Un marocain remporte le marathon de Poitiers-Futuroscope    Le Maroc et l'Espagne préparent l'opération Marhaba    L'ex-manager de Stan Lee arrêté pour abus de faiblesse    Marouane Chamakh prend sa retraite    Explosion des droits d'importation du blé tendre    Les Berkanis à un pas du sacre    Rwanda : La journée de l'Afrique célébrée en présence du Maroc    Ftour d'Al Bayane: Empathie, retrouvailles et partage    Une réaction curieusement ingrate!    La FRMF gèle les activités des intermédiaires qui y sont accrédités    Euromoney livre sa lecture des principales tendances du marché : Des perspectives prometteuses pour les années à venir    Témoignages assemblés par Lhoussine Elliaoui    Inde: «NaMo» rempile pour un second mandat…    Festival de Cannes : La Palme d'or attribuée à « Parasite », du Sud-coréen Bong Joon-ho    Aïd Mouhoub: talent et humilité à équidistance    Gambie et Zambie au menu des Lions de l'Atlas    Horst Kohler remet son tablier d'émissaire du SG de l'ONU pour le Sahara marocain    ONU : Chapeau aux casques bleus    Possible maintien du trend haussier des prix des carburants    Pronostics Cannes 2019    Tenue de la 6ème édition du SITeau à Casablanca    Des services bancaires à portée de clic : La banque privée à l'heure du tout numérique    Banque privée : Les principaux requis de succès    Abus sexuels : Le Maroc classé 34ème pour la protection de l'enfance    Des morts et des blessés dans un accident de la circulation à Tanger    Un juge suspendu pour avoir critiqué Donald Trump    La RSB tout près de sa première étoile africaine    Chine : Le contrat secret qui a sauvé des millions de vies    Habib El Malki : Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions    Amir Al Mouminine préside la quatrième causerie religieuse du Ramadan    Les personnes vivant seules souffrent plus de troubles mentaux    Les politiques de vaccination contre la rougeole insuffisantes pour contrer l'épidémie    S.M le Roi inaugure la section régionale du Centre national Mohammed VI des personnes en situation de handicap    Recul des prix des actifs immobiliers au premier trimestre    L'Unesco reproche aux assistants vocaux de véhiculer des "préjugés sexistes"    Délais de paiement des entreprises : L'Intérieur animé de bonnes intentions    Coupe d'Allemagne : La dernière danse de Robben    Lyon prépare son grand ménage d'été    Ces tournages qui ont tourné au drame : Resident Evil    Insolite : Enorme surprise pour des étudiants américains    Issam Kamal : Les textes de la chanson marocaine, à quelques exceptions près, n'ont pas encore atteint la qualité souhaitée    «En cas d'insuffisance rénale ou de dialyse, il faudrait s'abstenir de jeûner»    Certification de documents : L'administration traîne les pieds    Selon un rapport du Conseil de l'éducation : A peine 83.000 handicapés décrochent un job    Theresa May pose les armes    Plus de 30.000 tentatives d'immigration clandestine ont été mises en échec en 2019    La politique sanitaire exposée en séance plénière de la Chambre des représentants    L'Everest pour la 23ème fois    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un show pour valoriser les inventeurs arabes
Publié dans L'Economiste le 15 - 11 - 2018

Le concours télévisé «Stars of Science», diffusé sur plusieurs chaînes du Moyen-Orient et dont la finale est prévue le 24 novembre prochain, donne l'opportunité à des inventeurs arabes de présenter des produits utiles pour le développement de leurs pays. Parmi les innovatrices les plus originales, figure notamment l'algérienne Sylia Khecheni avec son appareil permettant de bloquer à distance les prises vidéo des drones (Ph. Q.F.)
Encourager les inventeurs de la région Mena et leur offrir les moyens de concrétiser leurs innovations. C'est dans cette optique que la Fondation du Qatar organise actuellement la 10e saison de l'émission télévisée «Stars of Science» diffusée sur plusieurs chaînes du Moyen-Orient, parmi lesquelles LBCI ou encore Al Rayyan TV. Un show ambitieux, alliant à la fois divertissement et éducation, qui sert avant tout de tremplin aux jeunes entrepreneurs arabes.
Ce concours novateur, qui s'étend sur une durée de dix semaines, donne ainsi l'occasion à des centaines d'inventeurs originaires du monde arabe de développer puis de présenter des créations particulièrement utiles dans les domaines de la santé, de l'environnement ou encore de l'énergie.
Des prototypes progressivement évalués au fil des épisodes par le vote du public en ligne ainsi que par un jury d'experts composé de clients potentiels et de spécialistes de l'industrie. Lors des deux dernières phases, dont la seconde est prévue le 17 novembre, les quatre finalistes s'affronteront pour gagner une place en finale et tenter de décrocher la première place. Le gagnant remportera le 24 novembre la coquette somme de 300.000 dollars, laquelle lui permettra entre autres de financer la commercialisation de son produit.
Une poignée d'entre eux seulement figurent en demi-finale, dont la moitié est constituée de femmes. Parmi ces six candidats, l'on trouve notamment l'algérienne Sylia Khecheni, directrice de la recherche et du développement à Algérie Télécom. Celle-ci présentera notamment au jury une invention particulièrement originale baptisée «Home Privacy Drone Blocker».
Un appareil ingénieux permettant de bloquer à distance les prises vidéo des drones tout en les gardant intacts, permettant ainsi à tout un chacun de se protéger de ces envahisseurs particulièrement intrusifs et de préserver son intimité. Autre innovateur parvenu à conserver sa place dans l'émission, Salim Al Kaabi s'est illustré par son vernis à l'encens biologique totalement respectueux de l'environnement.
Une compétition marquée par la participation d'un inventeur marocain, Ahmed Zahlan, qui a défendu tant bien que mal son projet de détecteur de gluten et est parvenu à figurer dans le Top 9 de l'émission. L'invention, qui n'a pas été retenue pour la finale, aurait pu faciliter la vie des personnes atteintes de la maladie coeliaque par sa capacité à repérer les molécules de gluten présentes dans les aliments sans y toucher via le rayonnement infrarouge.
Un programme organisé avant tout pour valoriser les innovateurs des pays arabes et les faire connaître à l'échelle internationale. Mais pas seulement. Le show télévisé fait aussi appel à la créativité de ces jeunes talents pour concevoir des solutions originales et concrètes susceptibles d'améliorer durablement la vie de ces régions.
Karim AGOUMI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.