Facebook lance sa cryptomonnaie, les Etats froncent les sourcils    Trump lance sa campagne pour 2020 sur un air de 2016    En pleine tension avec l'Iran, Trump contraint de changer de ministre de la Défense    Succession de May : Boris Johnson en position de force    SM le Roi félicite Younes Moujahid suite à son élection à la tête de la FIJ    Mondial 2022: Michel Platini placé en garde à vue    un groupe marocain compte racheter le club français FC Sochaux    OPV de Maroc Telecom. Les précisions du wali de Bank Al-Maghrib    Femmes, l'éternel défi    Comment mieux financer le système de santé    Relation Client. Intelcia se développe au Sénégal    Akhannouch : Le plan de développement rural a soutenu plus de 20 000 projets    Sahara : Hilale «corrige» un responsable algérien    CAN-2019 : Arrivée des Lions de l'Atlas en Egypte    Championnat du monde de Muay Thai, le 22 juin à Marrakech    Doukkali : Le Maroc soigne les immigrés, en situation régulière ou pas    Terres soulaliyates : Présentation de trois projets de loi par Laftit    Visas espagnols. Une nouvelle formule pour désengorger le service    Fête de la musique. Casablanca sort le grand jeu    Réguler le Net, un impératif    Rabat. Arrestation du chauffeur d'un autocar pour trafic de drogues    Accidents de la circulation. 29 morts et 1.982 blessés durant la semaine dernière    Francophonie parlementaire: El Malki donne le la    S.M le Roi félicite Younes Moujahid pour son élection à la tête de la FIJ    Divers    Le Maroc domine le Championnat d'Afrique de sambo et taïjitsu    L'équipe nationale de boxe en stage de préparation à Cuba    Divers sportifs    La culture marocaine célébrée à Liège    Emblématiques de Chypre, les mouflons suscitent l'ire des agriculteurs    Amazon détrône Google comme marque la plus puissante    Démantèlement à Tétouan d'une cellule terroriste    Les emplois liés aux énergies renouvelables soutiennent la durabilité socioéconomique    Mise en place des mesures d'accompagnement pour faciliter le déplacement et le séjour des supporters du Onze national    Les applications pour dormir rendent… insomniaques !    Lutte contre la déperdition scolaire à Essaouira    Le Maroc, une base importante pour le groupe Suez en Afrique    Insolite : Fan de l'univers Marvel    Ces tournages qui ont tourné au drame : The Warrens of Virginia    Lancement des programmes "Tarfaya Moubadara" et "Irtikae"    La Gendarmerie royale et la Guardia Civil se réunissent à Agadir    Le marché de l'art sur la voie de la digitalisation    Nouveau clip : Abdelbasset Mriqi lance «Bogossa»    Le Festival Malhouniyat d'Azemmour clôt sa 9ème édition    Le Meeting International Mohammed VI d'athlétisme tient ses promesses    Zahira Tigtate: Sa conception exemplaire d'art et de créativité    Une cellule liée à EI démantelée à Tétouan    Insolite : Taper sur Trump ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Association Fès-Saïss à la rescousse des malades de la région
Publié dans L'Economiste le 14 - 05 - 2019

Bonne nouvelle pour les malades indigents de la région Fès-Meknès. Ils peuvent désormais profiter gracieusement de matériels médicaux, d'une valeur de quelque 5 millions de DH. Remis par l'Association Fès-Saïss et l'association Beni Achir basée aux Etats-Unis, ces chargements iront à des personnes malades nécessiteuses.
«Ils seront répartis sur les délégations des 9 provinces de la région», rassure El Mehdi El Belloti, directeur régional de la santé (Fès-Meknès). Devant les membres de l'Association Fès-Saïss et la Fondation Beni Achir, ce dernier a précisé que «le gros du matériel ira aux zones rurales». Le reste servira aux opérations chirurgicales, des malades amputés, enfants et personnes âgées en carence.
Des médicaments pour 5 millions de DH
«Cela fait 34 ans que l'Association Fès-Saïss contribue au rayonnement socioéconomique et au développement humain de la capitale spirituelle, ainsi que de ses provinces avoisinantes», rappelle Hassan Slighoua, président de l'ONG (Bureau de Fès). Et d'ajouter: «rien que pour les 5 dernières années, l'Association a soutenu plus de 530 opérations de cataracte, des dizaines d'actions de distribution de lunettes de vue, ainsi que des caravanes médicales bénéficiant à plus de 1.770 individus».
Reconnue d'utilité publique et «messager de la paix», l'ONG initie plusieurs manifestations culturelles, caritatives et économiques. Aujourd'hui, Fès-Saïss compte des centaines de membres actifs dans les villes de Fès, Rabat, Casablanca et Tanger. Ils organisent des opérations ponctuelles à caractère social, éducatif et culturel. La dernière en date est celle initiée, le 3 mai, au niveau de la direction régionale de la Santé.
Pour Al Aziz Eddebbarh, président de l'Association Beni Achir, «des actions similaires ont été menées en faveur des centres hospitaliers de Beni Mellal et Moulay Yacoub». Imam aux USA, Eddebbarh est un ancien chercheur en nucléaire. Après sa retraite en 2013, l'homme s'est consacré à la diffusion d'un Islam tolérant, ouvert et de paix. Son ONG est autofinancée grâce à des «Waqfs», dédiés au financement d'actions caritatives.
Avec l'Association Fès-Saïss, il compte initier d'autres opérations en faveur des familles nécessiteuses. Notons que celle visant la délégation régionale de la Santé de Fès-Meknès est estimée à 480.000 dollars (5 millions de DH). De son côté, l'Association Fès-Saïss prépare un riche programme dans le but de booster l'activité socioculturelle de la ville.
La démarche préconisée est de mettre en œuvre des projets ficelés, budgétisés et à fort impact social. «Nous organiserons le 1er salon du livre africain en novembre prochain. L'événement célèbrera le Sénégal comme pays hôte», conclut Slighoua.
De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.