Fusion Atlanta-Sanad: la nouvelle entité voit le jour    France: trois morts dans le crash d'un aéronef    Biélorussie: Une investiture à huis-clos pour Alexandre Loukachenko    Un engagement sans faille en faveur des populations démunies    Stephanie Williams soutient les efforts consentis dans le cadre du dialogue de Bouznika    Entrée en vigueur de la loi relative au droit d'accès à l'information au Maroc    Ce qui est prévu jeudi au Conseil de gouvernement    Tourisme: Lancement de «Madaëf ECO6»    La chanteuse Houda Saad traverse une épreuve difficile (PHOTO)    Coronavirus : le dépistage élargi à tous les laboratoires [Document]    Pédophilie. Ramid fait trembler les assassins    On connaît le premier relégué de la Botola    Annulation de la 14ème édition du Festival international du film de femmes de Salé    Prévisions météorologiques pour la journée du lundi 28 septembre 2020    Les inégalités raciales ont coûté 16.000 milliards de dollars à l'économie américaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La start-up qui industrialise les Open Innovation
Publié dans L'Economiste le 16 - 10 - 2017

L'écosystème entrepreneurial marocain s'enrichit d'un nouvel espace d'innovation: LaFactory. Un espace de 600 m2, situé au 8e étage du Technopark de Casablanca. Le local est le fruit d'un investissement propre de la start-up. «Il a mobilisé plusieurs dizaines de milliers de dirhams», lâche Mehdi Alaoui, fondateur de ScreenDy, qui refuse d'en dire plus.
L'enjeu de l'ouverture d'un tel espace est d'accélérer la collaboration entre les grandes entreprises, institutions et les startupeurs, entrepreneurs et intrapreneurs à fort potentiel pour une co-construction et le déploiement sur le marché de produits et solutions à haute valeur ajoutée. Ce qui n'est pas évident. En effet, les deux univers ont une vision différente de l'innovation. ScreenDy jouera donc un rôle de tiers de confiance pour faire aboutir les collaborations. Le programme a pour objectif de développer des produits et solutions innovantes en faisant collaborer des cadres de l'entreprise avec des porteurs de projets innovants.
A travers ce programme, ScreenDy se positionne comme un acteur incontournable de l'écosystème de l'innovation au Maroc. Créée en 2013, l'entreprise est une plateforme technologique qui démocratise le développement d'applications mobiles. Avec le temps, la start-up a ajouté à ses cordes des programmes d'Open Innovation et Hack & Pitch Initiative. Elle a démarré en tant que plateforme, aujourd'hui elle se positionne comme un écosystème autour de l'innovation.
Son écosystème regroupe des corporates, universités, entrepreneurs, développeurs ainsi que des financeurs. Talks d'experts, pitchs de start-ups, compétitions, bootcamps... sont autant de rendez-vous qui animeront le calendrier de LaFactory. Les résidents de l'usine seront immergés dans un espace où nouvelles technologies et laboratoires d'innovation (Techlabs) côtoient table de ping-pong, borne d'arcade et salle de détente avec bandes dessinées et consoles de jeux. «Nous avons mis un point d'honneur à créer un environnement où les résidents se sentent à l'aise tout le temps et fait bon d'innover», fait valoir Omar Amrani, Head of Innovation & Partnerships de ScreenDy.
Les projets bénéficieront d'un accompagnement de haut niveau (experts, blogueurs et influenceurs...) qui permettra aux porteurs de projets d'avoir accès à des technologies de rupture pour booster l'innovation: imprimante 3D, drones, big data, robotique, blockchain, intelligence artificielle, réalité virtuelle et augmentée... Ces technologies seront déployées en partenariat avec Microsoft, IBM...
Par ailleurs, son programme Hack & Pitch (ciblant les étudiants) comptabilise une cinquantaine d'hackathon en 18 mois, plus de 2.500 participants depuis décembre 2015, près de 750 projets encadrés, 26 start-ups créées, 5 success stories dont celle de VuL9 Security Solutions, une start-up de cybersécurité fondée par Mohamed Zakariae El Khdime et Mohamed Amine Belarbi, deux «Ethical hackers», primée en 2014, au Hackathon de New York University d'Abu Dhabi.
Programme Scalerator
La start-up veut industrialiser le développement d'applications mobiles à travers des open innovation. Pour y arriver, «une fois sélectionnés, les porteurs de projets bénéficieront du programme Scalerator qui regroupe un ensemble d'étapes consistant en une présélection, un pitch devant un jury, une formation puis une validation qui aboutit à un bon de commandes avec une grande entreprise», explique Mehdi Alaoui. D'une durée de 8 semaines, le ScreenDy Open Innovation qui se base notamment sur des ateliers d'inspiration à l'innovation, un hackathon et un accompagnement des projets innovants, a su séduire de grands groupes tels que CIH Bank, HPS, Lydec ou encore Attijariwafa bank (projet SmartUp). Lancé en janvier 2017, ce programme a permis à ces entreprises d'accélérer leur processus d'implémentation de la culture de l'innovation. Il a par ailleurs contribué à générer 4 engagements de bons de commandes pour de jeunes start-ups.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.