Le Maroc au sommet mondial sur la vaccination    La CNDP publie son bulletin sur la confiance numérique    Rabat prépare son plan de relance post Covid-19    Distribution de kits sanitaires dans les centres de protection de l'enfance    Hydroxychloroquine: 3 des auteurs de l'étude du Lancet se rétractent    Tribunaux numériques et cabinets d'avocats virtuels se pressent au portillon    Les entreprises ne jurent que par le marketing digital    Projet ciblage des bénéficiaires des programmes d'appui social    Le premier cabinet d'avocat virtuel voit le jour à Casablanca    Belhanda troquerait Istanbul contre Riyad    Hamada El Baihi : L'Algérie est coupable de la persistance de la souffrance des populations séquestrées à Tindouf    Le capitalisme américain est-il raciste depuis toujours ?    Distribution de kits sanitaires à 4.300 enfants en situation de précarité    Saad Dine El Otmani : Le dépistage massif des salariés permettra d'accélérer la reprise de l'activité économique    Volonté de Marrakech et d'El Kelâa des Sraghna de booster l'enseignement préscolaire    Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Le Maroc plaide pour une mobilisation accrue contre les actes de violence de Daech en Afrique de l'Ouest et au Sahel    Les propositions du PPS pour un nouveau contrat politique»    Raul Gonzalez futur entraîneur d'Amine Harit?    Benfica: Taarabt élu homme du match contre Tondela    Un journal indien fustige le blackout total sur la situation du coronavirus à Tindouf    Chelsea en pole position pour accueillir Timo Werner!    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, vendredi 5 juin    Confinement: Tous ensemble?    Actes de violence de ce groupe terroriste en Afrique de l'Ouest et au Sahel    TDN: le Maroc en tête des destinations touristiques mondiales sûres dans l'après Covid    «De la nécessité de la réforme et restructuration du secteur des ICC»    La vérité derrière le mensonge    Covid-19: Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Confinement: les Etats africains ont perdu plus de 100 milliards de dollars de recettes fiscales    Afghanistan: Les troupes US bientôt «at home»?    Coronavirus: une baisse de 54,6% du trafic aérien au mois de mars 2020    Coronavirus : 27 nouveaux cas, 8.030 au total, vendredi 5 juin à 10h    Modèle de développement: Des pistes de relance pour Fès-Meknès    Reprise des vols: La Turquie conclut un accord préliminaire avec le Maroc    Aérien: Ce que risquent de perdre les compagnies africaines    Le virus prépare une révolution monétaire    Bientôt le retour du public dans les stades d'Italie    Hamza El Hajoui : Le sport joue un rôle économique et social créateur de valeur ajoutée et d'opportunités d'emploi    Cannes s'offre Wes Anderson, François Ozone et Steve McQueen dans la sélection officielle    Rabat revient, doucement et sûrement, à la vie…    Pétrole: Les cours reprennent timidement    Le scénariste Hassan Lotfi n'est plus    Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Football: La VAR généralisée dès janvier
Publié dans L'Economiste le 22 - 11 - 2019

L'utilisation de la VAR (Vidéo assistance référée) dans une compétition locale est une première en Afrique. Le premier test grandeur nature a été tenté lors des deux derniers matches de la coupe du Trône. Les responsables de la Fédération royale marocaine de football ont mis l'accent sur l'apport de cette technologie dans l'arbitrage des compétitions.
Pour l'appliquer à tous les matches du championnat national, il faudra boucler le processus de formation. Après un appel d'offres, c'est média-prod qui a été choisie pour mener cette opération au Maroc. Selon Jamal Al Kaâouachi, président de la Commission centrale d'arbitrage, qui chapeaute ce projet, la formation des arbitres sera achevée le 15 décembre prochain.
Au terme de ce processus, le Maroc disposera de 24 arbitres qui auront une licence VAR. C'est donc à partir de janvier prochain que ce système sera généralisé à l'ensemble des compétitions du championnat de première division. En tout cas, ce système est verrouillé et encadré par la FIFA. L'International Football Association Board, l'instance qui détermine et fait évoluer les règles du jeu du football, est partie prenante dans ce projet.
Le Maroc n'a obtenu l'homologation de cette instance internationale de football qu'après divers contrôles, déplacements à Zurich et la présence au Maroc d'un instructeur tout au long de la formation. Le respect du protocole de la VAR est indispensable dans 4 situations: «but ou pas but», «pénalty ou non», le carton rouge et l'identification erronée, souligne Jamal Al Kaâouachi, qui est également membre du comité directeur de la FRMF.
L'idée de s'engager dans la VAR a germé dans la tête de Faouzi Lakjaâ, l'année dernière. Il avait alors annoncé le projet de mettre en place ce système lors d'une réunion sur l'arbitrage, avec la participation des présidents des clubs et des staffs techniques. Il a également informé Gianni Infatino, président de la FIFA, sur la détermination de la Fédération de se doter de l'assistance vidéo à l'arbitrage.
Si des pays du Golfe, comme l'Arabie saoudite, le Qatar et les Emirats arabes unis sont équipés de cette technologie, l'arbitrage est assuré par des étrangers. Même pour les matches de la CAF, ce sont des étrangers qui sont aux manettes. Ce n'est pas le cas du Maroc qui est en train de mettre en place cette technologie avec ses propres arbitres. La FRMF prépare une campagne de sensibilisation pour les autres intervenants, que sont les dirigeants des clubs, les staffs techniques et les joueurs.
Partage de l'expérience avec l'Afrique
Avant même d'engager le football marocain dans l'aventure de la VAR, l'idée de transférer le savoirfaire vers des pays d'Afrique une fois l'expertise acquise était dans toutes les têtes. «Nous devrions assurer la formation des arbitres du continent qui feront des stages au Maroc. En effet, nous avons le projet de réserver un bloc du nouveau Centre de Maâmoura de football qui sera ouvert prochainement. Cette partie du bâtiment sera consacrée à la formation des arbitres de la CAF sur la technique de la VAR. Dans cet élan, il sera question de créer une sorte d'académie de la VAR. Nous allons recourir aux camionnettes mais dans les centres, il y aura les arbitres de la VAR», note Jamal Kaâouachi. La Fédération disposera de plusieurs instructeurs d'autant que cette technique sera régulièrement rodée au lieu d'attendre les occasions des grands matches comme une finale pour appliquer la VAR. Dans un premier temps, ce sont les grandes fédérations qui seront ciblées comme notamment celles de l'Afrique du Sud et de l'Egypte.
M.C.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.