Inclusion financière : BAM et HPS développent un Proof of Concept    Bourita représente le roi à l'Africa Investment Forum 2019    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Aziz Akhannouch décoré en Côte d'Ivoire    WAC/RCA: le consulat américain alerte ses ressortissants vivant au Maroc    Météo : Un weekend qui risque de secouer…    Finale de la Copa Libertadores : Un match sur fond de crise    Wydad-Raja en huitièmes de finale retour de la Coupe arabe Mohammed VI : Le derby qui tient tout le Maroc en haleine    BMCE Bank Of Africa et une de ses filiales certifiées "Top Employer 2020"    Même pas peur: Xi Jinping réplique à Trump en pleine guerre commerciale    Le moteur d'un Boeing s'enflamme dans le ciel, frayeur à Los Angeles (Vidéo)    Positionnement du Maroc à l'international : Sécurité, développement humain, éducation : Un bilan plutôt mitigé    Quelques heures après son retour du Maroc, French Montana hospitalisé    Elalamy s'insurge contre la «mafia» des sacs en plastique    Dans quelle langue pleure votre bébé?    Lydec : Hausse de 1,8% du CA à fin septembre    Des parlementaires du Pays Basque dénoncent vigoureusement    Au-delà des célébrations, l'urgence de concrétiser les droits…    Son business model arrive à bout : L'ONCF se prépare à tourner la page    MDJS vs PSG : Une rencontre choc pour l'e-sport marocain    L'hétéroclicité fortement dominée par la technocratie    Une incommunication inquiétante    Selon les détails de l'enquête nationale du HCP : 63% des entreprises sur l'axe Casa-Tanger    Maroc : Un autre opérateur renonce à ses explorations d'hydrocarbures    Le froid de canard!    Destitution: Trump jugé pire que Nixon par les démocrates après des auditions choc    Rabat vibre aux rythmes internationaux!    18è FIFM: La 2ème édition des Ateliers de l'Atlas accompagnera 28 projets    La 9e édition d'une tradition sensationnelle!    USA : Les meilleurs écrivains de l'année primés au "National Book Awards"    La police tangéroise met la main sur un dangereux récidiviste    Hervé Renard fan de cuisine marocaine    La province de Midelt frappée pour la deuxième fois en une semaine par un séisme    Euro 2020 : Casse-tête au tirage et chocs en perspective    Le régime successoral est à revoir    Philippe Vasseur : On ne va pas changer le monde uniquement avec des décisions qui viennent d'en haut    Shinzo Abe, une longévité record sans successeur en vue    Tiznit s'achemine vers un nouveau marketing territorial    L'OCS croit pleinement en ses chances à Radès    Les billets du derby se font désirer sur internet    Deux films marocains en compétition aux Journées cinématographiques de Kairouan    Malgré la polémique, le film de Polanski attire le public    Lizzo en tête des nominations aux Grammys, la diversité triomphe    Bourita reçoit Jean-Yves Le Drian à Rabat    IRAN: L'augmentation du prix de l'essence met le feu aux poudres…    Le Maroc que nous voulons...    Los Angeles se met à l'heure marocaine    Gordon Sondland, l'ambassadeur au centre des accusations contre Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agriculture: Ce que fait l'Oriental pour booster sa production
Publié dans L'Economiste le 17 - 01 - 2019

Lors de sa tournée dans l'Oriental, Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture, s'est rendu dans l'unité de trituration Ahlaf, l'un des premiers GIE marocains à exporter sa production vers l'Europe. Un exemple à suivre dans la région, qui vient presque de tripler sa production d'olives (Ph. AK)
Pour récupérer la totalité des eaux de rivières, l'Oriental lance la construction d'une deuxième station de pompage d'appoint à Zaio. Elle aura pour but d'assurer une eau permanente d'irrigation à 29.600 hectares sur la rive gauche de la Moulouya (périmètres irrigués de Sabra, Bouarg et Garet dans la province de Nador).
Le projet piloté par le ministère de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, nécessite 100 millions de DH et sera réalisé en deux ans (2019/2020). C'est ce qui a été expliqué à Aziz Akhannouch, ministre de tutelle lors du lancement des travaux de réalisation de cette station, vendredi dernier (11 janvier).
