CAN 2019. 56 arbitres en stage de préparation à partir du 28 avril à Rabat    Le roi Mohammed VI donne ses instructions au ministre de l'Intérieur    SIAM 2019: Nouveau produit d'assurance pour la volaille    #Live, l'offre de la Banque Populaire dédiée aux 18-25 ans    Le Rap à l'honneur à la 18ème édition de Mawazine    La Cigogne volubile, un voyage à travers le conte et l'Afrique    Agro It Days 2019. L'agriculture prépare sa transformation digitale    Mohamad Salah veut "plus de respect" pour les femmes dans le monde musulman    Maître Gims s'engage en faveur de la formation des jeunes africains    Vidéo. Le pape lave et embrasse les pieds de douze détenus    Climat des affaires. Ce que dit le diagnostic parlementaire    « Béchir doit être jugé »: Le cri des victimes du conflit au Darfour    Réunion du Bureau politique du PPS    SIAM 2019 : Les détails des rencontres bilatérales entre le Maroc et les pays africains    25ème journée de la Botola Maroc Telecom : Avec le derby Wydad-Raja, la course au titre se précise    Marathon international de Rabat : Les migrants sur la ligne de départ    Khalid Naciri invité mardi prochain du Forum de la MAP    Le rapport Mueller n'apporte « aucune preuve » d'ingérence russe, selon le Kremlin    Carlos Ghosn va de nouveau être inculpé au Japon    22ème Prix Charjah pour la création arabe : Trois Marocains primés au Caire    Présentation de «Khenifiss de Tarfaya, la légende du petit scarabée» de Karim Anegay    «La filière bio est créatrice d'emplois par excellence»    BMCE Bank of Africa lance la 1ère ligne de financement marocaine destinée à la gestion des ressources en eau    Des valeurs piétinées à Aït Melloul!    Mahjoub Raji: une autre voix s'est éteinte…    Algérie: «Le peuple veut qu'ils partent tous!»    Grève des étudiants en médecine. Le spectre d'une année blanche s'éloigne    Le Maroc aux commandes du réseau MENA de Biosécurité    Meknès. Doukkali Inaugure l'hôpital Mohammed V après sa réhabilitation    Le Marrakech Mining Convention se tiendra chaque année    Nador : La Fondation BMCE Bank inaugure des unités de préscolaire au sein d'écoles publiques    Un détenu de la prison locale de Tétouan se donne la mort    Les agences d'Attijariwafa bank Europe font peau neuve    Oujda : Arrestation d'un Algérien réclamé par les autorités judiciaires de son pays    Driss Lachguar : Notre objectif est d'éviter des situations où les institutions et donc le pays se trouvent bloqués pendant de longs mois    Jiří Oberfalzer : L'Initiative d'autonomie représente une solution durable au Sahara    L'ONU en quête d'unité pour réclamer un cessez-le-feu en Libye    Mohamed Benabdelkader : La communication contribue au renforcement de la participation à la vie publique    Pôle Nature et vie un voyage en terre connue    Tottenham élimine City dans un match d'anthologie    Liga : La semaine du titre pour le Barça    Championnats juniors de golf    Contribution du Maroc à l'aménagement de la mosquée Al Aqsa et de son environnement    Le Maroc à Abou Dhabi : Ouverture de la 4ème édition dans la capitale émiratie    Communication publique : Le dilemme de la fonction et l'identification de ses rôles    Le Bureau marocain du droit d'auteur n'a pas renoncé au système numérique    Seddik Maâninou présente son autobiographie à Marrakech    Rabat : Violentes échauffourées après le match FAR-RSB    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Macron en Afrique de l'Est: Des intérêts stratégiques
Publié dans L'Economiste le 18 - 03 - 2019

Plaidoyer pour le climat, alternative aux investissements chinois, partenariats universitaires… Emmanuel Macron a défendu en Afrique de l'Est la place que la France veut occuper dans cette région courtisée par les grandes puissances.
Au terme d'un périple de trois jours qui l'a conduit à Djibouti, Addis Abeba et Nairobi, le président français a coprésidé jeudi 14 mars 2019 le «One Planet Summit» et y a appelé à placer l'environnement au coeur des choix économiques. Il a annoncé une hausse de la contribution française aux projets de l'Alliance solaire internationale et (alors qu'il est accusé en France de manquer d'ambition écologique) a promis des aides à la mobilité dans l'Hexagone.
Son engagement pour le climat va de pair avec la promesse de «partenariats respectueux» avec les pays de la région, «contrairement à ceux qui menaceraient la souveraineté des Etats». Une critique aux investissements chinois à grande échelle en Afrique de l'Est.
«C'est une bonne chose que la Chine participe au développement de nombreux pays, mais je crois à l'esprit d'équilibre, de réciprocité. Les équilibres supposent le respect des souverainetés, des peuples… », a averti prudemment le chef de l'Etat, à quelques jours de la visite en France du président chinois Xi Jinping.
Le président français a également annoncé la conclusion d'accords commerciaux et culturels, comme au Kenya. A Nairobi, il a annoncé notamment un contrat de 1,6 milliard d'euros sur 30 ans pour le groupe français Vinci pour construire et exploiter une autoroute au nord de la capitale ainsi qu'un projet de navette entre le centre-ville et l'aéroport.
Côté militaire, mardi 21 mars à Djibouti, sur une des routes maritimes les plus empruntées au monde, Macron a visité la plus importante base française à l'étranger dont il a souligné l'importance stratégique.
En Ethiopie, il a promis de financer et accompagner le travail de protection des églises rupestres de Lalibela, un joyau menacé, inscrit au patrimoine mondial. Le président français a également annoncé un accord-cadre de défense avec l'Ethiopie, en particulier pour la mise en place d'une marine dans ce pays qui n'a pas accès à la mer et évoqué des ventes d'Airbus à ce pays endeuillé par le crash d'un Boeing 737 MAX dimanche, désormais banni du ciel aérien mondial.
Lors d'un échange à l'université de Nairobi, Macron a aussi insisté jeudi sur l'importance des partenariats académiques pour établir des échanges à long terme entre la France et l'Afrique. Et ce, avec notamment un partenariat entre Science-Po et l'université kényane Strathmore et l'implantation au Kenya de l'école de jeux vidéos Rubika.
Procès climatiques
Après le Pakistan, la Colombie ou les Pays-Bas, la France fait à son tour l'objet d'une procédure en justice, pour action insuffisante face au dérèglement climatique. Ainsi, Greenpeace, Oxfam France, Notre affaire à tous et la Fondation Nicolas Hulot ont annoncé avoir chacune déposé en ligne leur recours auprès du tribunal administratif de Paris. Elles sont soutenues par deux millions de signataires d'une pétition intitulée: «L'Affaire du siècle»….


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.