Victoire pour le RSB Berkane    Vidéo – Coupe de la CAF : Le RSB marque un magnifique but dans le temps additionelace au Zamalek    Nouveau scandale d'abus dans les exploitations agricoles espagnoles ?    Meilleur joueur de L1. M'bappé sème le doute    Projets d'extension de la SOMACA et de création d'un Institut de formation aux métiers de l'automobile à Casablanca    Volonté du Maroc d'accompagner ses startups et de promouvoir la coopération Sud-Sud    Ces Marocains dits de la 3ème et de la 4ème générations Tiraillés entre l'identité revendiquée et celle attribuée    Mohamed Jalid Les intellectuels marocains ne sont pas suffisamment ouverts sur les médias !    WhatsApp attaqué par Pegasus    Le "biz-Hoeness model" gagnant du Bayern    Le WAC rate le coche et se met davantage de pression    La sélection marocaine féminine de boxe remporte le tournoi international du Gabon    Et si notre amnésie était dégénérescente… ?    Ramadan et diabète riment obligatoirement avec des dispositions spécifiques    Divers    L'humoriste Bassou offre un spectacle captivant au public r'bati    Meknès abrite son premier Festival international du film arabe    Egypte: Près de 17 blessés dans l'explosion d'un bus touristique    Caire. Au moins 17 blessés dans une explosion visant un bus de touristes    Entretien avec M.Hassan Sentissi El Idrissi    Procès de l'attentat d'Imlil    Fondation Mohammed V pour la Solidarité    OMS    Création de la zone franche Tanger Tech    Etat des réalisations et programmation estivale 2019    5ème édition du Festival "Aji T'hdm"    Bilan de mi-mandat, les non-dits d'El Othmani    SM le Roi Mohammed VI autorise l'ouverture de 20 nouvelles mosquées    Cristiano Ronaldo élu meilleur joueur en Italie    Une délégation de la Direction du PPS au Mausolée Mohammed V    Journée Internationale de l'infirmière    Aziz Lahlou: «Aziz Belal, économiste du socialisme»    Washington dans le bourbier vénézuélien…    Vigilance et mobilisation!    Le concert de la tolérance d'Agadir tend à disparaître?    Amina Rachid, La soldate des planches    Les bienfaits des activités physiques    Olk Werner à la tête des Lions pour 2 rendez-vous sans gloire    Hamid Bennani, le cinéaste accompli…    Les Pays-Bas remportent l'Eurovision 2019    La Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains lance son site web    Laâyoune se dote d'un laboratoire de santé publique    Golfe: Les tensions montent d'un cran    News    L'Observatoire marocain de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme commémore le 16 mai    Nouveaux membres et nouvelle vie pour les amputés du Soudan du Sud    Poussée attendue des populistes à J-6 avant le coup d'envoi des Européennes    Malek : Tout ce qui tend à accompagner les jeunes talents est primordial    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Compensation: La subvention du butane en hausse
Publié dans L'Economiste le 31 - 10 - 2017

Après la baisse à 33 DH en 2016, la subvention de la bonbonne de gaz butane remonte à 49 DH en 2017. Mais elle reste inférieure aux niveaux enregistrés entre 2011 et 2014. Le cours moyen annuel du gaz butane s'est élevé à 358 dollars la tonne en 2016 et à 423 dollars à fin août 2017
La subvention du gaz butane, du sucre et de la farine nationale du blé tendre est maintenue l'année prochaine: 13,7 milliards de DH, soit 1,2% du PIB contre 14,65 milliards en 2017 (1,4% du PIB). La décompensation du sucre et celle du butane sont pour l'instant écartées. Le projet de loi de finances ne prévoit aucune mesure dans ce sens ni calendrier.
Il faudrait attendre le temps de préparer «les conditions de réussite» de cette réforme comme cela a été annoncé par Lahcen Daoudi, ministre des Affaires générales et de la Gouvernance à L'Economiste (cf. L'Economiste N°5087 du 16/08/2017). «Nous ne pouvons pas nous hasarder au risque de sanctionner le petit consommateur. Nous allons mettre en place un nouvel identifiant des citoyens et une carte pour avoir une idée précise sur ceux qui méritent d'être subventionnés. L'identification ne démarrera pas avant 2019, le temps que la plateforme informatique soit prête», avait déclaré Daoudi.
La consommation du gaz butane a doublé entre 2002 et 2016
La part la plus importante des crédits budgétaires consacrés à la compensation reviendra, comme chaque année, au gaz butane pour lequel le gouvernement table sur un cours moyen de 380 dollars la tonne. Le cours international du butane s'est redressé par rapport à 2016 et avec la subvention accordée par l'Etat. Celle-ci est passée de 3.054 DH la tonne en 2016 à 4.112 à fin septembre 2017. La bonbonne de 12 kg est subventionnée à hauteur de 49 DH et celle de 3 kg à 12,25 DH, soit des niveaux inférieurs à ceux constatés entre 2011 et 2014 (80 DH pour la bonbonne de 12 kg). Ainsi la subvention du gaz butane est passée de 70% du prix réel en 2012 à 45% en 2016 avant de remonter à 55% en 2017.
La charge de compensation globale pour le gaz butane de l'année 2017 serait sur une hausse de 41% comparée à l'année dernière. Ce qui s'explique par la volatilité des prix sur le marché international ainsi que l'augmentation des quantités distribuées de 4,1% par an en moyenne sur les 15 dernières années. La consommation a doublé par rapport à 2002 s'établissant à 2,26 millions de tonnes en 2016.
En 2016, la charge de la compensation du sucre a atteint 3,66 milliards de DH. Par ailleurs, le taux de couverture de la consommation par l'importation est passé de 80% en 2012 à 51% en 2016
Cette charge de la compensation comprend trois composantes: l'ajustement des prix, le transport en vrac entre les ports et les centres emplisseurs pour garantir l'unicité du prix de base à l'échelle nationale et la régularisation à l'importation. En 2016, 6,8 milliards de DH ont été affectés à l'ajustement des prix pour ce produit qui n'est pas consommé exclusivement par les ménages (38% à peine) détournant ainsi l'objectif de la subvention.
Le gaz butane reste fortement utilisé dans les secteurs productifs, en particulier l'agriculture pour le pompage de l'eau et le chauffage dans l'aviculture et les cultures sous serre. Pour éviter de pénaliser les petits et moyens agriculteurs, le gouvernement cherche à encourager l'utilisation du solaire dans l'agriculture.
Un programme serait en cours de préparation et viserait 100.000 hectares sur trois années. 20.000 exploitations, principalement les petites et moyennes, seraient ciblées. Les petits et moyens agriculteurs seraient soutenus pour s'équiper de pompes à eau fonctionnant à l'électricité produite à partir de panneaux solaires photovoltaïques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.