D'autres explications ont concerné l'avancement des travaux de modernisation du système d'irrigation sur 13.500 hectares au niveau du périmètre du Garet. Un programme d'économie en eaux (28 millions mètres cubes /an) pour lequel 461 millions de DH sont débloqués et qui sera opérationnel avant 2023.
En plus de l'économie en eau, ce programme contribuera à l'amélioration de la production de plus de 30%, confie à L'Economiste Mahjoub Latrache, Directeur régional du département de l'agriculture dans l'Oriental. Ces deux projets contribueront aussi à la sécurisation des investissements, notamment sur les plantations de vigne (16.000 hectares), de betterave à sucre (5.000 hectares) et les 8.000 ha réservées aux agrumes et cultures maraîchères.
La nouvelle station de pompage d'appoint en rive gauche sur l'oued de la Moulouya est d'une capacité de 1,5 m3 par seconde et d'une hauteur avoisinant 90 mètres. Elle contribuera, en amont, au renforcement du pompage en eau assuré par la station Moulay Ali (province de Berkane).
La répartition des nouvelles superficies oléicoles programmées au niveau de l'Oriental (43.860 Ha), place la province de Driouch en tête des provinces bénéficiaires de la reconversion des terres inutiles en terres agricoles
Les deux stations assureront l'irrigation de 66.000 hectares en cas de sécheresse. C'est ce qu'a réalisé la station de Moulay Ali en 2017 en pompant plus de 50 millions de m3 et en sauvant tout le périmètre irrigué de la rive droite d'une pénurie en eau et en modernisant les systèmes d'irrigation.
La modernisation des systèmes d'irrigation contribuera à l'amélioration des récoltes agricoles. C'est le cas pour la filière oléicole qui a connu une nette croissance en passant de 70.000 tonnes en 2008 à 190.000 au cours de cette campagne, soit une progression de plus de 160%.
L'objectif est d'atteindre une production de 237.000 tonnes d'ici 2020. Quant à la superficie exploitée, elle avoisine les 118.000 hectares dont 71% productives. La filière compte 353 unités de trituration dont 13 % modernes et produit 45.000 tonnes d'huile d'olive.
A elle seule, la province de Taourirt compte dix unités de conserve qui exportent plus de 27.000 tonnes/an. «Pour assurer une valorisation adéquate de la production oléicole, la Direction Régionale de l'Agriculture mène des actions soutenues pour le soutien et l'appui aux organisations professionnelles agricoles concrétisant ainsi la vision du ministère de l'Agriculture pour le développement des produits de terroir, mais aussi d'accompagner la demande croissante en matière d'huile d'olive de bonne qualité.
De son côté, le plan agricole régional prévoit la construction de 9 unités de trituration et l'équipement de 10 unités d'ici 2020. Cet accompagnement se traduit par l'appui à la commercialisation via l'amélioration du packaging, l'hygiène et la qualité d'huile d'olive. Il est important de rappeler que l'Oriental compte 374 unités de trituration dont 49 modernes et 30 conserveries d'olives.
Un groupement modèle
Le groupement d'intérêt économique (GIE) Ahlaf a réussi sa conversion en unité moderne de trituration des huiles d'olives extra-vierges. Toutes les démarches pour assurer une production de qualité ont été respectées en moins de deux ans.
Ce qui a permis à ce GIE de Taourirt de bénéficier d'une autorisation sanitaire délivrée par l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA). Il a aussi bénéficié de l'agrément de conformité octroyé par l'Etablissement autonome de contrôle et de coordination des exportations (EACCE).
Deux sésames qui lui ont permis d'exporter sa production à l'étranger, notamment en Espagne avec des entreprises spécialisées dans la commercialisation de l'huile d'olive. Un premier pas vers le marché européen et les grands opérateurs internationaux.
L'unité de trituration du GIE Ahlaf, réalisée dans le cadre du Pilier II du Plan Maroc Vert au profit de 1.515 bénéficiaires pour un montant de 14,3 millions de DH est implantée sur une superficie de 20.000 m2 (860 m2 construite). Ce groupement est doté d'une unité de trituration d'une capacité de 60T/J, d'un bassin d'évaporation des margines d'une capacité de 1600 m3 ainsi qu'un bassin de séchage des grignons d'olives d'une capacité de 650 m3.
De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.