Loi-cadre sur l'enseignement: La CDT prépare ses conseillers    Parlement: Le PAM remplace son chef de groupe    Constitution: Référendum en Egypte    VIDEO-FAR vs Berkane : Le Hooliganisme fait encore des dégâts    Agriculture durable: CAM s'aligne sur les objectifs de la FAO    Langues = avenir    Cinéma: «Les 3M, une histoire inachevée» Une ode à l'amitié au-delà de la religion    CAN 2019. 56 arbitres en stage de préparation à partir du 28 avril à Rabat    Le roi Mohammed VI donne ses instructions au ministre de l'Intérieur    S.M le Roi offre un dîner en l'honneur des invités et participants au SIAM    L'AMEE sensibilise sur le rôle du pompage solaire    Partenariat en faveur de l'écosystème de la cédraie du Moyen Atlas    Rabat hausse le ton : Le Maroc rejette certaines idées et projets improductifs véhiculés au sujet de la question du Sahara    L'expertise suisse au service des montagnes marocaines    Journée culturelle marocaine en Bulgarie    Bouillon de culture    Remise du Grand prix national de la presse agricole et rurale    #Live, l'offre de la Banque Populaire dédiée aux 18-25 ans    Le Rap à l'honneur à la 18ème édition de Mawazine    Agro It Days 2019. L'agriculture prépare sa transformation digitale    Mohamad Salah veut "plus de respect" pour les femmes dans le monde musulman    La terre a tremblé à Taroudant    Vidéo. Le pape lave et embrasse les pieds de douze détenus    Réunion du Bureau politique du PPS    SIAM 2019 : Les détails des rencontres bilatérales entre le Maroc et les pays africains    25ème journée de la Botola Maroc Telecom : Avec le derby Wydad-Raja, la course au titre se précise    Marathon international de Rabat : Les migrants sur la ligne de départ    Le rapport Mueller n'apporte « aucune preuve » d'ingérence russe, selon le Kremlin    Khalid Naciri invité mardi prochain du Forum de la MAP    22ème Prix Charjah pour la création arabe : Trois Marocains primés au Caire    «La filière bio est créatrice d'emplois par excellence»    Mahjoub Raji: une autre voix s'est éteinte…    Algérie: «Le peuple veut qu'ils partent tous!»    Le Marrakech Mining Convention se tiendra chaque année    Grève des étudiants en médecine. Le spectre d'une année blanche s'éloigne    Le Maroc aux commandes du réseau MENA de Biosécurité    Oujda : Arrestation d'un Algérien réclamé par les autorités judiciaires de son pays    Nador : La Fondation BMCE Bank inaugure des unités de préscolaire au sein d'écoles publiques    Mohamed Benabdelkader : La communication contribue au renforcement de la participation à la vie publique    Pôle Nature et vie un voyage en terre connue    Liga : La semaine du titre pour le Barça    Championnats juniors de golf    Communication publique : Le dilemme de la fonction et l'identification de ses rôles    Jiří Oberfalzer : L'Initiative d'autonomie représente une solution durable au Sahara    L'ONU en quête d'unité pour réclamer un cessez-le-feu en Libye    Contribution du Maroc à l'aménagement de la mosquée Al Aqsa et de son environnement    Le Maroc à Abou Dhabi : Ouverture de la 4ème édition dans la capitale émiratie    Tottenham élimine City dans un match d'anthologie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Forum Crans Montana: L'Afrique doit bâtir l'avenir de sa jeunesse
Publié dans L'Economiste le 21 - 03 - 2019

Les différents panels du Forum Crans Montana a donné lieu d'explorer toutes les pistes de développement du continent au niveau de l'économie, l'énergie, la santé, l'ago-industrie et la technologie, le tout avec comme fil conducteur l'entrepreneuriat chez les jeunes et le leadership féminin (Ph. SB)
Grand-messe de la matière grise africaine pour la 5e édition du Forum Crans Montana qui s'est déroulé du 14 au 17 mars à Dakhla. Placé sous le thème «bâtir une Afrique puissante et moderne au service de sa jeunesse», le Forum a confirmé son engagement à fédérer toutes les forces intellectuelles du continent africain afin de sortir avec des solutions pratiques et efficaces.
