Amzazi: Le digital, un levier indispensable pour l'employabilité des jeunes    Cinq morts dans une fusillade près de Chicago    El Othmani : Le Maroc attache un intérêt particulier à la coopération avec le FMI et la BM    Approvisionnement en eau : Amara satisfait des progrès réalisés    Mutandis : Le RN en hausse de 40% en 2018    Sahara marocain : La loi budgétaire américaine très favorable à la position du Maroc    Vidéo-Live : Le Président égyptien présente les défis sécuritaires de l'Afrique au MSC2019    Vidéo-Live : Angela Merkel parle des vraies sources d'insécurité en Algérie et en Afrique    Les mises à jour de sécurité prendront fin dans un an    Algérie    Gros appétit pour les énergies renouvelables    4L Trophy 2019: Une course pour les jeunes façon Paris-Dakar    Un paquet de mesures en faveur des TPE    Code de la famille: Les écueils qui plombent la réforme    Les Marocains du monde au SIEL    Nasser Bourita : Les accords Maroc-UE sont compatibles avec le droit international    Repenser la cohabitation entre les automobilistes et les cyclistes    Bouillon de culture    Trump va déclarer l'"urgence nationale" pour construire son mur à la frontière    Divers    Les conditions de travail demeurent précaires à l'échelle mondiale    Ligue Europa : Arsenal tombe à Borisov, le Séville FC s'offre la Lazio    Divers sportifs    Une journée au complet et du spectacle en vue    Appel à des mesures concrètes pour répondre aux problématiques des petites entreprises    Frontex place les Marocains au Top ten des passeurs    Cancer du col de l'utérus: le vaccin est "sûr et indispensable"    Appel à une stratégie nationale visant à faire de l'école un espace pour tous    Divers    Les entreprises espagnoles opèrent au Maroc dans des secteurs de grande importance    La bourde de Katy Perry    Pourquoi Johnny Depp n'incarnera plus jamais Jack Sparrow    Les problèmes de peau de Kim Kardashian    Luis Rubiales loue la qualité des installations sportives au Maroc    Démantèlement d'une cellule terroriste composée de cinq extrémistes s'activant à Safi    Nador : Arrestation d'une bande de présumés passeurs    Casablanca: Incendie dans un stand du SIEL, rapidement maîtrisé    Le Forum international de l'étudiant à Safi    La nouvelle vie du Grand théâtre Cervantès    La Botola pro adopte le VAR la saison prochaine    Vidéo – Munich : La sécurité mondiale en question    Coupe de la CAF : La RSB bat le HUSA et s'adjuge la première place    Le Maroc et l'Espagne écrivent un nouveau chapitre de coopération économique    A SIEL ouvert…    Parlement : Une session mi-figue, mi-raisin    La première édition d'ADCC en Afrique se déroulera au Maroc    Sit-in massif lors du concert d'Enrico Macias à Casablanca    SIEL: les jeunes d'El Jadida publient un recueil de poèmes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un Monde Fou
Publié dans L'Economiste le 22 - 01 - 2019

■ Un dromadaire fugueur perturbe le trafic ferroviaire à Paris
Un dromadaire qui déambulait sur des voies ferrées à côté de Fontainebleau en Seine-et-Marne a perturbé jeudi matin la circulation d'une ligne de Transilien, a indiqué la SNCF sur le compte Twitter de la ligne R. L'animal, d'abord pris par erreur pour un lama, déambulait sur les voies au niveau de la gare de Fontainebleau Avon, en Seine-et-Marne, au sud de Paris. «Le trafic est ralenti sur l'ensemble de la ligne. Motif: présence d'un lama sur les voies à Fontainebleau Avon», a indiqué dans un premier temps la SNCF dans un tweet. «Le lama qui s'avère être un dromadaire (on est formels vu la photo du suspect) ne déambule plus sur les voies. La circulation a pu reprendre», a précisé un autre tweet de la SNCF, posté plus tard dans la matinée et accompagné d'une photo de l'animal. En début de soirée, la préfecture de Seine-et-Marne a toutefois contredit en partie les informations de la SNCF en particulier à propos de son passage sur les rails. «Après enquête de police (...) le dromadaire, qui provenait d'un cirque installé à Chartrettes, n'est jamais monté sur les voies», a-t-elle affirmé sur Twitter. L'animal «est depuis hébergé dans une enceinte fermée», a-t-elle ajouté. La ligne R, qui dessert 24 gares entre Paris et Montereau (Seine-et-Marne) ainsi que Montargis (Loiret) transporte 75.000 voyageurs par jour.
■ La rappeuse Cardi B se lâche sur Trump
La rappeuse Cardi B s'en est prise à Donald Trump dans un message fleuri posté sur Instagram, reprochant au président d'avoir forcé des milliers de fonctionnaires à reprendre le travail sans salaire pour limiter les effets du «shutdown». La vidéo a été repérée par plusieurs élus du Congrès américain, dont certains ont débattu de l'opportunité de la relayer ou pas, avant de s'abstenir, en partie du fait du langage parfois grossier employé par Cardi B, une des plus grosses stars de la musique américaine actuelle. «Notre pays vit un enfer en ce moment, tout ça pour un putain de mur», lance l'artiste originaire du Bronx dans la vidéo, en référence au refus de Donald Trump de voter un projet de budget fédéral qui n'incluerait pas de financement pour un mur à la frontière américano-mexicaine. Faute de budget, quelque 800.000 employés fédéraux sont au chômage technique ou travaillent sans toucher de salaire depuis près de quatre semaines. Ces derniers jours, l'administration Trump a ordonné à des milliers de fonctionnaires au chômage technique de revenir travailler, sans salaire, pour limiter les effets du «shutdown». «Je ne veux pas entendre des connards me dire: "Oh, Obama a fermé le gouvernement pendant 17 jours"» (en 2013), s'emporte la rappeuse au verbe fleuri. «Oui, connasse, pour le système de santé, pour que ta grand-mère puisse aller faire prendre sa tension». «Je sais que beaucoup d'entre vous s'en foutent parce qu'ils ne travaillent pas pour le gouvernement ou qu'ils ont un boulot», a-t-elle poursuivi, «mais cette merde est grave, cette merde est vraiment dingue. Je crois que nous devons faire quelque chose». Le message a suscité des réactions chez plusieurs élus au Congrès américain. «J'essaye de savoir si je vais retweeter la vidéo de Cardi B ou pas», a écrit le sénateur démocrate de Hawaï Brian Schatz. «C'est pas vrai, je me suis posé la même question il y a une demi-heure», lui a répondu son collègue du Connecticut Chris Murphy, également démocrate.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.