Casablanca accueille l'assemblée générale de l'Union mondiale des professions libérales    Vidéo. Mine d'art de Khouribga: quand les artistes essayent de "passer le relais"    Textile : Les deux salons ont connu un beau succès, selon l'AMITH    Barid Al Maghrib étoffe son offre digitale    Couverture alimentaire : Le Maroc a atteint « un bon niveau », selon Sadiki    Le Maroc rejoint le Réseau des Autorités de prévention de la corruption    Brexit, politique étrangère… au sommet de Bruxelles    Brèves Internationales    Un Monde Fou    Brèves    Le Parquet général suscite la polémique au Parlement    BAM : L'encours des financements par Mourabaha totalise 7,17 MMDH    Maroc PME organise la Semaine de l'entreprise dans la Région de Laâyoune-Sakia El Hamra    La 4ème Commission de l'ONU exprime son soutien au processus politique au Sahara    Bachir Edkhil : L'option référendaire est caduque    Amar Saâdani : Le Sahara est marocain    Paris Jackson arrêtée en plein cœur d'Hollywood    Quand Donald Trump s'en prend à Bruce Springsteen et Beyoncé    Les glaciers suisses ont diminué de 10% en 5 ans    Insolite : Conférence record    Clasico au Camp Nou : Valverde a "confiance" malgré les violences    Réforme de la C1 : Lampard opposé à la multiplication des matches    Liga: Duel à distance entre Real et Barça    A Madagascar, l'électricité reste un produit de luxe    Bella Hadid se livre sur son état mental    La Twittoma, ou comment les réseaux sociaux servent la bonne cause    Divers    L'ANRUR, un mécanisme d'amélioration du paysage urbain et architectural    Le jour où un des acteurs de Friends a failli être renvoyé à cause de Jennifer Aniston    Pourquoi Kate Winslet s'est fait tacler par la Reine Elizabeth II    Pitt vs Jolie : Pourquoi le couple star n'a toujours pas entériné son divorce    Jack Lang : «Trésors de l'Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar témoigne de l'histoire du Maroc»    «Pour Sama» : Le témoignage bouleversant d'une jeune mère à Alep    Le CSCA sanctionne Radio Méditerranée    Filière équine : Une stratégie créatrice de richesse    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie à guichets fermés    ITF juniors au Maroc: Le RUC passe le relais au Riad    Coupe du Trône de tennis: L'ACSA pour la 9e fois    Syrie: Washington arrache une trêve à Erdogan, en vue de la création d'une « zone de sécurité »    Les violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf mise à nu    Et la vie continue…dans un autre corps    Les lauréats du Prix de la culture amazighe dévoilés    Casablanca : Le groupe Akdital ouvre deux nouveaux établissements de santé    Réforme de l'enseignement. La Commission de suivi prépare sa réunion inaugurale    Loi de Finances 2020 : Benchaâboun passe l'oral devant les parlementaires    Raja. Le trésorier du club détaille le rapport financier    Météo: Le temps qu'il fera ce vendredi    Tanger : Un nouvel espace d'insertion pour les jeunes handicapés mentaux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Classement de Shanghai: Qui détrônera les universités américaines?
Publié dans L'Economiste le 11 - 09 - 2019

Le cru 2019 du prestigieux classement de Shanghai place les universités américaines et anglo-saxonnes en tête. Les trois premières places du palmarès sont ainsi respectivement occupées par Harvard, Stanford et Cambridge. La France, quant à elle, voit sa meilleure université – La Sorbonne – se faire détrôner par Paris-Sud.
Le cru 2019 du célèbre classement de Shanghai des 1.000 meilleures universités mondiales a encore fait beaucoup de bruit cet été. Comme à l'accoutumée, le palmarès, qui fait la part belle à la recherche, est largement dominé par les Etats-Unis et le Royaume-Uni.
Quant à la France (de laquelle s'inspirent les réformes marocaines), sa meilleure université change et le pays se hisse à la 6e place mondiale. Le nouveau ranking publié en août dernier par l'Academic Ranking of World Universities (ARWU) – une société chinoise issue de l'université Jiao-Tong – place en tête de liste les universités américaines et anglo-saxonnes.
Ainsi, Harvard conserve son leadership devant Stanford et Cambridge. Le top 10 est par ailleurs complété par Massachusetts Institute of Technology (MIT), l'Université de Californie (Berkeley), Princeton, Oxford ainsi que Columbia. Que des usines à prix Nobel.
La France, quant à elle, a cette année près de trois de ses universités dans le top 100. Ainsi, Paris-Sud gagne pas moins de 5 places et se classe 37e mondiale, suivie de la Sorbonne Université et de l'Ecole Normale Supérieure Paris qui ont respectivement perdu 8 et 15 places. Autre nouveauté de cette saison, l'entrée de l'Université Grenoble-Alpes dans les 150 premiers, où figurent déjà les universités d'Aix-Marseille, de Strasbourg et de Paris-Diderot.
Un palmarès qui distingue également le monde arabe et le Moyen-Orient. Ainsi, le classement inclut pas moins de quatre universités saoudiennes et près d'une douzaine d'établissements turcs. L'université américaine de Beyrouth et celle de Khalifa y sont également présentes. De son côté, l'Iran est parvenue à placer pas moins de 13 de ses meilleures universités dans cette cuvée.
Un ranking dans lequel n'apparaît pas le Maroc cette année. Pourtant, bon nombre de pays africains parmi lesquels l'Egypte, le Nigeria, la Tunisie ou encore l'Afrique du Sud sont parvenus à placer quelques unes de leurs plus brillantes universités.
Côté critères, les établissements participants sont classés en fonction du nombre de prix Nobel et de médailles Fields décrochés par les anciens élèves et les professeurs, mais également suivant le nombre de chercheurs les plus cités au sein de leur discipline. Le nombre de publications dans les revues scientifiques Nature et Science et la performance moyenne des enseignants sont aussi pris en considération.
Karim AGOUMI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.