De l'argent norvégien pour aider les migrants marocains en détresse à rentrer au bercail    Feu vert de l'AMMC à l'augmentation de capital de Salafin    Guerre du Yémen: Des pourparlers pour rien?    Les pénitenciers affichent complet    Les pays réfractaires campent sur leur position    Une délégation du PPS se recueille sur la tombe de feu Sa Majesté Hassan II    Le FMI accorde une nouvelle Ligne de Précaution et de Liquidité au Maroc    Affaires des deux touristes assassinées : Une personne arrêtée    La misère!    Insolite : Un braconnier contraint de regarder "Bambi"    Les autorités françaises ferment une école clandestine salafiste    Zagora: Le film indien «La chanson des scorpions» décroche le Grand prix    Laaraj : Pour une présence plus marquée de l'amazigh dans les chaînes publiques    Taroudant danse au rythme de la Taskiwin    #International.. Cinq actus qu'il ne faut pas avoir raté    BENATIQ: « La migration est un facteur d'enrichissement »    Sidaction 2018: Nouvel appui d'Intelcia à l'ALCS    Un acteur du «Prince de Bel Air» accuse le jeu Fortnite d'avoir plagié sa danse    GB-Brexit : Theresa May assaillie de toutes parts…    Espagne : Les restes de Franco seront bien exhumés du mausolée de Valle de los Caidos    Une Norvégienne et une Danoise retrouvées mortes dans la commune d'Al Haouz    Production législative. Les parlementaires accélèrent la cadence    Accord de coopération entre la MAP et l'agence russe Sputnik    Le gotha de la formation professionnelle en Afrique réuni à Dakhla    TUI fLY lance 9 nouvelles lignes depuis le Maroc    «Financial Times» : Cinq raisons pour vivre à Casablanca    Edito : PLF    Saham Assurance : MHE s'engage financièrement pour honorer le deal avec Sanlam    Le Maroc à l'heure de la Journée internationale du migrant    Le dirham reste stable par rapport à l'euro et se déprécie vis-à-vis du dollar    La place du diplôme des écoles de textile dans le système industriel débattue à Tanger    Des experts marocains débattent de la durabilité et de l'innovation dans le secteur touristique    Madagascar: Le PDG et le "dandy", dix ans d'une rivalité politique féroce    Insolite : Un stagiaire pas comme les autres    Les réseaux sociaux, une occupation à grands risques pour les enfants Comment les en protéger    Les sanctions américaines menacent la dénucléarisation de la Corée    Coupe de la CAF : Le Raja cartonne d'entrée    La bonne opération du CAYB et de l'AS. FAR    CAN-2019 : Forces et faiblesses des candidatures sud-africaine et égyptienne    Démarche unioniste des syndicats des collectivités locales    "T-Jonction", lorsque la mort mène à une nouvelle vie    Spider-Man s'accroche en haut du box-office    Marwan Hamed, lauréat du Festival du film arabe    Mohamed Salah à nouveau élu joueur africain de l'année par la BB    Allemagne : Achraf Hakimi, un «élément clé» du Borussia Dortmund    Africa Gaming Fest : Le premier événement du genre en Afrique avec un Cash Prize de 150.000$    Vidéo – Coupe de la CAF : Les cinq buts du Raja face au Cercle Mberi Sportif du Gabon    En vidéo – Moulay El Hassan préside la finale de la Coupe du Trône des clubs de saut d'obstacles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un show pour valoriser les inventeurs arabes
Publié dans L'Economiste le 15 - 11 - 2018

Le concours télévisé «Stars of Science», diffusé sur plusieurs chaînes du Moyen-Orient et dont la finale est prévue le 24 novembre prochain, donne l'opportunité à des inventeurs arabes de présenter des produits utiles pour le développement de leurs pays. Parmi les innovatrices les plus originales, figure notamment l'algérienne Sylia Khecheni avec son appareil permettant de bloquer à distance les prises vidéo des drones (Ph. Q.F.)
Encourager les inventeurs de la région Mena et leur offrir les moyens de concrétiser leurs innovations. C'est dans cette optique que la Fondation du Qatar organise actuellement la 10e saison de l'émission télévisée «Stars of Science» diffusée sur plusieurs chaînes du Moyen-Orient, parmi lesquelles LBCI ou encore Al Rayyan TV. Un show ambitieux, alliant à la fois divertissement et éducation, qui sert avant tout de tremplin aux jeunes entrepreneurs arabes.
Ce concours novateur, qui s'étend sur une durée de dix semaines, donne ainsi l'occasion à des centaines d'inventeurs originaires du monde arabe de développer puis de présenter des créations particulièrement utiles dans les domaines de la santé, de l'environnement ou encore de l'énergie.
Des prototypes progressivement évalués au fil des épisodes par le vote du public en ligne ainsi que par un jury d'experts composé de clients potentiels et de spécialistes de l'industrie. Lors des deux dernières phases, dont la seconde est prévue le 17 novembre, les quatre finalistes s'affronteront pour gagner une place en finale et tenter de décrocher la première place. Le gagnant remportera le 24 novembre la coquette somme de 300.000 dollars, laquelle lui permettra entre autres de financer la commercialisation de son produit.
Une poignée d'entre eux seulement figurent en demi-finale, dont la moitié est constituée de femmes. Parmi ces six candidats, l'on trouve notamment l'algérienne Sylia Khecheni, directrice de la recherche et du développement à Algérie Télécom. Celle-ci présentera notamment au jury une invention particulièrement originale baptisée «Home Privacy Drone Blocker».
Un appareil ingénieux permettant de bloquer à distance les prises vidéo des drones tout en les gardant intacts, permettant ainsi à tout un chacun de se protéger de ces envahisseurs particulièrement intrusifs et de préserver son intimité. Autre innovateur parvenu à conserver sa place dans l'émission, Salim Al Kaabi s'est illustré par son vernis à l'encens biologique totalement respectueux de l'environnement.
Une compétition marquée par la participation d'un inventeur marocain, Ahmed Zahlan, qui a défendu tant bien que mal son projet de détecteur de gluten et est parvenu à figurer dans le Top 9 de l'émission. L'invention, qui n'a pas été retenue pour la finale, aurait pu faciliter la vie des personnes atteintes de la maladie coeliaque par sa capacité à repérer les molécules de gluten présentes dans les aliments sans y toucher via le rayonnement infrarouge.
Un programme organisé avant tout pour valoriser les innovateurs des pays arabes et les faire connaître à l'échelle internationale. Mais pas seulement. Le show télévisé fait aussi appel à la créativité de ces jeunes talents pour concevoir des solutions originales et concrètes susceptibles d'améliorer durablement la vie de ces régions.
Karim AGOUMI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.