Le TECNO Spark débarque au Maroc !    Une nouvelle adresse à Casablanca    FKIH BEN SALAH: Célébration du 62 eme anniversaire de la glorieuse fête de l'Indépendance    Bousculade: le gouverneur de la province d'Essaouira sera entendu        Violences à l'école, violences dans la société: Que faire pour les enfants et leurs parents?    L'Europe veut promouvoir la reddition des comptes en Afrique    La tradition culinaire italienne s'invite au Maroc    Louvre Abu Dhabi: Une visite guidée à travers l'histoire de l'humanité    Le Maroc réaffirme son rejet de toute atteinte aux Lieux Saints    Merkel confrontée à une crise politique sans précédent en Allemagne    Mohamed Benabdelkader représente le Maroc au Congrès arabe de la réforme administrative et du développement    Calcio : La Juventus craque, l'Inter en profite    Finale aller de la Coupe de la CAF : Courte victoire du TP Mazembe    Ligue des champions    J'ai mal en mon pays    A Saint-Louis du Sénégal, l'océan menace habitants et patrimoine    A la recherche des cerveaux subsahariens    Forum des avocats MRE    Charles Manson, gourou criminel qui horrifia l'Amérique    Fondation Attijariwafa bank, partenaire historique et exclusif de la Caravane AMGE pour la 11ème année    L'incivilité routière cause mort et perturbation du réseau du tramway à Casablanca    Nouvelles normes de travail dans l'industrie de la pêche    Décès de Jana Novotna    Des alpinistes au chevet de la coupole de Florence    Les meilleurs films de tous les temps    Clôture en beauté du Festival Cinéma et migration à Agadir    Le Roi Mohammed VI demande plus d'encadrement pour les actions associatives    L'Allemagne en crise tente d'éviter des élections anticipées    Bousculade d'Essaouira: le gouverneur sera entendu par la justice    Projection «Justice League» au Imax Morocco Mall    Un tramway déraille à Casablanca    Bousculade près d'Essaouira: Une commission du ministère de l'Intérieur se réunit avec les autorités locales    CHAN2018, Avantage au Maroc    Bâtiment : Sadet et le groupe chinois OVM signent un accord    Le Maroc appelle à épargner la région arabe de davantage de guerres    A l'occasion de l'ouverture de l'Université d'automne de la jeunesse socialiste à Asilah    Tanger : Arrestation d'un individu pour vols qualifiés et meurtre avec préméditation    Zimbabwe: Mugabe destitué par le parti au pouvoir    MTDS introduit le paiement par Bitcoin au Maroc    Bousculade près d'Essaouira: Une commission du ministère de l'Intérieur se réunit avec les autorités locales de la province    Le Raja s'adjuge la 60e édition    LES DEPUTEES MAROCAINES IGNORENT-ELLES LEURS MISSIONS LEGISLATIVES?    Le cinéma, cet art majestueux aux milles effets magiques    Benatiq : La politique nationale d'immigration couronne les engagements internationaux du Maroc    Retard des pluies : Les agriculteurs sont inquiets    l'Ittihad de Tanger se sépare de son entraîneur Badou Zaki    Premier League : Les Reds convoitent Romain Saiss    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vignette: Après le 31 janvier, les pénalités
Publié dans L'Economiste le 18 - 01 - 1999

Le délai de paiement de la taxe annuelle spéciale sur les véhicules automobiles court depuis le début du mois de janvier. Les montants de cette taxe varient selon la puissance du véhicule. En cas de retard de versement, des pénalités sont prévues.
AutomobilisteS à vos bourses! Cette période de l'année est synonyme de versement de la taxe annuelle spéciale sur les véhicules automobiles. Pour la majorité des automobilistes, c'est une période peu clémente. Quoi qu'il en soit, les voitures de différentes catégories se préparent à recevoir l'ornement de l'année: le petit autocollant de la vignette. Le délai de paiement est ouvert depuis le premier de ce mois. Une date butoir est fixée par les texte: le 31 janvier passé, des majorations s'ajoutent à la note.
Concrètement, les pénalités de retard représentent 10% du montant de la taxe annuelle spéciale sur les véhicules automobiles (communément connue sous l'appellation de vignette).
Plus le délai de retard de paiement se prolonge, plus les pénalités augmentent. Au-delà de cinq mois de retard, la majoration est de l'ordre de 20% du montant de la taxe. Dépassant les onze mois, la pénalité atteint les 50% du montant de la vignette. Pis encore, si le retard est constaté par procès-verbal, la pénalité est de 100% du montant de la taxe.
Selon l'article 5 du dahir du 13 juillet 1957 instituant cette taxe, celle-ci "couvre le véhicule assujetti pour la période d'imposition même en cas de changement de propriétaire au cours de cette période''. Si le véhicule est vendu pendant la période d'imposition "les cessionnaires successifs sont solidairement responsables du paiement de la taxe et des droits supplémentaires...''. La valeur de la vignette est déterminée en fonction de sa puissance fiscale. Cette dernière est elle-même tributaire de deux autres critères: le type de carburant utilisé et la nature juridique du propriétaire.
Pour un véhicule à moteur essence, dont la puissance est inférieure à huit chevaux, appartenant à une personne physique, ou à des entreprises de location de voiture sans chauffeur, la vignette est fixée à 350 DH. Le même montant est à verser dans le cas d'un véhicule utilitaire (pick-up) à moteur diesel appartenant à des personnes physiques et bénéficiant d'une police d'assurance agricole.
Le montant de la vignette peut augmenter en fonction du nombre de chevaux. Il sera fixé à 3.200 DH dans le catégorie supérieure à 19 chevaux. Si le véhicule est à moteur diesel, la taxe commence à 700 DH pour la catégorie inférieure à huit chevaux. Dans la catégorie dépassant les 19 chevaux la taxe est de 8.000 DH.
En revanche, pour un véhicule inférieur à huit chevaux, mais appartenant à une personne morale, la taxe est de 3.000 DH. Elle passe à 4.500 DH pour un véhicule de puissance égale ou supérieure à huit chevaux (respectivement 6.000 et 9.000 DH pour un moteur diesel).
Néanmoins, les textes prévoient des exonérations. Elles touchent les véhicules destinés au transport en commun de personnes, les utilitaires pesant en charge plus de 3.000 kilos et les automobiles de place ou taxis régulièrement autorisés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.