ONU: Hilale dévoile les violations des droits de l'Homme à Tindouf    Formation professionnelle. Les objectifs seront-ils atteints ?    Moyens de paiement. Comment le cash résiste    Législation. Les députés tracent leur feuille de route    Afriquia transforme les idées en entreprises    La CGEM en mode sauve-qui-peut    Des traces de la plus ancienne organisation collective et sociale trouvées au Maroc    Parlement: L'opposition mobilise ses troupes    Un Monde Fou    Tunisie: Une nouvelle ère commence    World Policy Conference: La gouvernance mondiale défie la protection du climat    Majorité: Reprise des hostilités    Préscolaire: Les directeurs des académies au Parlement    Education: «En Finlande, nous jouons sérieusement!»    Grâce royale pour Hajar Raissouni    Jameson Maroc célèbre la musique rock    Création d'un groupe d'amitié avec le Maroc au sein de la Chambre mexicaine des députés    Diplomatie, anticorruption et décentralisation : Les dossiers du futur président tunisien    Erdogan: La Turquie ne déclarera jamais de cessez-le-feu sans avoir atteint ses objectifs    Euro 2020 : L'Espagne se qualifie au forceps    Djamel Belmadi : Les supporters ont fait un travail magnifique    Avec Halilhodzic, on aura tout vu : une victoire, deux nuls et une défaite    La Cité des métiers et des compétences de Laâyoune ouvrira ses portes en 2021    La confiance des ménages continue de fléchir    Le HCP et l'UNFPA renforcent leur partenariat    Plusieurs pays réaffirment leur soutien à l'initiative marocaine d'autonomie au Sahara    60% des femmes en Europe disent avoir subi le sexisme au travail    Le cercle diplomatique de Rabat organise une journée de diagnostic et de sensibilisation au cancer du sein    Divers    Insolite : Un parachutiste heurte un lampadaire en plein défilé militaire    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    Surf: Le magazine américain "Traveller" consacre un carnet de voyage au village de Taghazout    Deux films marocains participent au Festival international du film du Caire    Omar Hilal réélu vice-président de l'ECOSOC    Prix Katara du roman arabe : deux Marocains primés    Lors d'une parade dans la métropole : 300 motards sillonnent Casablanca pour mettre en scène l'esprit de Harley-Davidson    Les personnes âgées au cœur du nouveau modèle de développement    Session ordinaire de la commune de Tanger : Levée du huis clos    Le Prince Moulay Rachid préside l'ouverture de la 12e Salon du cheval    Halilhodziç demande de la "patience"    Renault : Mandats suspendus pour Thierry Bolloré    Les démocrates avancent dans leur enquête en vue de destituer Trump    Islamophobie: La tribune des 90 personnalités françaises devient une pétition à succès    Ainsi parlait Zarathoustra!    Les Lions de l'Atlas s'inclinent en amical face au Gabon    Que le jasmin prospère    Maroc-Gabon : le dernier test de Vahid Halilhodžić    Les chorégraphes font de la résistance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





YouCode et 1337: Ces écoles qui bousculent les normes
Publié dans L'Economiste le 19 - 04 - 2019

Entièrement gratuites, ouvertes 24h/24 et 7j/7 et accessibles à tous sans prérequis de diplôme, ou de connaissances en informatique, les écoles de codage informatiques YouCode et 1337 pour le codage informatique proposent un modèle pédagogique sans professeurs, ni directeur, ni cours imposés (Ph. L'Economiste)
Ce sont les nouveaux concepts d'école pour le codage informatique, sans professeurs, ni directeur, ni cours imposés. L'apprenant choisit lui-même ses cours, et construit lui-même son programme durant sa scolarité. Inspirées du concept des Coding bootcamps, les écoles de codage informatiques YouCode à Youssoufia et 1337 à Khouribga et Benguerir sortent ainsi des sentiers battus et invitent au Maroc ce nouveau modèle d'école qui forme au codage informatique.
Il s'agit d'un métier très demandé sur le marché national et international et dont les débouchés sont bien rémunérés dans le secteur des IT. Il consiste en l'écriture d'une succession d'instructions à un ordinateur ou tout autre appareil électronique et permet de concevoir des jeux vidéo, de créer des applications ou des sites Internet.
Entièrement gratuites, ouvertes 24h/24 et 7j/7 et accessibles à tous sans prérequis de diplôme, ou de connaissances en informatique, ces écoles proposent surtout un modèle pédagogique particulier. Le principe de ces deux écoles est d'adapter le parcours d'apprentissage et la pédagogie aux profils des candidats, les informer sur les objectifs et sur leurs résultats au fur et à mesure de la formation.
L'apprenant séjourne en immersion dans un environnement professionnel en recréant les conditions du monde du travail qu'il rejoindra à sa sortie de l'école. A travers le mode d'apprentissage dit Peer Learning, la synergie entre apprenants est stratégique. L'élève apprend avec ses pairs et l'évaluation se fait par les apprenants eux-mêmes.
Cette pédagogie active poussant continuellement les étudiants à collaborer entre eux pour apprendre plus efficacement. Chez YouCode par exemple, école lancée par le Groupe OCP et Simplon, l'élève est confronté à des mises en situation concrètes via des projets en équipe ou individuel.
Les élèves sont encouragés à échanger entre eux, quel que soit le type de projet en cours, pour avancer et trouver des réponses. Le programme de 1337 s'articule, quant à lui, autour de thématiques réparties en 17 compétences toutes axées vers le monde de l'entreprise. L'idée est de pouvoir faire face à tous les nouveaux challenges tout au long de la formation.
Même si le programme de 1337 contient des passages obligatoires, l'étudiant construit lui-même son propre programme durant toute sa scolarité. Pour assurer la réussite des futurs codeurs, les deux écoles impliquent les entreprises à travers l'appui d'experts techniques et à l'accompagnement durant toute la formation.
A 1337, qui vient de lancer son deuxième campus en mars dernier à Khouribga, il sera question de créer un incubateur d'entreprises d'ici un an afin d'accompagner les jeunes développeurs tentés par l'entrepreneuriat.
Sabrina BELHOUARI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.