«Le challenge de développement pour ce XXIe siècle sera relevé par la coopération régionale. La coopération sud-sud a le pouvoir d'accélérer le développement dans le domaine de la santé, le social, et le transfert de technologie», tient à rappeler Gerhard Schröder, ancien chancelier de l'Allemagne.
Cette plateforme invite à explorer toutes les pistes de développement du continent au niveau de l'économie, l'énergie, la santé, l'agro-industrie et la technologie, le tout avec comme fil conducteur l'entrepreneuriat chez les jeunes et le leadership féminin. En effet, quel que soit le domaine à développer, les femmes et les jeunes sont ceux qui en ont le plus besoin.
Mettre en place de réelles opportunités économiques
Avec une population d'une moyenne d'âge de 19 ans, les pays africains sont face à un défi majeur: celui de développer une force créatrice pour garder et maintenir leurs jeunes. Le message royal lors du Forum a été très direct sur ce point: «Notre jeunesse a besoin d'être portée, formée, responsabilisée et surtout valorisée. Il faut la former pour convertir le potentiel économique d'aujourd'hui en réalité de demain.
L'échec dans ce domaine serait un terrible désastre pour le continent et pour d'autres régions aussi. Le départ périlleux d'une partie de notre jeunesse à la recherche d'un avenir sous d'autres horizons ne doit pas être une fatalité, ni la figure d'une Afrique en échec». C'est une raison sérieuse que les gouvernements mettent en place de réelles opportunités économiques à même de retenir cette frange de la population dans leur pays natal.
«La collaboration entre les gouvernements africains et les organisations des jeunes est à encourager, car bâtir l'avenir de cette jeunesse se fera en investissant dans l'éducation», renchérit Moustapha Cissé Lo, président du Parlement de la Cedeao lors de la session d'ouverture du forum. Les jeunes étant un maillon important dans la chaîne du développement du continent, la femme, elle, occupe une place encore plus stratégique.
«La nouveauté du Crans Montana de cette année a été de créer pour la première fois une harmonie dans le contenu des différents panels du Forum, qui permet de sortir avec des solutions aux problématiques que connaît la situation de la femme en Afrique», note Bouthayna Iraqui-Houssaini, présidente de Locamed et co-présidente de Africa Woman Forum.
D'après les témoignages partagés lors du panel Africa Woman Forum, dont le thème de cette année est «l'entrepreneuriat des jeunes et leadership féminin», il faut être créatif pour dépasser la discrimination entre les hommes et les femmes dans l'éducation et dans l'accès au financement et à l'information.
Qu'il s'agisse du Mali, du Burkina Faso, de la Guinée Bissau, de la Tanzanie, du Sénégal... toutes les femmes ayant témoigné de leurs parcours, associatif ou entrepreneurial, ont rencontré les mêmes obstacles et ont réussi en suivant le même cheminement: en innovant. En effet, si 25% des champions entrepreneurs de l'Afrique sont des femmes c'est parce que celles-ci ont su s'adapter à la situation économique et politique de leurs pays et su profiter des opportunités.
Grâce aux possibilités offertes par le téléphone portable et internet, une femme dans le milieu rural de l'Afrique peut créer son entreprise, émettre et recevoir des commandes, réaliser des transactions monétaires sans avoir besoin de faire des études ou avoir un diplôme.
L'innovation apparaît comme la meilleure manière de booster l'entrepreneuriat au féminin, tout en mettant en place l'environnement propice pour un meilleur réseautage, le renforcement des moyens financiers et l'accès à l'information.
L'appel qui a émané du panel «Leadership féminin et entrepreneuriat des jeunes en Afrique» a pour idée principale que la femme est au centre de l'économie dans tous les pays africains, et doit donc être au centre des orientations et décisions économiques et politiques des gouvernements.
Sabrina BELHOUARI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.