Le PPS au parlement    La sélection nationale de handball approche de la qualification à la Coupe du monde    Arrestation d'un individu pour trafic de psychotropes à Fnideq    Abdellatif Ouahbi, officiellement candidat à la présidence du PAM    Botola Pro D1 : Le Hassania d'Agadir renoue avec la victoire    Eliminatoires du Mondial Qatar-2022 : Le Maroc dans le groupe I    La 31ème édition du Marathon international de Marrakech ce dimanche : Plus de 13.000 athlètes de 75 pays au départ    Entretien avec Adil Terrab, président du Conseil Préfectoral du tourisme Meknès    La tempête Gloria fait au moins sept morts en Espagne, quatre disparus    BCE: Pleins feux sur la future stratégie et les risques    Présidentielles boliviennes: Evo Morales désigne son candidat…    Le défi national !    La République centrafricaine ouvre sa représentation diplomatique à Laâyoune    Qui est le binôme Alj-Tazi, le nouveau duo qui tient les rênes de la CGEM ?    Tanger Med dématérialise la procédure d'exportation des produits agroalimentaires    Destitution Trump: l'accusation en appelle au courage des sénateurs républicains    Du rat ou du croco? L'étrange marché chinois au coeur du virus    Terres collectives : Ce que recommande le CESE    Un stand marocain aménagé par l'ONMT : La 40ème édition du FITUR de Madrid se poursuit jusqu'au 26 janvier    En Grèce, une femme élue pour la première fois à la présidence    Tenue à Londres de la 1ère Commission maroco-britannique de l'enseignement supérieur    Edito : Civisme    Province de Guelmim : 3 morts et 10 blessés dans un accident de la route    Une quinzaine de routes libre et une douzaine coupée    Les eaux des provinces du Sud officiellement marocaines    Météo : temps froid et chutes de neige ce jeudi 23 janvier    Walid Azaro face à Abderrazak Hamdallah et Nordin Amrabat ce vendredi ?    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    Le cacao bio commence à sortir des petits paysans brésiliens de la misère    Atelier de formation à Safi sur l'insertion des jeunes dans le tissu socioéconomique    Dans son intervention lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des conseillers    Mohcine Jazouli : Le Royaume-Uni veut faire du Maroc une porte d'entrée vers l'Afrique    EuroMed Droits préoccupé par la restriction de la liberté d'expression    Les Américains ont moins dépensé en jeux vidéos en 2019    Insolite : Perché dans un tonneau    Arrestation d'un président de commune pour corruption    Divers sportifs    Sébastien Desabre : L'atteinte des objectifs est une responsabilité collective qui exige du travail fondé sur la discipline, le respect et l'efficacité    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Présentation à El Jadida du livre "Mémoires d'un professeur"    Une nouvelle étoile cinématographique illumine Tiznit    Abdelkader Ababou: adieu l'artiste doux…    Au titre de l'année 2019 : 80 rencontres culturelles dans 35 cafés littéraires de par le Maroc    Improvisation sur «Des tranches de vie nées du néant»    Les avocats de Trump veulent un acquittement "immédiat" à son procès en destitution    Poutine dépose ses propositions d'amendements à la Constitution    Venezuela: Pompeo annonce plus d'actions contre la "tyrannie" de Maduro    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Parlement: Des textes stratégiques adoptés avant la clôture
Publié dans L'Economiste le 14 - 02 - 2019

La séance plénière, tenue hier à la Chambre des représentants, a été marquée par l'approbation de certains projets de loi qui traînent au Parlement depuis plus de 2 ans (Ph. Bziouat)
Comme nous l'avons annoncé dans notre édition d'hier, le Parlement vient de clôturer la session d'octobre. Mais avant de baisser les rideaux, les membres de la Chambre des conseillers ont tenu une nouvelle séance mensuelle des questions des politiques publiques, durant laquelle le chef du gouvernement a été interpellé sur les obligations fiscales et douanières des commerçants.
Quelques heures avant, les membres de la Chambre des représentants ont tenu la dernière séance plénière de cette session, pour l'adoption des projets de loi validés par les différentes commissions. Il s'agit de certaines réformes stratégiques, comme celle portant sur l'institution du Médiateur, adoptée en plénière, en 2e lecture.
Après son entrée en vigueur, ce texte permettra à cette instance constitutionnelle d'avoir une meilleure interaction avec les administrations et assurer la réponse aux doléances des citoyens. Si les doléances rentrent dans les attributions du Médiateur, elles sont transférées à l'administration concernée.
Ces plaintes contre les griefs subis suite à une décision de l'administration, peuvent être introduites par un citoyen, son représentant judiciaire ou par une personne munie d'une délégation. Elles peuvent être adressées directement au Médiateur, aux délégués régionaux et locaux.
L'une des principales nouveautés de cette réforme concerne le renforcement des attributions du Médiateur. Celui-ci sera habilité à mener des enquêtes et des investigations relatives aux doléances qui lui seront soumises. L'objectif est de faire le point sur la nature et la gravité du préjudice subi par le plaignant.
Autre réforme très attendue adoptée lors de cette séance plénière: le projet de loi sur l'assistance médicale à la procréation. Ce texte traîne depuis plus de 2 ans. Après son adoption en Conseil du gouvernement, il a été déposé à la Chambre des représentants en mai 2016. Hier, il a été approuvé en séance plénière en 2e lecture. Ses dispositions devront entrer bientôt en vigueur, après sa publication au Bulletin officiel et la mise en place des décrets d'application.
Ce texte a défini l'assistance médicale à la procréation comme «une opération visant à pallier l'incapacité des personnes à enfanter ou la faiblesse de la fertilité, suite à un diagnostic médical. Cette opération peut aussi avoir pour objectif d'éviter la transmission d'une maladie grave à l'enfant ou à l'un des conjoints».
Ce projet de loi a limité les possibilités de recours à cette assistance médicale à des cas précis. Seules les personnes mariées pourront y accéder. Ils ne peuvent y avoir droit si l'un des conjoints est décédé. Une exception est prévue, notamment dans le cas des personnes prévoyant de se marier, craignant que leur capacité d'enfanter soit altérée par des traitements qu'elles vont subir en soignant certaines maladies.
Cette réglementation ambitionne également de prévenir certaines pratiques malsaines, notamment le trafic de spermatozoïdes. Elle détermine les modalités de stockage des cellules et des spermatozoïdes en vue de leur exploitation dans des opérations de ce type, et interdit formellement l'exportation de ces matières.
Parmi les décrets d'application attendus pour assurer l'entrée en vigueur effective de ce texte, celui qui devra définir la liste des techniques d'assistance médicale à la procréation, dont la pratique sera autorisée au Maroc.
Signes distinctifs
Le projet de loi sur la réforme du dispositif des signes distinctifs quitte finalement le Parlement. Ce texte devait être également adopté, en 2e lecture, lors de la séance plénière, tenue hier à la Chambre des représentants. Cette réforme entend élargir la réglementation des signes distinctifs d'origine et de qualité à de nouveaux produits, notamment en introduisant un nouveau label dédié aux produits halieutiques, comme la dorade de Boujdour, le poulpe de Dakhla, les sardines d'Al Hoceïma… Au total, cette réglementation devra s'articuler autour de 4 axes: le label agricole, le label halieutique, l'indication géographique et l'appellation d'origine.
M.A.M.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.