Dépenses électorales. 12 élus épinglés par la Cour des Comptes    Conseillers en investissement financier : L'AMMC lance une consultation publique    Vidéos – Les images du Mirage F1 qui s'est écrasé à Taounate    Brexit: le FMI appelle à mettre fin « impérativement »à l'incertitude    L'Institut Français de Casablanca ouvre sa saison sur « La part des femmes »    Organisation du forum "AfricaSec 2019 à Marrakech    BMCE Bank of Africa crée une filiale spécialisée dans le traitement des services bancaires    Paris accueille l'Oriental Fashion Show avec la participation du Maroc    Un colloque national sur l'éducation artistique le 22 janvier à Rabat    Coupes africaines : L'aventure de l'IRT prend fin    2è sommet marocain du pétrole et du gaz à Marrakech    Shutdown: Trump attaque les démocrates qui refusent son offre de sortie de crise    Le pape invite les jeunes à prier en ligne avec l'application "Click to Pray"    Akhannouch met en avant le potentiel de la numérisation de l'agriculture marocaine    Coupe de la CAF : 3 clubs marocains dans un seul groupe !    Facturation électronique, aucune obligation en absence de l'ICE    Le renouvellement des élites doit toucher tous les domaines    Point de vue : Naissance du label «Morocco L'ghedd»    Après Abidjan, le Festival "Afrique du Rire" fait escale à Marrakech    Rallier Auxerre à Bzou, le défi d'Abderrazak El Badaoui    Amzazi rencontre l'ambassadeur anglais    Sous le signe de l'excellence et de la diversité    Attaque israélienne à Damas : 4 soldats syriens morts    Pêche côtière et artisanale: Stagnation des débarquements en 2018    «France football»: Zyech 2e meilleur joueur maghrébin de l'année    Un symposium sur le management sportif à Agadir    Hamid Douieb : un retour aux racines…    Classement «Times Higher Education» : L'Université Mohammed V en tête des universités marocaines    Brexit: Theresa May de retour dans l'arène du Parlement pour présenter son « plan B »    Londres ouvre la procédure pour les Européens souhaitant rester après le Brexit    Encadrement de proximité : L'ONCA lance «la contractualisation du Conseil agricole privé agréé»    Interview with Mr Adil Douiri, founder of Mutandis, following the company's very successful IPO    Vidéo – Les images de la « super Lune » de sang    Casablanca : Un policier contraint d'utiliser son arme pour neutraliser un dangereux récidiviste    Un registre national des services médiatiques voit le jour    Edito : Partenaire fiable et utile    Liga : Le Real double Séville    Racisme : L'appel de Koulibaly rejeté    Tabac et alcool assurément dangereux    Il faut mettre fin à la stigmatisation des troubles mentaux    Le DHJ se renforce à 0 dirham    Sit-in à Rabbouni réclamant la traduction en justice des assassins de Omar Ould Anay    Habib El Malki a représenté S.M le Roi à la cérémonie d'investiture du nouveau président de Madagascar    Lancement de la formation pour le programme Jeunes marocains ambassadeurs aux Nations unies    Daniel Salaverry : Les relations entre Rabat et Lima évoluent de manière constante    Stefan Löfven, du soudeur syndicaliste au "socialo de droite"    La "success story" du groupe OCP sous les feux de la rampe à Dakar    La musique classique arabe s'invite en Chine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Théâtre: Quand les femmes font comme les hommes
Publié dans L'Economiste le 19 - 10 - 2018

Les amateurs de comédies sociales rythmées et déglinguées seront ravis. La pièce «Jamais le deuxième soir» d'Enver Recepovic et Patrick Hernandez débarque le 25 octobre prochain au Mégarama. L'occasion de rire à gorge déployée mais aussi de réfléchir aux profonds bouleversements des rapports amoureux (Ph. T.E.P.)
D'habitude, c'est l'homme qui joue les playboys et la femme qui attend sagement l'âme sœur. Et si l'on inversait pour une fois les rôles. Tel est le sujet particulièrement original et croustillant de la comédie sociale «Jamais le deuxième soir» d'Enver Recepovic et Patrick Hernandez, qui sera jouée le 25 octobre prochain au Mégarama de Casablanca dans le cadre de la 9e édition des théâtrales de Top Event Productions. Une pièce à la fois drôle et instructive qui retourne les préjugés sur les relations hommes-femmes de manière moderne et décomplexée.
Pitch: Epuisée des mensonges que lui racontent les hommes, Mirabelle décide de les imiter. Avec l'aide de sa meilleure amie Cynthia, elle s'inscrit sur un site de rencontres dans le seul but de se lancer dans des aventures sans lendemain. Petit hic «inattendu», il semblerait que sa victime soit, en réalité, un parfait gentleman…
Une comédie sociale et moderne qui brise les idées reçues sur les rapports amoureux et démontre que les codes mais également les objectifs de la séduction ont évolué dans notre société. Les hommes devenant plus à fleur de peau et les femmes davantage «collectionneuses», la coexistence entre les deux sexes multiplie les désillusions sentimentales et augmente la perte de confiance en soi. Des écueils qui peuvent être évités si les rapports entre partenaires se basent sur une solide confiance mutuelle et sur un respect immuable.
Une pièce dont le ressort comique repose avant tout sur un humour rythmé et réfléchi. L'œuvre réserve en effet son lot de rebondissements imprévisibles et de situations cocasses et tordantes à souhait. Des vannes intellectuelles et des imprévus qui font mouche sans jamais tomber dans le vulgaire.
Les comédiens, quant à eux, jouent avec justesse tout au long du spectacle et se sont profondément investis sur le plan physique et mental pour entretenir au final une véritable complicité avec le spectateur et parvenir à le faire rire.
Une pièce écrite et réalisée par Enver Recepovic, metteur en scène du célèbre «Clan des divorcées», et Patrick Hernandez, connu pour avoir écrit «La guerre des sexes» ou encore «Chéri, j'ai invité mon ex». Jamais le deuxième soir a déjà connu un réel succès dans l'hexagone. Elle a notamment fait un carton l'année dernière au Théâtre de la Grande Comédie à Paris.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.