Alerte Météo : temps chaud le week-end dans plusieurs provinces du Maroc    Premier League: Manchester United renaît de ses cendres    Benzema élu joueur du mois en Espagne    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    Serie A L'inter Milan accroché par Verone    La médina d'Asilah renoue avec l'art contemporain    Le soutien des entreprises conditionné par la conservation d'au moins 80% des déclarés    Données personnelles : la CNDP renforce son arsenal de protection    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 115 nouveaux cas, 15.194 au total    25 ans déjà pour l'Université Al Akhawayn : 6.000 lauréats et un nouveau cap stratégique    La 2ème session du bac sera-t-elle annulée au Maroc ?    Devises vs Dirham: les cours de change de ce vendredi 10 juillet    L'Homme refuse d'être libre    Covid-19 : Privatisation, «dommage collatéral»    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Gims raconte son « Malheur Malheur »    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Casablanca: elle se fait passer pour la femme d'un policier afin d'avoir son visa    Dialogue social : Les partenaires sociaux préparent un nouveau round    Fonds Innov Invest : Un plan d'urgence pour les start-up lancé    Le Maroc intègre la communauté andine en tant que membre observateur    Prévisions météorologiques pour la journée du vendredi 10 juillet 2020    Le nouvel ordre mondial post-Covid-19: Quel positionnement pour le Maroc?    La Covid-19 est sous contrôle, mais cela ne signifie pas que le virus a disparu    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le Maroc rouvre partiellement ses frontières    Débat en commission parlementaire sur le projet de loi relatif au ciblage des bénéficiaires des programmes d'appui social    Préparation des prochaines échéances électorales    Débat sur la réforme du Code électoral    Saad Dine El Otmani : Relance économique et vigilance sanitaire, maîtres-mots de la prochaine étape    Lamia Chakiri, directrice régionale de la santé à Marrakech-Safi : La pandémie nous a permis d'augmenter notre capacité litière et de renforcer nos équipements    City se balade, Wolverhampton s'égare    Formation pour l'obtention de la licence A CAF d'entraîneur    La responsabilité de l'Algérie dans le détournement de l'aide humanitaire destinée aux camps deTindouf est patente    Le trompettiste Ibrahim Maalouf relaxé en appel    Le 51ème Festival national des arts populaires aura lieu en octobre    Agadir se prépare pour relancer l'activité et accueillir les touristes nationaux    Nouvelle édition en ligne des Nuits blanches du cinéma et des droits de l'Homme    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    Ecriture jubilatoire    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    Ligue des champions : Le Cameroun toujours favori pour abriter les demi-finales et la finale    De nouveaux jalons pour l'écriture poétique proposés par Salah Boussrif    Détournement de l'aide par le polisario et l'Algérie: le Parlement européen dépose un projet de résolution    Situation en Libye: le Maroc s'inquiète    Reprise de l'activité footballistique au Maroc    Talaâ Saoud Al Atlassi : Le non du Maroc au plan israélien se démarque par son réalisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Classement de Shanghai: Qui détrônera les universités américaines?
Publié dans L'Economiste le 11 - 09 - 2019

Le cru 2019 du prestigieux classement de Shanghai place les universités américaines et anglo-saxonnes en tête. Les trois premières places du palmarès sont ainsi respectivement occupées par Harvard, Stanford et Cambridge. La France, quant à elle, voit sa meilleure université – La Sorbonne – se faire détrôner par Paris-Sud.
Le cru 2019 du célèbre classement de Shanghai des 1.000 meilleures universités mondiales a encore fait beaucoup de bruit cet été. Comme à l'accoutumée, le palmarès, qui fait la part belle à la recherche, est largement dominé par les Etats-Unis et le Royaume-Uni.
Quant à la France (de laquelle s'inspirent les réformes marocaines), sa meilleure université change et le pays se hisse à la 6e place mondiale. Le nouveau ranking publié en août dernier par l'Academic Ranking of World Universities (ARWU) – une société chinoise issue de l'université Jiao-Tong – place en tête de liste les universités américaines et anglo-saxonnes.
Ainsi, Harvard conserve son leadership devant Stanford et Cambridge. Le top 10 est par ailleurs complété par Massachusetts Institute of Technology (MIT), l'Université de Californie (Berkeley), Princeton, Oxford ainsi que Columbia. Que des usines à prix Nobel.
La France, quant à elle, a cette année près de trois de ses universités dans le top 100. Ainsi, Paris-Sud gagne pas moins de 5 places et se classe 37e mondiale, suivie de la Sorbonne Université et de l'Ecole Normale Supérieure Paris qui ont respectivement perdu 8 et 15 places. Autre nouveauté de cette saison, l'entrée de l'Université Grenoble-Alpes dans les 150 premiers, où figurent déjà les universités d'Aix-Marseille, de Strasbourg et de Paris-Diderot.
Un palmarès qui distingue également le monde arabe et le Moyen-Orient. Ainsi, le classement inclut pas moins de quatre universités saoudiennes et près d'une douzaine d'établissements turcs. L'université américaine de Beyrouth et celle de Khalifa y sont également présentes. De son côté, l'Iran est parvenue à placer pas moins de 13 de ses meilleures universités dans cette cuvée.
Un ranking dans lequel n'apparaît pas le Maroc cette année. Pourtant, bon nombre de pays africains parmi lesquels l'Egypte, le Nigeria, la Tunisie ou encore l'Afrique du Sud sont parvenus à placer quelques unes de leurs plus brillantes universités.
Côté critères, les établissements participants sont classés en fonction du nombre de prix Nobel et de médailles Fields décrochés par les anciens élèves et les professeurs, mais également suivant le nombre de chercheurs les plus cités au sein de leur discipline. Le nombre de publications dans les revues scientifiques Nature et Science et la performance moyenne des enseignants sont aussi pris en considération.
Karim AGOUMI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.