Bac 2019. 150 personnes interpellées pour fraude    AWB lance un emprunt obligataire d'un milliard de dirhams    Maroc Telecom, 1ère privatisation du programme de la LdF 2019    Agression d'une Allemande à Tanger, le suspect arrêté    Vidéo. Sit-in de soutien aux professeurs suspendus    Crise au PAM : la réunion de la commission préparatoire maintenue à Agadir    BAC 2019. Les résultats seront affichés le 26 juin    Larache: Coup d'envoi du 9e festival international d'équitation « Mata »    CAN 2019 : Royal Air Maroc mobilise 54 vols supplémentaires depuis et vers l'Egypte    Relance du secteur immobilier : Fassi Fihri sollicite les MRE    Inauguration officielle du Smap Paris 2019    Dialogue social: à combien s'élève le coût de l'accord ?    Bac: Nouveaux cas de triche!    Visa se mobilise pour la CAN    Enseignement public payant: Le niet des parents    Arabie Saoudite: Le conflit s'intensifie    Marrakech: Le festival des arts populaires fête un demi-siècle    Un salon pour encourager les jeunes à lire    SAEDM et REALITES scellent un partenariat    Copa America : Le Brésil en reconquête sans Neymar    Les sanctions de la Commission de discipline et de fair-play    Meeting International Mohammed VI : Beau plateau attendu aux épreuves de sprint    Le Mpay Forum, un observatoire de veille en Mobile payment, Mobile banking et Fintech    Un roadshow national pour promouvoir l'accès des TPME au financement et à la commande publique    Activités du parti    Attaques contre deux pétroliers en mer d'Oman    Rapatriement des familles de l'EI Que font leurs pays d'origine ?    Pour améliorer le goût de vos aliments, mangez assis !    Insolite : Le tatouage du patron de Twitter    Jessica Préalpato, la pâtissière qui bouscule le dessert    News    Younes Moujahid à la tête de la FIJ    Dialogue social : Le coût global de l'accord s'élève à plus de 14 milliards de dirhams    Zagora à l'honneur du "Moroccan day" aux Etats-Unis    "Rolling Thunder Revue", quand Scorsese s'amuse à raconter Dylan    Nouvelle édition du Moussem culturel international d'Assilah    CAN 2019. Ce qui attend les Lions de l'Atlas    La Fondation nationale des musées s'allie au ministère de la culture    Moujahid, premier journaliste arabe et africain à la tête de la FIJ    Ouyahia écroué, Sellal entendu par un juge d'instruction    Le Suriname salue le rôle de «leader africain» de SM le Roi Mohammed VI    Célébrations de la Fête du Trône. Les consignes du ministère de la Maison royale, du protocole et de la chancellerie    NBA : Toronto fait chuter Golden State et s'offre son premier titre    Taper sur Trump? C'est possible à un salon tech en Chine    Caractère officiel de l'amazigh : Le conseil provincial de Tiznit premier à passer à l'acte    Compromis européen sur un budget de la zone euro    Entre pirates, collision ou missiles, les tankers évoluent en eaux troubles    La protection des données revêt une importance capitale pour Bank Al-Maghrib    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Oncologie: L'hôpital Cheikh Khalifa s'allie à l'Institut Curie
Publié dans L'Economiste le 16 - 11 - 2018

«L'Institut Curie est réputé pour la prise en charge du cancer du sein, mais aussi d'autres types de pathologies comme l'oncologie pédiatrique, les mélanomes ou encore les sarcomes…», explique Dr Nabil Ismaïli, professeur assistant en oncologie à Cheikh Khalifa (Ph F. Al Nasser)
Formation continue, prise en charge des cas compliqués et ouverture vers l'Afrique. Ce sont là en résumé les trois principaux axes de la convention liant l'hôpital universitaire international Cheikh Khalifa à l'Institut français Curie. L'accord, qui vient d'être signé, permet au «Casablanca Cancer Center», relevant de l'établissement hospitalier casablancais, de bénéficier de l'expertise de l'Institut Curie.
«La collaboration entre les deux institutions doit permettre une amélioration du niveau de prise en charge des malades et de la formation continue des performances du corps médical et du personnel soignant», souligne Nabil Ismaïli, professeur assistant en oncologie à Cheikh Khalifa.
Selon ce spécialiste, l'Institut Curie est surtout connu pour la prise en charge de plusieurs types de cancer, notamment celui du sein avec 13.000 nouveaux cas par an. D'autant plus que ce type de cancer arrive en tête des cas recensés au Maroc. «Les cancers digestifs, comme ceux du colon ou de l'estomac, étaient plus fréquents il y a quelques années. Aujourd'hui, le cancer du sein occupe, chez les deux sexes, la première position dans les statistiques», tient à préciser Dr Ismaïli.
L'objectif de cet accord est également d'établir un dialogue entre les professionnels des deux institutions. Les cas difficiles pourront bénéficier d'un deuxième avis ou encore, dans certains cas plus complexes, être pris en charge à l'Institut Curie sous certaines conditions.
Autre volet important de ce partenariat: les médecins et personnels de l'hôpital Cheikh Khalifa pourront bénéficier de formations continues et d'échanges de savoir-faire. «C'est valable pour les médecins, techniciens, staff médical ou médecins résidents», fait valoir le spécialiste en oncologie.
Mais l'ouverture vers l'Afrique représente l'un des axes majeurs de ce partenariat. En effet, les patients africains (originaires notamment du Mali, Gabon, Sénégal, Mauritanie…) pourront, grâce à la télémédecine, profiter de l'expertise française au Maroc.
Le Casablanca Cancer Center dispose d'un plateau technique complet en cancérologie: IRM, scanner, Pet Scan, radiologie interventionnelle... Il est également doté d'un appareil de pointe en radiothérapie: le TrueBeam STx®. Cette technologie dernier cri, qui permet la protection des tissus sains, réduit considérablement les délais de traitement (Ph. F. Al Nasser)
Par ailleurs, l'hôpital Cheikh Khalifa et l'Université Mohammed VI des sciences de la santé se sont engagés dans une opération inédite de soins à distance (aux côtés de la Société marocaine de télémédecine). Il s'agit d'un projet-pilote visant dans un premier temps quelques localités enclavées.
Les activités de téléconsultation, couplées à la fourniture de médicaments, permettent aux populations de 3 localités (Anfgou: 4.500 habitants, Imilchil: 9.000 habitants et Zaouit Ahensal: 10.900 habitants) de bénéficier de prestations médicales assurées à distance et en temps réel par des médecins enseignants relevant de l'Université Mohammed VI des sciences de la santé basée à Casablanca.
Après une phase d'évaluation, démarrée cette semaine, les activités de télémédecine seront étendues à trois autres sites dès ce mois de novembre. Il s'agira des localités d'Aït Tamlil (20.300 habitants), relevant de la province d'Azilal, de Taliouine (6.800 habitants), relevant de la province de Taroudant, et de Talsint (16.000 habitants), relevant de la province de Figuig. Ce projet ambitionne à terme la couverture de 160 communes rurales et d'une population de près de 2 millions de personnes connaissant un enclavement sanitaire important.
Aziza EL AFFAS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.