411 milliards de DH pour soutenir les plans de développement régional    Université d'été pour les jeunes chercheurs à Essaouira    Oxfam monte au créneau    L'insoutenable quotidien des saisonnières marocaines en Espagne    La Bourse de Casablanca en bonne mine    L'opposition algérienne pose des conditions au dialogue proposé par le pouvoir    Boris Johnson ultra-favori dans la course à Downing Street    Pinot maître des Pyrénées au Tour de France    Fraser-Pryce et Obiri ont fait le show au meeting de Londres    Bale sur le départ    Divers    La loi relative à la lutte contre la traite des êtres humains disséquée à Agadir    Bouillon de culture    Les arts de la rue s'invitent à Laâyoune    "Avengers: Endgame", le film aux plus grosses recettes de l'histoire    Maroc Telecom enregistre près de 63 millions de clients    Le secteur bancaire confirme sa résilience en 2018    Alerte Météo : Il va pleuvoir dans plusieurs villes au Maroc    Lekjâa convoque la famille du football marocain à Skhirat    Comicom introduit la marque indienne Mahindra au Maroc    L'Europe se prépare à une nouvelle canicule, Paris en alerte    La Jordanie réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Football    Loi-cadre sur l'enseignement    Tenue du gala international de boxe professionnelle à El Jadida    Des centaines d'Algériens sont bloqués au Caire    Point de vue : Hanane, Reda… et tant d'autres !    Victoire de la sélection algérienne en finale de la CAN 2019    Actes de sabotage et de vandalisme à Lâayoune    El Otmani en visite à Dakhla-Oued Eddahab    Le Maroc présent à la Foire internationale du livre de Lima    Dar El Bacha accueille l'exposition « Etoffe des sens, résonnances, Serge Lutens, Yves Saint Laurent »    Festival international Jawhara : Le retour de Cheb Bilal    Proscrire la violence!    CNDH: Au nom du principe de la pluralité    Festival des huîtres de Qualidia    Avortement d'une tentative de trafic de 345 kg de chira à Bab Sebta    Ukraine: Vers une majorité absolue au Parlement du parti du président Zelensky    La colère gronde à Hong Kong après les agressions brutales de manifestants    Laâyoune : Ouverture d'une enquête…    Un vibrant hommage rendu à Husseïn Chaâbi par la ville de Laâyoune    Akhannouch promet de solliciter le portefeuille de la santé en 2021    Décès directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique Yukiya Amano    La course à Downing Street s'achève, Boris Johnson ultra-favori    BCIJ : Arrestation à Meknès d'un terroriste franco-marocain    La traite humaine nargue la loi 27-14    Une approche qui n'est pas du goût de tous    Béni Tadjit et la parade des prétendants !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les délais de paiement se contractent à l'échelle mondiale
Publié dans L'Economiste le 15 - 05 - 2019

Technologie, transports, industrie pharmaceutique et BTP sont les secteurs où les délais de paiement sont les plus longs au Maroc. Dans des activités plus orientées vers le consommateur final (comme la distribution et l'alimentation, l'énergie ou encore le commerce de détail…) les délais se raccourcissent
Les délais de paiement moyens(1) se sont contractés de -1 jour à l'échelle mondiale en 2018 (65 jours) et devrait suivre la même logique en 2019 (-1 jour à 64 jours). C'est ce que prévoit Euler Hermes qui analyse dans sa dernière étude l'évolution dans le monde, par pays et par secteur.
«En 2017, les délais moyens de paiement dans le monde ont atteint 66 jours, soit le plus haut niveau observé en 10 ans. Mais en 2018, les entreprises ont ressenti les premiers signes de ralentissement de l'économie mondiale», indique Marc Livinec, analyste sectoriel chez Euler Hermes et auteur de l'étude.
«Dans un élan de prudence, elles ont imposé des délais de paiement plus courts à leurs clients. Nous estimons que le même scénario se répétera en 2019, d'où ces deux années consécutives de contraction des délais à l'échelle mondiale», ajoute-t-il.
Certes, les délais de paiement ont reculé de -1 jour en Chine en 2018. Mais à 92 jours, ils restent les plus élevés à l'échelle mondiale. Pire encore: 1 entreprise sur 4 est payée 4 mois après la livraison. En subissant des délais de paiement aussi longs, les entreprises chinoises jouent un véritable rôle de banque invisible pour leurs partenaires commerciaux, qu'ils soient basés en Chine, en Asie ou dans le monde.
Au classement des délais les plus longs, Pékin est suivie par plusieurs pays du bassin méditerranéen: la Grèce (90 jours, +2 jours), l'Italie (86 jours, +5 jours), le Maroc (84 jours, +2 jours) ou encore l'Espagne (78 jours, +1 jour).
En France, le délai s'est rallongé de +2 jours en 2018. Il atteint désormais 73 jours, soit 9 jours de plus que la moyenne mondiale. L'Hexagone fait ainsi partie des 10 pays où les délais de paiement sont les plus longs à l'échelle mondiale.
«La conjoncture française a été porteuse en 2017, avec une croissance économique dépassant les +2%. Les entreprises ont ainsi été moins strictes sur les délais de paiement accordés à leurs clients, et n'ont pas anticipé le ralentissement connu en 2018», souligne de son côté Stéphane Colliac, économiste en charge de la France chez Euler Hermes.
«Le délai s'est en conséquence rallongé, ce qui est maintenant problématique: avec une demande qui croît lentement, des marges contraintes et un endettement croissant, il s'agit d'un facteur de plus pesant sur la trésorerie des entreprises françaises», dit-il.
Au niveau sectoriel, ce sont les entreprises les plus proches du consommateur final qui enregistrent une détérioration des délais de paiement. A l'échelle mondiale, en moyenne, le délai a crû de +1 jour dans les secteurs de l'agroalimentaire, des biens d'équipement, des produits pharmaceutiques et des télécommunications.
A l'inverse, les secteurs industriels qui ont des délais déjà élevés ont connu une amélioration. C'est notamment le cas de la construction (-3 jours en moyenne à l'échelle mondiale), de l'électronique (-2 jours), de l'IT (-2 jours), de l'énergie (-2 jours) et de la chimie (-1 jour). Davantage sensibilisées au risque d'impayés, les entreprises de ces secteurs ont été amenées à imposer des conditions de règlement plus strictes à leurs clients.
Fatim-Zahra TOHRY
--------------------------------------------------------
(1) Le délai de paiement moyen des clients, ou DSO, est le laps de temps qui s'écoule entre la date de livraison d'un produit à un client et la date de règlement dudit produit par le client.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.