Cinq matchs à huis clos et 85.000 DH d'amende pour le MCO    Halieutis. Le Maroc récolte les fruits d'une stratégie audacieuse    Casablanca : Deux sociétés délégataires s'occuperont de la gestion des déchets    HCP : Seulement 4,2% des travailleurs indépendants ont un diplôme de niveau supérieur    2è Eco-Trail Lalla Takerkoust : Sport, nature et… solidarité    La Tribune de Nas : Une vieille dame kidnappée en Uruguay    Un Marocain signe un record de traversée en dériveur dans le golfe de Thaïlande    Casablanca : Une domestique de 13 ans torturée, la DGSN réagit    Le pape veut « du concret » lors d'un sommet sur les abus sexuels du clergé    Théâtre : «Bourass» en tournée nationale et internationale    Lacage Urban Music Awards : Remise des trophées le 23 février    Fouad Laroui présente son ouvrage «Lumières marocaines»    Infrastructures : Fquih Ben Saleh se dote d'une nouvelle salle couverte omnisports    France : La grippe hivernale fait 2.800 morts    Daesh : Une Britannique apatride après avoir été déchue de sa nationalité    Tanger-Med : Saisie d'importantes sommes d'argent en devise et d'appareils électroniques    L'ENCG ouvre ses portes à Meknès à la prochaine rentrée universitaire    Près de 3485 morts sur les routes marocaines en 2018    «Ceinture bleue»: soutien africain et européen à l'initiative du Maroc    Partenariat GBM et le Maroc 2019-2024    L'Atlético de Madrid fait perdre à la Juventus plus de 9 % en bourse    « WA DRARI » : Le documentaire qui plonge au coeur du phénomène SHAYFEEN    Trump menace les militaires qui soutiennent Maduro…    Crédits garantis. La CCG affiche ses performances    Un groupe de travail rattaché à l'ONU recardé pour s'être mêlé à l'affaire Bouachrine    Zakia Driouich : «Halieutis constitue aujourd'hui une vitrine du développement du secteur de la pêche»    "Apatride" de Narjiss Nejjar enfin en salles    4e Forum parlementaire sur la justice sociale : Bouayach appelle à nouer avec la logique des droits    Marrakech : Quelque 25 agences de voyages autorisées à organiser le Hajj 1440    Sécurité routière. L'incivisme a la peau dure    Munich – Un parfum de campagne électorale    Grève générale !    Grève. Les fonctionnaires toujours mobilisés    Edito : Rattraper le retard    1,2,3, où va l'Algérie ?    Coopération CNDP-AUSIM : Un pas de plus vers la diffusion de la culture de la protection des données à caractère personnel    Insolite : Bagarre au Parlement    Affaire Benalla : "Dysfonctionnements majeurs" à l'Elysée    Haj Larbi Benbarek mis à l'honneur à l'IMA    Le tatouage sur le visage, autrefois une rareté, aujourd'hui une mode    Divers sportifs    Victoire de Keltoum Bouaâssria et Mustapha Hedadi au championnat national de cross-country    News    Luis Planas : La visite de S.M Felipe VI témoigne de l'amitié maroco-espagnole    Le satisfecit des syndicats : Grève réussie    Les infos insolites des stars : Le père de Sean Penn    Oggitani Quintet s'offre à nouveau la sympathie du public casablancais    "Le Ciel sous nos pas" de Leïla Bahsaïn, une lutte pour l'émancipation des femmes ici et ailleurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des artistes pour sauver une école
Publié dans L'Economiste le 16 - 11 - 2018

Vingt-et-un artistes, et non des moindres, se mobilisent pour la reconstruction de l'école Zaouia à Nouaceur, dans la banlieue casablancaise. Objectif: offrir de meilleures conditions d'apprentissage à 532 élèves, dont 46% de filles âgées de 6 à 12 ans. L'Initiative nationale pour le développement humain (INDH) soutient déjà ce chantier à hauteur de 20%.
Pour le reste, des artistes confirmés tels que Larbi Cherkaoui, Amina Benbouchta, Abdelkebir Rabii, Abdelkrim Ouazzani et des artistes émergents tels que Sana Raqas, Hamid El Qotaibi, Walid sont réunis pour une exposition «#BâtirUnAvenir» à voir dans l'espace d'art de la Fondation TGCC, du 15 novembre au 6 décembre 2018.
Ils sont peintres, photographes, sculpteurs, plasticiens, street artistes, à avoir accepté d'exposer leurs créations, souvent inédites, pour œuvrer en faveur de l'enseignement public. Porté par l'association Enfance Maghreb Avenir (EMA), l'évènement est élaboré par « EMA'rt», un projet qui vient en soutien aux activités de l'association, et mis en scène avec le concours de Salima El Aïssaoui, commissaire de l'évènement. «Nous sommes particulièrement fiers de concrétiser les efforts d'une année de travail avec l'équipe EMA'rt.
Notre objectif à travers cette exposition est d'attirer l'attention des mécènes, des collectionneurs et du grand public afin de venir en aide à l'éducation dans le secteur public au Maroc», soutient Najate Limet, présidente de l'association.
L'exposition propose une soixantaine d'œuvres éloquentes, entre peintures, photographies, sculptures et installations abordant, dans une lecture plurielle, les thèmes de l'enfance et de l'école publique marocaine de manière directe ou suggestive, avec une sensibilité artistique et un engagement évident pour la cause.
L'exposition sera accompagnée d'une conférence, le jeudi 29 novembre à 19h: «La mondialisation accentue-t-elle les fractures culturelles?» et d'une table ronde, le jeudi 6 décembre à 19h: «La véritable éducation peut-elle se passer de l'art?».
L'association Enfance Maghreb Avenir (EMA) est une ONG de solidarité internationale qui a été créée à Paris en 2006 et à Rabat en 2007. Elle a pour objet l'amélioration de l'accès à l'éducation des jeunes Marocains. Elle crée ou aménage des infrastructures dans les écoles publiques des quartiers défavorisés du Grand Casablanca et du mellah de Marrakech.
Elle accompagne également la scolarité des enfants par différents types d'actions comme la lecture, l'informatique, le transport scolaire, la distribution de cartables, la formation, etc. Depuis 2006, une vingtaine d'établissements scolaires publics ont été rénovés par EMA. L'association s'engage à restaurer quelque 10 écoles supplémentaires d'ici 2020. Chaque année, 11.000 enfants sont suivis par Enfance Maghreb Avenir.
A.Bo


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.