Casablanca : Cinq individus arrêtés pour possession et trafic de comprimés psychotropes    PLF 2020 : la première partie adoptée par la Chambre des représentants    Concurrence. Comment peut-elle contribuer à la croissance ?    Benchaâboun : Les caisses de retraite doivent « se réveiller »    Macky Sall primé à MEDays    Brahim El Mazned invité du Forum de la MAP le mardi 19 novembre    Golf : Maha Haddioui remporte le tournoi Omnium VI    Sports équestres : Le championnat des jeunes chevaux, barbes et arabes barbes au Domaine de Sidi Berni    Mohamed Berrada appelle à agir en faveur de l'entreprise de presse    Race désert marathon : Une 4ème édition en trois étapes    En pleine guerre commerciale, l'économie chinoise souffre    Mondiaux de para-athlétisme: Cinq médailles, dont une en or pour le Maroc    Bourita reçoit le nouvel ambassadeur du Gabon au Maroc    La cigarette électronique enfin réglementée et fiscalisée    Université Al Akhawayn : Passation de fonctions entre Driss Ouaouicha et Amine Bensaid    Distinction : M. et Mme Benjelloun, des personnalités visionnaires    Le groupe BCP mobilise 300 millions d'euros pour la Côte d'Ivoire    Sponsors, attention à vos poches!    Semaine de la cuisine italienne dans le monde : Forte participation marocaine à la 4ème édition    L'Association enfance et découverte présente son nouveau programme digital pour enfants !    Météo : Chutes de neige et vague de froid au menu…    Autisme. Moussali accélère la prise en charge    Evasif sur la Syrie, Trump loue le travail de son « ami » Erdogan    La MINUSCA rend hommage au soldat marocain mort en Centrafrique    Les synagogues de Mogador, des lieux vivants où la mémoire dialogue avec l'histoire!    El Majhad remplace Zniti dans la liste d'Halilhodzic    Rialto se revêtit de sa parure nuptiale!    Destitution de Trump: Un témoin clé enfonce le clou au Congrès    Gaza. Huit palestiniens d'une même famille tués par l'armée israélienne    Financement des projets. Les mesures d'accompagnement dévoilées    France-islamophobie : Pour un morceau de tissu !    La réponse du berger à la bergère : La FRMSS n'y va pas avec le dos de la cuillère    Les activités de Google en matière de santé suscitent des inquiétudes aux Etats-Unis    Emmanuel Dupuy : Les Etats prennent conscience de l'enjeu stratégique d'Internet    Divers    Participation marocaine au Forum de Paris sur la paix    Insolite : Dispositif anti-oubli de bébé    Driss Lachguar et Habib El Malki rendent visite à Mohamed Lahbabi    Des fossiles donnent de précieux indices sur notre évolution vers la marche    Le vapotage n'est pas sans risque pour le système cardiovasculaire    La Libye veut s'inspirer de l'expérience pionnière du Maroc en matière de développement de l'investissement    Autorisations accordées aux salariés étrangers : Il y a chiffres et chiffres    Divers Economie    David Villa prend sa retraite    Tottenham intéressé par Hakim Ziyech    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    Claudia Wiedey : Le cinéma, un vecteur important pour le renforcement du dialogue entre les sociétés    "Cinéma et opérette", thème de la 9ème édition des Journées cinématographiques des Doukkala    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Terres collectives: Les chantiers de 2019
Publié dans L'Economiste le 08 - 02 - 2019

En dépit des avancées réalisées en matière de promotion et de valorisation du patrimoine des terres collectives, de nombreuses femmes soulalyates continueraient d'être victimes de discriminations, notamment à cause de certaines pratiques dépassées, mais qui semblent avoir encore la peau dure (Ph. Bziouat)
La programmation de 3 projets de loi sur les terres soulalyates au Conseil du gouvernement, prévu demain vendredi, répond au besoin de mettre à niveau la gestion de ce patrimoine collectif. Après le lancement du processus d'appropriation des terres collectives situées dans les périmètres irrigués, le Roi avait appelé, dans le discours d'ouverture de la session parlementaire d'octobre, à dupliquer cette expérience à certaines terres bour.
«Cette opération doit répondre à des critères bien définis, alliant d'une part, l'exigence de garantir la réalisation effective des projets, et d'autre part, la nécessité de circonscrire la fragmentation excessive des exploitations», selon le discours royal. Pour cette année, l'un des principaux chantiers prévus par le ministère de l'Intérieur concerne la régularisation juridique du patrimoine foncier collectif.
«C'est l'une des principales clés pour limiter les contentieux entre collectivités soulalyates et avec d'autres parties», selon le département de l'Intérieur. Cette opération est également décisive pour améliorer le climat des investissements et favoriser l'attraction d'opérateurs privés.
L'objectif est de porter le volume d'inscription de ces terrains à la conservation foncière à 5 millions d'hectares à l'horizon 2020. Au cours de cette année, près d'un million de hectares feront l'objet de la procédure de délimitation administrative.
Parallèlement, près de 40 décrets d'approbation des délimitations déjà effectuées devront être approuvés, pour des terrains d'une superficie de 800.000 hectares. S'y ajoute la finalisation des titres fonciers de terrains dont la superficie globale s'élève à 1 million de hectares.
Au cours de cette année, l'accent sera mis sur la collecte de la totalité des montants facturés au titre des locations et des cessions des terres collectives. Parallèlement, les dossiers des arriérés de paiement pour la période d'avant 2017 seront transmis à la justice
En matière de valorisation du patrimoine foncier des collectivités soulalyates, le département de l'Intérieur compte donner la priorité aux provinces marquées par la vulnérabilité sociale, à l'instar d'Errachidia, Guercif, Khemisset, Chichaoua, Jerada… La priorité sera également accordée aux ayants droit en matière d'investissement dans les terres collectives.
L'objectif est «d'encourager cette population à la réalisation de projets d'auto-emploi», est-il indiqué. Autre chantier en perspective: renforcer la traque contre les personnes exploitant des terrains collectifs de façon illégale. Une procédure sera lancée en vue de «définir tous les cas d'exploitation illégale des terrains collectifs et de prendre les mesures qui s'imposent».
Pour ce qui est des recettes, l'objectif est d'assurer la collecte de la totalité des montants facturés. Les dossiers relatifs aux arriérés d'avant 2017 seront transmis à la justice en vue de recouvrer les montants dus au titre des locations et des cessions. Le transfert des paiements au profit des ayants droit devra se faire via des virements bancaires. Cette opération concernera, cette année, 50% des paiements, avant de procéder à la généralisation du système durant les prochaines années.
Les fonds mobilisés par les collectivités territoriales seront destinés, au cours de cette année, à la réalisation d'une série de projets, via les coopératives créées par les ayants droit. 89 projets disposent déjà d'un accord de principe. Ils concernent notamment des infrastructures, comme des maisons d'étudiants, des terrains de proximité, le raccordement au réseau de l'eau potable…
M.A.M.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.