Kénitra: des motards utilisent leurs armes de service pour arrêter un récidiviste    Création d'un centre d'accueil pour les MRE à Tanger    Installation des agents d'autorité nouvellement nommés    Tanger : Un centre d'accueil pour la diaspora marocaine    Remaniement: Divisions de la majorité et compétences rares    Le Japon affiche de nouvelles ambitions africaines    Fête de la Jeunesse: Fini les cérémonies officielles…    Un Conseil de gouvernement jeudi prochain    Insolite : Mystérieux bienfaiteur    La Bourse de Casablanca clôture juillet en bonne mine    Le taux moyen de remplissage des barrages avoisine les 57% au niveau de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima    Création d'entreprises : 50.135 nouvelles entités au premier semestre    Grève de 48 heures des médecins du secteur public    Equipements télécoms : Le processus d'agrément dématérialisé    Télédéclarations: la CNSS s'associe aux banques participatives    Exploration pétrolière: Jeu de chaises musicales sur le permis Anoual    En Libye, la peur de finir à la rue après avoir fui les combats    Réfugiés: Le ras-le-bol des pays voisins de la Syrie, après 8 ans de guerre    Le commerce mondial des marchandises pique du nez au troisième trimestre    Commerce: Trump vante la perspective d'un accord « fantastique » avec Londres après le Brexit    Gibraltar autorise le pétrolier iranien à partir malgré la tentative américaine de blocage    Hong Kong, passerelle entre Pékin et le monde, malgré l'essor économique chinois    Les utilisateurs d'Instagram pourront bientôt signaler les « Fake News »    Taux négatifs    Coupe arabe Mohammed VI des clubs champions : L'IRT décidé à franchir le tour préliminaire    Fouzi Lekjaa Objectif : Qualifier l'EN au Mondial et au dernier carré de la CAN    Coupe du Trône : Tirage au sort fatal pour au moins sept clubs de la D1    Championnat de Portugal : Adel Taarabt renoue avec Benfica jusqu'en 2022    Kitesurf : Dakhla à l'heure de la 5ème édition de «Dakhla Downwind Challenge»    Athlétisme : Des records du monde en danger    Neymar convoqué pour les prochains matches amicaux du Brésil    Vahid Halilhodzic prend officiellement les commandes de la sélection nationale    De nouveaux ambassadeurs du Qatar et de la Finlande à Rabat    Myrtilles : Cet aliment miracle réduit le risque d'Alzheimer et d'infarctus    Augmentation du nombre de bénéficiaires de l'Entraide nationale    Divers    Fès: L'UEMF s'allie à l'Ecole polytechnique    La Marine Royale saisit 4 tonnes de chira au large d'Assilah    Vol de médicaments de l'hôpital multidisciplinaire d'Azrou : Un récidiviste interpellé    Tanger : Deux arrestations dans une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort d'une personne    Réhabilitation du cimetière juif d'El Jadida    Le film culte "Apocalypse Now" ressort dans une nouvelle version    Depuis sa cellule, MHD rend un hommage déchirant à Dj Arafat    Une MasterClass pour former les musiciens en herbe    Casablanca: Où sont les autorités et la Cour des comptes?    «Le festival Bab Souss» du 23 au 25 août    Pour présenter ses vœux de l'Aïd Al Adha : Karima Skalli lance «Alhawa rachiki»    Fast and furious : Hobbs et Shaw assurent l'intérim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Macron en Afrique de l'Est: Des intérêts stratégiques
Publié dans L'Economiste le 18 - 03 - 2019

Plaidoyer pour le climat, alternative aux investissements chinois, partenariats universitaires… Emmanuel Macron a défendu en Afrique de l'Est la place que la France veut occuper dans cette région courtisée par les grandes puissances.
Au terme d'un périple de trois jours qui l'a conduit à Djibouti, Addis Abeba et Nairobi, le président français a coprésidé jeudi 14 mars 2019 le «One Planet Summit» et y a appelé à placer l'environnement au coeur des choix économiques. Il a annoncé une hausse de la contribution française aux projets de l'Alliance solaire internationale et (alors qu'il est accusé en France de manquer d'ambition écologique) a promis des aides à la mobilité dans l'Hexagone.
Son engagement pour le climat va de pair avec la promesse de «partenariats respectueux» avec les pays de la région, «contrairement à ceux qui menaceraient la souveraineté des Etats». Une critique aux investissements chinois à grande échelle en Afrique de l'Est.
«C'est une bonne chose que la Chine participe au développement de nombreux pays, mais je crois à l'esprit d'équilibre, de réciprocité. Les équilibres supposent le respect des souverainetés, des peuples… », a averti prudemment le chef de l'Etat, à quelques jours de la visite en France du président chinois Xi Jinping.
Le président français a également annoncé la conclusion d'accords commerciaux et culturels, comme au Kenya. A Nairobi, il a annoncé notamment un contrat de 1,6 milliard d'euros sur 30 ans pour le groupe français Vinci pour construire et exploiter une autoroute au nord de la capitale ainsi qu'un projet de navette entre le centre-ville et l'aéroport.
Côté militaire, mardi 21 mars à Djibouti, sur une des routes maritimes les plus empruntées au monde, Macron a visité la plus importante base française à l'étranger dont il a souligné l'importance stratégique.
En Ethiopie, il a promis de financer et accompagner le travail de protection des églises rupestres de Lalibela, un joyau menacé, inscrit au patrimoine mondial. Le président français a également annoncé un accord-cadre de défense avec l'Ethiopie, en particulier pour la mise en place d'une marine dans ce pays qui n'a pas accès à la mer et évoqué des ventes d'Airbus à ce pays endeuillé par le crash d'un Boeing 737 MAX dimanche, désormais banni du ciel aérien mondial.
Lors d'un échange à l'université de Nairobi, Macron a aussi insisté jeudi sur l'importance des partenariats académiques pour établir des échanges à long terme entre la France et l'Afrique. Et ce, avec notamment un partenariat entre Science-Po et l'université kényane Strathmore et l'implantation au Kenya de l'école de jeux vidéos Rubika.
Procès climatiques
Après le Pakistan, la Colombie ou les Pays-Bas, la France fait à son tour l'objet d'une procédure en justice, pour action insuffisante face au dérèglement climatique. Ainsi, Greenpeace, Oxfam France, Notre affaire à tous et la Fondation Nicolas Hulot ont annoncé avoir chacune déposé en ligne leur recours auprès du tribunal administratif de Paris. Elles sont soutenues par deux millions de signataires d'une pétition intitulée: «L'Affaire du siècle»….


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.